5 bonnes raisons d’aller à cette foutue soirée

5 bonnes raisons d’aller à cette foutue soirée

Samedi soir. 19h. Pas envie de sortir. Mais tu as déjà dit oui pour venir à cette soirée organisée chez un ami. (Note pour plus tard : ne jamais répondre trop vite sous l’excitation de l’invitation).

Te voilà devant un dilemme : Honorer l’invitation. Rester sous ta couette.

Voici quelques raisons qui te feront (peut-être) choisir la première option !

1) Ta gueule de bois te servira d’excuse pour ne rien foutre le lendemain

Le dimanche on ne fout rien. Ok, moi perso, je ne fous rien. Mais il y a toujours cette petite culpabilité. Avec une bonne gueule de bois, celle-ci s’estompe beaucoup plus rapidement. 

2) C’est toujours lors de soirée où on n’avait pas envie d’aller qu’on rencontre des gens sympa

C’est un fait. Ce n’est pas expliqué par la science mais c’est un fait. On rencontre toujours quelqu’un d’important à une soirée à laquelle on n’avait pas envie d’aller.

3) Tu  peux te bourrer la gueule gratos

N’allons pas jouer les radins mais entre boire à la terrasse d’un bistro parisien et boire chez un pote, ce n’est pas le même budget. En plus, tu peux ramener ta bouteille préférée et la siroter peinard sur le canapé.

4) Tu n’es pas allé au sport de la semaine, donne toi bonne conscience en bougeant ton boule sur le dance floor

Je crois sincèrement que toute activité physique est bonne à prendre. Et pas toujours besoin d’aller à ce cours de body pump le jeudi à 21h. Suffit parfois d’une soirée à danser, à faire l’amour ou à bien se marrer pour perdre quelques calories de façon beaucoup plus agréable !

5) Cette soirée est enfin l’occasion de porter cette tenue que tu n’as jamais mise

Enfin tu vas pouvoir sortir cette robe impossible à porter car trop courte/sexy/moulante/transparente/tout ça à la fois (mais là je te conseille de revoir tes goûts vestimentaires).  On ose ! On se lance ! Et tu pourras enfin te dire que, non, tu n’as pas encore gaspillé ton fric dans une fringue restée dans ton placard.

 

A suivre : « Fuir un rencard foireux » et « Le top des excuses pour ne pas aller à cette soirée » !

Une question de physique ?

Une question de physique ?

Elle est tombée sur Tom Hanks, ça aurait pu être pire !

Suite de mes tribulations sur le site de rencontres eDarling

Me voilà donc devant 19 profils compatibles…  Moi qui pensais avoir un mal fou à choisir parmi des centaines d’hommes, je suis un peu déçue !

Je ne vais pas me laisser abattre et me voilà donc à faire défiler les profils proposés. Et bien sûr, je ne vais pas mentir ce que je regarde en premier c’est la photo du profil.

Car c’est le problème des sites de rencontres, ça se passe à l’envers. Je m’explique : Lorsque je rencontre un homme dans une soirée, un bar, peu importe, je vais bien sûr le regarder  physiquement d’abord mais je vais aussi être séduite par ce qu’il va me dire, son humour, son esprit (s’il en a !)… Et ça supplante bien souvent  le physique. D’autant plus que je suis bien plus séduite par le charme et l’humour que par les belles gueules.

Or, sur les sites de rencontres, je bloque facilement sur le physique. Je n’ai pas envie d’aller au-delà si la photo ne me plaît pas.  Le moindre petit « défaut » devient rédhibitoire.

Mais si ça se trouve ces mecs auraient carrément pu me plaire dans une autre situation, mais là, non. J’ai envie d’être attirée par le package complet ce que je n’arrive pas à trouver sur le site. Une photo, une mini description, quelques intérêts… Peut-on vraiment être séduite de cette façon ?

Et puis la gestuelle, la façon de se tenir, c’est important dans le jeu de la séduction or, c’est quasi impossible à déceler sur des photos statiques.

Et puis les poses…  Faut qu’on parle un peu de ces poses ! Au-delà du physique, je délaisse systématiquement les hommes qui posent torses nus (ou pire la chemise bien trop ouverte pour que ce soit naturel), ceux qui posent à côté de leur ancienne copine (coupée au montage), qui font la gueule (vous êtes là pour séduire ?).

Trop exigeante ? Sans aucun doute mais ne serait-ce pas plutôt une « excuse » pour rejeter ce type de rencontre ?