Le jeu du dating…

Je n’ai jamais été une adepte de la stratégie dans les relations humaines. Naïvement je pensais que les relations entre un homme et une femme (puisque il s’agit de ça) devaient être plutôt spontanées.

Si j’avais envie d’envoyer un message à un mec rencontré quelques temps auparavant, je le faisais.

Si j’avais envie de lui dire que j’étais bien en sa compagnie, je le faisais.

Si j’avais envie d’aller boire un verre, je lui demandais.

Mais on m’a appris qu’il ne fallait pas être si naturelle, si spontanée, que tout était question de calculs si on souhaite vraiment attirer la gent masculine.

Concrètement ça donne quoi ? C’est là que ça se corse. Car chacune et chacun a son avis sur la stratégie à adopter. Voici donc les bons « conseils » que j’ai pu glaner ces derniers temps.

« Après une soirée, attends toujours qu’il t’envoie le premier message. »

« S’il t’envoie un message, réponds de manière laconique sans aucun qualificatif. Ex. : Merci pour la soirée. Et pas : Merci pour cette excellente soirée. »

« Ne couche pas le premier soir. Ni le deuxième. Attends ! »

« Si vous allez diner, oublie spaghettis, salade, ail, oignon, fromage » (Le seul conseil que je respecte à la lettre !)

« Ne bois pas trop ! »

« Laisse-le parler de lui. »

« Fais la fille mystérieuse. » (Je n’ai jamais vraiment compris comment on il fallait s’y prendre !)

Je m’arrête là car j’ai déjà mal au crâne. Sans compter qu’il y a toujours des cas particuliers !

Me voilà donc à mon rencard avec toutes ces indications en tête. Evidemment, au bout du 2ème verre, j’en ai oublié la moitié…

Et puis imaginez un peu que les 2 parties adoptent la même stratégie. On n’est pas dans la merde ! On a passé une super soirée mais pour respecter le savant calcul de début de relation, personne ne donne de nouvelle. Ou comment passer à côté d’une histoire…

Alors je décide de n’écouter que moi. Et tant pis si ça foire.

 

Line Coaching étape 1 : faire table rase du passé !

Cesser la lecture de ces bouquins tu devras...

Ces 10 dernières années j’ai testé beaucoup de régimes : hyperprotéiné, index glycémique bas, hypocalorique… Tous me demandaient de respecter des règles strictes et me faisaient ingurgiter non pas des aliments mais des soi-disant vérités alimentaires obligatoires pour maigrir.Au chocolat au lait, tu préfèreras le chocolat noir,

Aux aliments raffinés, tu préfèreras les aliments complets,

Aux protéines et féculents, des légumes toujours tu ajouteras,

Aucun repas tu ne sauteras,

La viande rouge par du poisson tu remplaceras…..

Du fromage blanc 0% pour te caler tu ingurgiteras,

Bref, en 10 ans, toutes ces règles se sont mélangées, se sont imprimées et je ne peux plus manger sans y penser. Dur alors de ne pas culpabiliser lorsque je mange du chocolat au lait car non, le chocolat noir je n’aime pas ça, que je mange uniquement des pâtes sans aucun légume, que je grignote une baguette et délaisse le pain complet, etc…

J’en ai marre, je suis fatiguée de devoir me poser tout plein de questions lorsque je fais les courses, marre de culpabiliser lorsque je mange le moindre truc non « conforme » aux règles lues dans les livres, les magazines ou apprises chez le nutritionniste. J’ai juste envie de manger en paix. Sans prise de tête inutile pour quelque chose de finalement très naturel : me nourrir.

C’est aussi pour ça que j’ai choisi la méthode Zermati : pas d’association d’aliments à respecter, pas de pesée des aliments, pas d’interdits, pas de culpabilité. On repart à quelque chose de simple (ou du moins qui devrait être simple) : écouter son corps.

Envie d'un muffin ?

Mais c’est un long chemin que d’abandonner des contraintes qui vous suivent depuis si longtemps, de vous persuader que non, vous n’allez pas grossir si vous mangez en ayant faim, même du chocolat. Lorsque j’arriverai à manger sans elles dans mon assiette, j’aurais gagné un sacré combat.