Dimanche soir, espoir…

Google Images

Mais pourquoi, pourquoi, je n’arrive jamais à tenir mes résolutions du dimanche soir ?

Dès lundi je

–          reprends de bonnes habitudes alimentaires (mais avant faut que je finisse ce kilo de Marzipan acheté cette semaine ?)

–          arrête de massacrer m’épiler les sourcils afin d’avoir enfin une ligne plus épaisse (et rendre ainsi l’esthéticienne Benefit enfin fière de moi)

–          Fais des abdos à la maison en plus du sport pratiqué dans la semaine (Bizarrement c’est plus facile de se motiver à la salle de sport….)

–          range mon bureau (qui ne me sert pas, je suis désespérée…)

–          arrête de m’enfiler les épisodes d’urgences rediffusés sur France 4 (et ceux de Smallville, d’Alerte Cobra et de…)

–          mets le chauffage plutôt que de transporter ma couette dans le salon (mais elle et mon canapé forment un duo so moelleux)

–          arrête de regarder toutes les 2 minutes si mon colis La Redoute est arrivé (c’est bien connu, une paire de cuissardes et ça repart)

–          brosse mes chats (à bien y réfléchir je ne suis pas certaines qu’ils aiment ça…)

–          passe l’aspirateur / fais la poussière / range / fais la vaisselle… (je suis déjà fatiguée)

–          organise ce foutu carnet sur mes adresses parisiennes (je n’en ai cherché trouvé aucun qui conviendrait et qui serait coordonné à mes sacs…)

C’est  doute parce qu’elles sont formulées le dimanche soir, moment le plus triste et glauque de la semaine : dès le lundi matin je préfère oublier cette soirée et tout ce que j’ai pu me promettre ce jour-là….