Les bonnes astuces de la régimeuse

Je suis un rééquilibrage alimentaire depuis plusieurs semaines, nous appellerons cela un régime pour faire plus court ! Et pour tenir sur la durée, il faut s’armer de patience et de bonnes astuces ! En voici quelques-unes qui m’aident régulièrement à suivre la bonne voie alimentaire.

– Prévoir ses repas à l’avance.
image

Depuis plusieurs semaines maintenant, je préparer mes menus à l’avance, pour chaque semaine. Ça demande un peu d’organisation et d’imagination (pour ne pas manger toujours la même chose) et de rigueur. Je me planifie des repas aux alentours de 1400 cal/ jour. Je veille à ce qu’il y ait des légumes à chaque repas ou presque. Je veille également la bonne répartition entre féculent / viande / légumes.

Je fais aussi attention à « caler » mes repas avec les jours de la semaine. Je sais que le vendredi j’aurais plus envie de me faire plaisir et de déjeuner à l’extérieur par ex. Idem pour le week-end où je m’accorde plus de calories.

J’essaye de varier et de cuisiner pour éviter la monotonie. Sur Pinterest je trouve des recettes faciles et rapides à faire qui ne « coûtent » pas trop de calories !

– Faire les « bonnes » courses
image

Grâce aux repas prévus à l’avance, je n’achète que ce qu’il me faut pour la semaine. Ca m’évite tout d’abord de gâcher et surtout de craquer sur des aliments hors repas.

J’achète pas mal de légumes surgelés car c’est assez pratique à cuisiner, surtout le soir lorsque j’ai un peu la flemme. La saison des fruits sympa arrive donc j’en profite également pour en acheter et les congeler.

Je bannis les rayons bonbons/gâteaux ! Je suis facilement attirée par tout ce qui est sucré alors je préfère éviter les tentations !

– Savoir se motiver
image

Ces 3 dernières semaines, je n’avais plus trop de motivation pour continuer. Le chemin est long et c’est parfois difficile de faire un régime sur la durée. Il faut sans cesse (re)trouver de la motivation. Je me suis fait une pile de fringues à réessayer quand j’aurais encore perdu 5/6 kilos. J’en ai accroché certaines bien en vue pour me rappeler que dans quelques temps je pourrais les enfiler sans problème.

Mon tumblr m’aide également. J’avoue que les avant/après donnent parfois envie !

Sinon, j’essaye de me souvenir pourquoi je fais ça : être mieux dans ma peau, me sentir plus à l’aise dans mes fringues, en société… Pas toujours évident de ne pas craquer mais je sais aussi qu’il est important de se faire plaisir de temps en temps.

– Bouger !
image

Depuis que j’ai repris le travail à temps plein, je ne vais plus à la salle de sport. Ca me manque mais le soir je suis trop crevée… J’attends septembre pour m’inscrire de nouveau à une salle près de mon boulot pour y aller à l’heure du déjeuner.

En attendant il faut que je bouge. J’ai donc remis mon bracelet connecté Fuel de Nike qui me permet de compter mes pas et de me fixer un objectif quotidien de « fuel ». Pas toujours évident d’y arriver dans une journée normale. Alors le soir j’essaye de m’activer : ménage, vaisselle, challenge sportif type abdo ou squats… Tout est bon pour augmenter mes performances !

– Savoir se faire plaisir !
image

Etre constamment dans la restriction n’aide pas à rester motivée. C’est souvent comme ça qu’on craque et que tous nos efforts sont perdus. Il faut donc veiller à se faire plaisir. Ca peut être un bon restaurant de temps en temps, un gâteau en guise de goûter ou de dessert, un verre de vin à l’apéro. L’idée est de ne pas se sentir frustrée.

Ca passe aussi par la présentation de mon assiette. J’essaye de me préparer des plats gourmands et jolis à l’œil. Ca aide toujours d’instagramer ses photos de smoothie bien-être ou de plats light !

– Avoir une bonne amie qui vous coache !
image

La mienne se reconnaitra. C’est elle qui est à l’origine de mes repas de la semaine. Elle me motive lorsque je n’y arrive plus, que j’ai envie de retomber dans mes mauvaises habitudes. C’est elle également qui me rappelle le chemin parcouru. C’est important car j’ai toujours tendance à me focaliser sur ce qu’il me reste à perdre plutôt que sur ce que j’ai déjà perdu !

 

En finir avec les AD & les anxiolytiques

image

13 ans. 13 ans sous antidépresseurs et anxiolytiques. Je me suis dit que ça faisait beaucoup. Beaucoup trop. Même si j’ai connu des périodes sans médicaments, j’ai été plus souvent sous traitement que sans… Alors, lorsqu’est venue la question de reprendre une nouvelle fois des antidépresseurs, j’ai préféré dire stop pour me tourner vers des solutions plus naturelles.

Les médicaments peuvent être une sacrée béquille lorsqu’on souffre de dépression. (Je rappelle bien sûr qu’ils doivent être pris sous contrôle d’un médecin et en complément d’une thérapie pour de réels résultats. Il faut également arrêter ces médicaments de façon progressive pour éviter tout syndrome de sevrage.) Mais à partir du moment où j’ai commencé à prendre des antidépresseurs, je me suis toujours demandé si c’était moi ou les médicaments qui prenaient les décisions, qui réagissaient aux évènements, etc.

Je n’ai rien contre les médicaments, ils m’ont réellement aidé dans des périodes vraiment difficiles mais à 33 ans j’avais envie de « m’en sortir » toute seule. Je me sens enfin capable de gérer mes angoisses, et ce début de « sombrage » autrement.

J’ai de la chance d’avoir un médecin à l’écoute et surtout ouvert. J’avais son « go » pour arrêter mais je devais tenir un « journal d’humeur » : noter de -3 à +3 ma journée par rapport à la précédente. S’il y avait trop de moins, je devais lui en faire part.

Heureusement je suis plutôt restée à 0 et j’ai même connu quelques jours plus. En arrêtant les médicaments j’ai eu des nausées et des maux de tête. Ca m’a permis d’arrêter de fumer ce qui est une très bonne chose !

Quelques temps avant d’arrêter, j’avais préparé un peu le terrain en lisant le très bon livre du Dr David Servan-Schreiber « Guérir le stress, l’anxiété, la dépression sans médicaments ». Le livre apporte de très bonnes pistes pour substituer les médicaments de façon naturelle. En parallèle, j’ai fait pas mal de recherches sur internet sur les méthodes décrites pour en savoir plus.

J’ai donc adopté plusieurs méthodes qui me conviennent pour m’aider à surmonter cette période difficile sans médicaments.

etre heureux

  • Les oméga 3

Ces acides gras dits essentiels car ils ne sont pas produits par le corps sont connus pour leur nombreux bienfaits sur la santé et le moral. Entre autres : diminuer les triglycérides dans le sang, améliorer le système nerveux central, contribuer à stabiliser le rythme cardiaque, améliorer l’humeur, lutter contre la dépression, … Bref, pourquoi s’en priver ?!

Il faut choisir des oméga 3 de bonne qualité. Pour ma part je prends OM3, Equilibre émotionnel qui a une très forte concentration en oméga 3.

C’est un coût supplémentaire dans mon budget mais comme j’ai arrêté la cigarette, ça compense !

  • L’acupuncture et les plantes

J’avais déjà fait de l’acupuncture plus jeune mais cette fois j’ai décidé de consulter une spécialiste en médecine traditionnelle chinoise doublée d’une phytothérapeute.

Je la consulte donc pour m’aider à réguler mon humeur et elle me prescrit des herbes chinoises. Leur goût est particulièrement infâme mais je m’y tiens depuis une dizaine de jours maintenant, matin et soir.

J’ai également investit dans un diffuseur d’huiles essentielles. Un petit cadeau de Noël pas cher pour profiter des bienfaits des huiles. J’ai acheté un mélange tout prêt pour le calme et la sérénité !

  • La méditation

bienfaits meditation

J’ai déjà essayé à de multiples reprises de me mettre à la méditation. Sans succès. Que c’est difficile pour moi de lâcher prise, d’être dans le moment présent. Mais je m’y remets, doucement, à mon rythme car cela doit rester source de plaisir pour moi et non pas être une corvée. Pour m’aider, mon médecin m’a conseillé le livre de Christophe André « Méditer jour après jour ». C’est un très beau livre doublé d’un CD qui permet de plonger dans la méditation à l’aide de tableaux très bien choisis pour chaque leçon. J’ai téléchargé le CD sur mon smartphone histoire de pouvoir écouter les leçons quand je le veux.

Pour ceux qui ne veulent pas investir dans un livre, il existe une appli « Petit Bambou » qui est plutôt bien faite et qui donne de bons conseils pour méditer.

 

  • La cohérence cardiaque

La cohérence cardiaque permet de contrôler sa respiration pour maîtriser son anxiété et son stress. Là encore, j’ai téléchargé une appli qui me permet de suivre un certain temps pour l’inspiration et pour l’expiration grâce à une bulle qui monte et qui descend.

revenir en toi

  • Le sport

Je me suis remise au sport de façon régulière à compter de 3 fois par semaine. Les endorphines libérées après une bonne séance de sport sont un énorme coup de boost au moral. Et aller au sport alors qu’on n’avait vraiment pas envie de se lever c’est déjà énorme ! Il faut toujours noter ses petits exploits !

not ok

Pour conclure je dirais que je prends chaque jour l’un après l’autre. Il y a des journées de découragement total durant lesquelles je pourrais rester couchée du matin au soir. Et il y a d’autres moments où je me surprends à re-danser dans mon salon sur une playlist motivante ! Le plus grand défi est de stabiliser mon humeur. Mais ça ne fait qu’un mois et demi sans médicament et je sais que ça prend du temps.

My healthy tribulations

gif1Nous sommes au tout début de l’année et nos bonnes résolutions sont encore fraîches. Il est donc temps pour moi de vous (re)parler de mon tumblr, My healthy tribulations.

Pourquoi un autre blog ? Disons que ce tumblr est réservé à ma motivation de manger sainement et de continuer le sport tout en acceptant mon corps, tel qu’il est.

Cet été, j’ai donc commencé à m’intéresser aux blogs body positive et healthy. La majeure partie sont des blogs américains, anglais ou australiens. Tant mieux, ça me fait réviser mon anglais !

On trouve aussi beaucoup de blogs dit thinspo. Voir des images de nanas ultra minces défiler sans arrêt ne me motive pas vraiment à manger sainement mais plutôt à me réfugier dans un bon paquet de gâteaux…

tumblr_nhpnsfbS3y1tw9gz8o1_500Alors je suis plutôt des blogs qui mettent l’accent sur la bonne santé, une alimentation saine et une pratique physique régulière.

A force de lire tous ces messages hyper encourageants qui semblent un peu cul cul au départ, et bien on finit par y croire. Croire que oui, peu importe notre poids, on vaut la même chose que n’importe qui. Que, non, notre poids ne nous définit pas. Ces petits mantras résonnent dans ma tête même les matins difficiles. Ca me permet aussi de déculpabiliser lorsque je craque ou que j’ai envie de baisser les bras.

tumblr_nhpnmm5gct1tw9gz8o1_500Suivre tous ces petits blogs me permet aussi de garder une bonne motivation pour continuer le sport. Après 4 mois de sport, je vois ma silhouette se transformer petit à petit. (En fait, ce sont plutôt les autres qui le voient !). C’est super de voir tous nos efforts porter leurs fruits même si ça peut paraitre très long.

image 3Je retiens aussi pas mal de recettes car le sport n’est rien sans une bonne alimentation. Désormais lorsque je fais mes courses, je privilégie les légumes et les bonnes protéines naturelles telles que les poissons ou la viande.

Je cuisine de plus en plus pour ne pas me lasser et manger toujours la même chose. Alors autant avoir un bon paquet de recettes pour en changer régulièrement !

J’espère que mes petites tribulations healthy vous donneront un coup de pouce si vous avez décidé de prendre soin de vous et de vous motiver à faire du sport !

image1

Les bons gifs de la semaine !

Quand on me dit que je n’arriverai pas à soulever 55 kg au squat

image

Quand je mange à nouveau une pizza après des semaines
image

Quand on me dit que je recevrai mes nouvelles baskets pour Noël
image

Quand je surprends un mec torse poil au sport

image

Quand on se raconte nos rencontres Adopte avec une amie
image

Quand je commence enfin à me foutre royalement de ce que pensent les autres
image

Quand je fais les boutiques avant les soldes
image

Quand mon chat essaye encore de me piquer ma bouffe
image

Jolie au sport, possible ?

tumblr_lm1ixst2Jz1qzk2upo1_500

Quand je vais au sport, je ne cherche pas à être au top de mon sex appeal : jogging, queue de cheval à bosses, zéro make-up,… Bref, je suis là pour faire du sport, pas pour plaire.

Mais depuis quelques temps, j’en ai vraiment ras le bol d’être la nana toute rouge et en nage au bout de deux exercices. Surtout lorsque je dois faire des squats devant un miroir… J’ai beau être entrain de faire du sport, j’aimerais bien me trouver un minimum « jolie ». Surtout pour moi !

Alors opération self-seduction en action !

Primo, la tenue !

tumblr_inline_mgbc2jrlRk1rqli3p

Je ne me sens pas encore assez à l’aise pour me mettre en legging et petit top moulant (ok, c’est juste que je n’ai pas le physique pour porter ce genre de truc !). Alors je mise sur des tee-shirts sympas et colorés que j’assortis à des débardeurs longs de H&M. Stop au noir et gris que je m’évertuais à porter jusqu’à présent. Il faut bien fouiller car souvent les fringues de sport ne sont pas adaptés aux rondes. A croire que quand on est grosse on ne fait jamais de sport. Du coup, il faut souvent se tourner vers les boutiques qui proposent des plus size.

Voici une petite sélection de vêtements de sport cool et confortables.

Pantalon de jogging noir Dorothy Perkins
Pantalon de jogging noir Dorothy Perkins

 

Top H&M
Top H&M

 

Brassière George
Brassière George
Top Long Bon Prix
Top Long Bon Prix
Tee-Shirt George
Tee-Shirt George
Tee-shirt H&M
Tee-shirt H&M

En second, la routine « beauté ».

tumblr_nenaujiNVQ1qzftgao1_250

Alors, non je ne me maquille pas avant d’aller au sport comme je me maquille dans la journée (et encore moins pour une soirée 😉 ).

Je mets juste du mascara wateproof et une noisette de BB crème anti-rougeurs, un poil de baume à lèvres teinté et c’est parti !

Mixa BB crème anti-rougeurs
Mixa BB crème anti-rougeurs
Baby Lips de Gemey-Maybelline
Baby Lips de Gemey-Maybelline

Comme je suis rougeaude très vite, je me suis tournée vers une crème de jour qui traite les rougeurs et j’applique juste avant, un tonique à base d’hamamélis. Ce truc pue mais heureusement l’odeur ne reste pas sur la peau. Et j’avoue que c’est plutôt efficace !

eau d'hamamélis
eau d’hamamélis

Mais pour éviter d’être toute rouge, le mieux est encore de bien respirer pendant et après les exercices et de s’hydrater tout au long du parcours.

Côté transpi (glamour toujours), vous pouvez opter pour un détranspirant qui vous évitera les méga auréoles sous les bras. Je vous conseille les produits Etiaxil qui sont vraiment très efficaces. Attention à appliquer le détranspirant sur une peau parfaitement sèche et saine (48h après une épilation au moins).

 

Gamme Etiaxil
Gamme Etiaxil

Bon, pour les cheveux, je n’ai toujours pas trouvé de coiffure miracle qui serait à la fois sympa et qui tiendrait lors des exercices. Je continue donc la queue de cheval de sportive !

Le plus bel accessoire étant votre sourire, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Et surtout n’oubliez pas qu’il vaut mieux être rougeaude en faisant du sport que superbe en restant assise sur son canapé !

 

La muscu, les hommes et moi !

avoir-des-abdos-sculptes

Me voilà un lundi matin à 9h entrain de suivre un groupe de gamins et leur mono pour trouver enfin l’entrée du gymnase dans lequel je souhaitais m’inscrire.

Fini les cours de gym aléatoires, j’avais pris la résolution de me mettre à la « vraie » muscu.

J’arrive donc dans une salle blindée d’engins de torture avec des mecs gonflés à la testostérone entrain de soulever de la fonte…

Je me suis demandée un instant ce que nous faisions là, moi et ma petite jupe d’été…. Mais le prof a su vite me rassurer : pas de problème, on va faire un programme de restructuration du corps (ou un truc dans le genre). Je me voyais déjà toute restructurée et c’est donc gonflée à bloc par ce premier contact que je récupérais ma carte d’inscription et me promis d’y aller dès le surlendemain.

Le jour J, j’ai bien sûr trouvé une excuse pour repousser un peu l’échéance… Mais le lendemain j’ai pris mon courage à deux mains et me suis dit que ça ne pouvait pas être pire que de me montrer en maillot à la piscine comme j’avais pris l’habitude de le faire depuis cet été…

J’enfilai donc mon petit jogging super sexy et fut fin prête à affronter le regard étonné des gros bras.

Heureusement le prof était dans son bureau et j’ai pu lui sauter sur le grappin avant d’entrer dans l’arène. Quelques exercices de torture plus tard, je me suis amusée à m’intéresser de plus près à ceux qui m’entouraient. Et bien je peux vous assurer que les mecs ça parle ! Grosse concurrence avec un groupe de nanas autour d’un apéro !

Et vas y que je parle régime, protéines, musculature, apparence, etc… L’expression « l’homme est une femme comme les autres » prenait alors tout son sens !

quizz-homme-regime_250x175

Oh mais je vous rassure, ils parlent aussi de nana mais uniquement pour mentionner celles qui osent soulever plus de poids qu’eux !! (avec mon poids de 8 petits kilos dans les mains, j’étais encore loin de leur faire de la concurrence !)

Maintenant, vous me demanderez sans doute si on peut mater dans les salles de muscu lorsqu’on n’est pas adepte des silhouettes à la schwarzie… Et bien je vous aurais répondu non jusqu’à mon second entrainement… Il semblerait qu’il n’y ait pas que des body buildés qui souhaitent se muscler !

Mais pas question de draguer (mais qui peut draguer dans une salle de sport ?!) avec mon teint rougeaud et mon visage tout transpirant ! Ceci dit, les rares filles qui viennent également en salle de muscu n’ont pas l’air de souffrir du même syndrome que moi et arrivent maquillées et restent parfaitement fraîches sur leur rameur… Faudra m’expliquer comment c’est possible ça !!!

211232_700370430_courbatures_H141923_L

Au bout de quelques séances, j’ai pris mon rythme. J’aime me rendre dans cette salle plutôt familiale où beaucoup se connaissent déjà. Les gens sont sympa, les mecs ne me regardent plus comme une extra terrestre qui aurait abandonné au bout du second cours.

Bientôt je leur mettrai la pâtée au développé couché !

Des motivations oui, mais pas n’importe lesquelles !

Un dos qui me fait souffrir, des genoux qui peinent à monter les escaliers, un ventre gonflé en permanence, il est temps que je fasse à nouveau attention à mon alimentation. Mes courbes ne me gênent pas mais je dois faire également attention à ma santé et donc perdre du poids pour me sentir plus à l’aise dans mon corps.

Ma sœur me suit dans cette aventure et j’essaye donc de nous trouver de petites motivations quotidiennes. A deux c’est plus facile et surtout je me sens comme investie d’une mission bonne santé envers ma sœur et je me sentirais bien bête de ne pas suivre mes propres indications alimentaires !

Ca, ça me parait pas bête !
Ca, ça me parait pas bête !

Alors depuis quelques temps je vais régulièrement sur Pinterest, dans la catégorie « Santé et bien-être » pour trouver des idées de recettes et des photos qui donnent envie de manger sainement et de se remettre au sport.

Pour une routarde des régimes comme moi, je sais ce qu’il faut prendre et laisser de côté question motivation ! Je ne suis plus dans des régimes affamant, stupides et surtout dangereux. Je mange sainement, je fais du sport quand je peux mais surtout je prends du plaisir ailleurs que dans le seul contrôle du mon corps (de toute façon il ne m’écoute jamais !!!).

Et pas pour ressembler aux autres !!!
Et pas pour ressembler aux autres !!!

C’est en parcourant toutes ces images j’ai découvert les blogs et tumblr de « thinspiration » et « fitspiration », américains pour la plupart. Il s’agit pour la majorité de successions d’images de jeunes femmes ultra minces, ultra musclées, saupoudrées de mantra du style « la sueur c’est la graisse qui pleure »…

C’est  d’ailleurs comme ça que je suis tombée sur la fameuse « mode » du thigh gap (écart entre les cuisses). Le but ? Obtenir l’écart le plus prononcé entre les cuisses…

Ah ah !!
Ah ah !!

En poursuivant mes recherches je suis même tombée sur un blog français donnant les indications de journées type ne dépassant pas 550 calories… un très bon moyen pur affamer son corps, induire des carences et entrainer le fameux effet rebond…

Je suis bien contente de ne pas être tombées là-dessus lorsque j’étais plus jeune !

Car les toutes jeunes filles peuvent vite tomber dans des extrêmes, bannissant toute nourriture qui ne rentre pas dans un programme strict, s’épuisant à la salle de gym, se coupant des autres pour se consacrer uniquement à sa perte de poids. On a une seule jeunesse, autant en profiter qu’on soit mince ou ronde.

Notre vie ne doit pas tourner uniquement autour de notre corps, d’un régime, …

Il faut donc d’avoir faire le tri entre des photos inspirantes et d’autres culpabilisantes.

La culpabilité d’avoir pris du poids, de ne pas pouvoir se rendre à la gym un soir, de manger un peu trop lors d’un diner entre amis, on la ressent suffisamment, seule. Pas la peine d’en remettre une couche en se gavant de photos de jeune fille de 18 ans hyper bien gaulées ! Et surtout on ne doit pas se sentir coupable de profiter de la vie !

D’ailleurs en tapant thinspiration sur Pinterest, le réseau nous met en garde.

pinterest

Alors gardons uniquement les images et réflexions positives et entrainantes.

Et rappelez-vous, rien ne sert de ruminer les raisons pour lesquelles vous avez pris du poids, l’important c’est de prendre soin de soi, à son rythme, quand vous l’aurez décidé.

Nota : Ne voulant pas faire l’apologie de ces « motivations » un peu trop radicales, il va de soi que j’ai préféré saupoudrer l’article d’images bien-être !

Retour au rééquilibrage alimentaire !

eating healthy

Bon, c’est la rentrée et qui dit rentrée, dit bonnes résolutions et reprise d’un équilibre alimentaire perdu de vue il y a plusieurs mois…  Que la route est longue pour y parvenir et se « stabiliser »… je dois sans cesse faire attention à ne pas quitter « le bon chemin » au profit de mes compulsions.

Et écrire sur ce sujet m’aide beaucoup. Voici donc quelques petits trucs qui m’aident à me booster.

J’ai donc laissé de côté les glaces, les viennoiseries (j’adore les pains au chocolat !), les apéros-diner-j’ai-plus-faim-mais-je-mange-encore, …pour me recentrer sur mon rééquilibrage alimentaire.

L’hiver dernier ma motivation était de perdre du poids avant d’aller à NY. Sage décision ! Cet automne, je n’ai malheureusement pas le même projet et il a fallut que je me trouve d’autres motivations…

Me sentir mieux en société est la principale car, pour l’instant, j’ai l’impression de prendre trop de place, d’envahir l’espace, d’être démesurée par rapport aux gens qui m’entourent. Je hais cette sensation qui, les jours de grosse déprime, m’empêche de sortir, de rencontrer des gens, bref, de vivre ma vie. C’est sans doute illusoire de penser qu’être plus mince améliorera ma confiance en moi mais ça ne peut pas empirer les choses !

compulsion

Les fringues sont encore et toujours une excellente motivation. Je préfère largement me fringuer en hiver qu’en été alors les nouvelles collections me donnent vraiment envie. J’aime bien flâner sur les sites et rêvasser à ce que je pourrais porter. Bon, vu mon budget serré ça tient plus du fantasme mais c’est si bon de rêver !

La reprise du sport. Depuis quelques jours j’ai repris le sport. J’en avais vraiment envie mais c’est difficile car je suis confrontée au miroir plain-pied, au jogging informe, au débardeur moule défauts, au visage rougeaud ! Mais après une bonne séance sportive, je me sens si bien ! J’essaye de garder ma motivation et d’y aller 2 à 3 fois par semaine. Pas toujours facile après une journée de boulot et les transports mais je m’accroche.

La cuisine ! J’aime cuisiner et découvrir de nouvelles saveurs. Pas de plats trop compliqués pour moi mais des choses simples et bonnes ! Je cuisine donc le plus souvent possible car, pour tenir sur la durée, je ne le répèterai jamais assez, il faut varier ! Je vous livrerai encore des recettes que j’ai testées ces derniers jours.

Diet

Bref, chacune trouvera ses propres motivations pour parvenir à ne pas manger de façon compulsive.

La route est longue mais parvenir à manger sans prise de tête serait une telle satisfaction et surtout une grande libération pour moi!

En attendant, j’envisage sérieusement d’apporter ma petite contribution au projet Body Positive de Princesse Guerrière dans un prochain post .