5 bonnes raisons d’aller à cette foutue soirée

5 bonnes raisons d’aller à cette foutue soirée

Samedi soir. 19h. Pas envie de sortir. Mais tu as déjà dit oui pour venir à cette soirée organisée chez un ami. (Note pour plus tard : ne jamais répondre trop vite sous l’excitation de l’invitation).

Te voilà devant un dilemme : Honorer l’invitation. Rester sous ta couette.

Voici quelques raisons qui te feront (peut-être) choisir la première option !

1) Ta gueule de bois te servira d’excuse pour ne rien foutre le lendemain

Le dimanche on ne fout rien. Ok, moi perso, je ne fous rien. Mais il y a toujours cette petite culpabilité. Avec une bonne gueule de bois, celle-ci s’estompe beaucoup plus rapidement. 

2) C’est toujours lors de soirée où on n’avait pas envie d’aller qu’on rencontre des gens sympa

C’est un fait. Ce n’est pas expliqué par la science mais c’est un fait. On rencontre toujours quelqu’un d’important à une soirée à laquelle on n’avait pas envie d’aller.

3) Tu  peux te bourrer la gueule gratos

N’allons pas jouer les radins mais entre boire à la terrasse d’un bistro parisien et boire chez un pote, ce n’est pas le même budget. En plus, tu peux ramener ta bouteille préférée et la siroter peinard sur le canapé.

4) Tu n’es pas allé au sport de la semaine, donne toi bonne conscience en bougeant ton boule sur le dance floor

Je crois sincèrement que toute activité physique est bonne à prendre. Et pas toujours besoin d’aller à ce cours de body pump le jeudi à 21h. Suffit parfois d’une soirée à danser, à faire l’amour ou à bien se marrer pour perdre quelques calories de façon beaucoup plus agréable !

5) Cette soirée est enfin l’occasion de porter cette tenue que tu n’as jamais mise

Enfin tu vas pouvoir sortir cette robe impossible à porter car trop courte/sexy/moulante/transparente/tout ça à la fois (mais là je te conseille de revoir tes goûts vestimentaires).  On ose ! On se lance ! Et tu pourras enfin te dire que, non, tu n’as pas encore gaspillé ton fric dans une fringue restée dans ton placard.

 

A suivre : « Fuir un rencard foireux » et « Le top des excuses pour ne pas aller à cette soirée » !

Aller de l’avant bis

Aller de l’avant bis

Ne pas se laisser aller, ne pas se laisser aller...

L’année dernière à la même date presque jour pour jour, j’écrivais ceci:

Plus de mec, bientôt plus de taff, plus pas de fric, plus de taille svelte… et pourtant, une furieuse envie de garder le moral !

 Je m’astreins donc chaque matin, dans le bus , collée à mon voisin chauve et (mal) odorant (une raison de plus de ma plaindre, vous remarquerez) à trouver au moins 3 raisons d’être en forme !

Et des fois, mon bonheur ne tient pas à grand-chose :

  • Un brushing réussi
  • Le sourire d’un joli garçon (pas le chauve qui pue!)
  • Des nouvelles chaussures qui ne font pas mal aux pieds
  • Un bon dîner en perspective
  • Retrouver mon girl power du boulot
  • L’image d’une tasse fumante d’Horlicks que j’engloutirais avant de me coucher
  • Une manucure impecc….
  • En plus, aujourd’hui ,c’est jeudi et jeudi, c’est le jour d’Envy !(bon, ok aujourd’hui c’est aussi grève et donc pas de magazine!)

 J’me rends compte que, finalement, je ne suis vraiment pas une femme difficile à satisfaire !

Aujourd’hui, même si Envy a disparu et que je n’ai plus mon girl power au boulot (oh vous me manquez les filles…), je suis dans le même état d’esprit. Et j’avoue que voir la vie du côté positif m’a pas mal servi cette dernière année même si ça n’a pas toujours été évident.

Du coup, en ce dimanche tristoune, je me force à voir mon verre à moitié plein même si ma taille n’est toujours pas fine, si mon boulot est loin d’être celui dont je rêve et si le fric manque toujours…

Je ne sais pas combien de temps encore je serai dans le creux de la vague (notez comme c’est plus poétique qu’au fond du trou…) mais ce que je sais c’est qu’en essayant de rester positive, il m’arrive bien plus de trucs sympa qu’en me lamentant sur mon sort.

Alors, c’est reparti pour la liste des raisons de rester cooooool :

  • Je vais bientôt tester la fish pedicure (après tout le monde, c’est mieux !)
  • Mon drainant n’a pas si mauvais goût (en rajoutant un peu de sirop de grenadine)
  • J’ai repris les talons sans avoir mal aux pieds
  • J’ai le droit à encore 1 an d’indemnités chômage (rigolez mais merci le Pôle emploi)
  • Et pardessus tout, je sais que le meilleur reste à venir !

Si vous avez d’autres raisons de garder le moral, vous êtes les bienvenues !