L’hiver m’a tuer

L’hiver m’a tuer

0d5137fd4cf2648135e7bc77b9c157f0

Pas simples ces derniers mois. Des hauts des bas (plus souvent des bas que des hauts d’ailleurs), un boulot qui ne me donne aucun grain à moudre intellectuel, une vie amoureuse proche du néant, le froid qui me paralyse, une envie de dormir qui ne me quitte pas. Bref, une déprime saisonnière qui ne me laisse pas de répit. Je ne cuisine plus, je n’écris plus, je mange n’importe quoi, j’ai abandonné le sport, je me couche super tôt, je fais des siestes à rallonge tous les week-ends, je ne fais presque plus attention à moi.

Mais je sais que ça ne peut pas durer et que je vais devoir sortir petit à petit de ce néant pour me retrouver. Comme revenir à la vie en quelque sorte.

Mais par quoi commencer ? Mon alimentation, le sport, les sorties, les fringues, le make-up que je néglige complètement ? Je sais que je ne dois pas m’embarquer dans un « programme » que je ne tiendrais pas ! Chi va piano, va sano !

J’ai donc déjà prévu de m’occuper de mon blog et de ma petite personne en premier lieu.

Pas de gros changements à l’horizon mais quelques petites règles à tenir si je veux sortir la tête de l’eau progressivement.

Je pensais à un rythme d’un article / semaine sur le blog. Même quelques lignes, je suis sûre que ça me ferait du bien. Et ça me touche toujours les petits mots d’encouragement ! Ecrire a toujours été source de réconfort pour moi.

93a74e4e386fb17ec0666c527b4d1056

Côté petite personne j’ai des tas de trucs à rattraper. Je fais concurrence au yeti, mes cheveux veulent mener leur propre vie, mes ongles se cassent à la moindre occasion, mes pieds me supplient de m’occuper un peu d’eux. Bref, rien à voir avec la Marion qui d’habitude prend soin d’elle et qui s’accorde un dimanche « spa » chaque semaine. J’ai une telle flemme que je laisse tout en friche en espérant que ça ne se remarque pas trop. Je n’ai plus l’énergie pour prendre soin de moi.

Alors je fais des petits trucs, jour après jour. Je recommence à mettre de la crème hydratante sur mes gambettes, je vais prendre rdv chez le coiffeur (là c’est lui qui va devoir bosser), je me prévois une pédicure maison un dimanche.

Côté cuisine je ne me sens pas encore d’attaque pour me préparer de bons petits plats ni pour me remettre une énième fois au régime. Je vais déjà essayer de manger moins et de supprimer les cochonneries, ce sera un bon début !

Côté moral j’essaye aussi de positiver même si ce n’est pas tous les jours facile. Mais j’ai la chance d’avoir une vie plutôt stable, d’être entourée et même si ce n’est pas la vie dont je rêve, je m’accroche.

 

Et vous, quels sont vos remèdes pour sortir de la crise hivernale ?

 

Des petits progrès !

Des petits progrès !

work in progress

De nouveau un post sur mon parcours Zermati. Désolée mais ça m’aide vraiment d’écrire à ce propos; promis je reviens bientôt avec d’autres sujets !
 
Depuis 2 semaines maintenant je tente d’écouter ma faim. Je prends vraiment sur moi pour ne pas manger par habitude, allez hop un petit gâteau pour la route, une bouchée en plus, un grand oui sans réfléchir lorsqu’on me propose un truc à manger…
 
Je suis dans une période de réflexion (oui, tout arrive  ) sur mes sensations et la nourriture. Cette situation n’est pas très confortable car je dois sans cesse me demander si j’ai faim, si j’ai assez mangé, ce que j’ai envie de manger,… Lorsque ça deviendra automatique, je serais bien soulagée.
 
Mais en attendant, j’ai tout de même fait de gros progrès !
• Je mange moins
• J’écoute plus souvent ma faim
• Je mange moins vite
• Je prends mes repas à table, sans télé ni tablette
 
Oui, je mange moins ! Je m’aperçois que si j’écoute réellement ma faim, je peux manger beaucoup moins et être parfaitement en forme ! Je ne mange plus le matin, preuve que je mange sans doute un peu trop le soir (mais on ne peut pas être parfaite partout !).
 
Je mange à table. Ca va paraitre étrange pour certaines mais d’ordinaire, je mange très peu installée à une table. Je mange sur la table basse, souvent l’assiette sur mes genoux, la télé en fond sonore tout en tripatouillant ma tablette. Alors abandonner tout ça pour me retrouver, seule, devant mon assiette, ce n’est pas super évident.
 
Bien sûr, il reste encore des points négatifs :
• Je mange encore souvent au-delà de ma faim
• Je n’écoute pas toujours ma faim certains jours
• Je pense reconnaitre la satiété mais n’en tiens pas compte
• Je « gâche » mes efforts durant le week-end
• J’ai toujours très envie de sucré
 
Ah le week-end… en 2 jours je peux saboter 5 jours de Zermatage. Resto avec les potes, diners riches, grosse paresse du dimanche avec méga goûter…. Pas évident de me « contrôler ».
 
Surtout que le sucré reste prépondérant dans mes repas. Cependant, si je me cuisine un gâteau, il me fera plusieurs jours et ne sera pas englouti en quelques minutes. C’est déjà un progrès !
 
Voilà pour le bilan de ces derniers jours. Tout n’est pas parfait mais je suis tout de même contente de moi ! je reviens vite vous parler des conseils donnés par mon médecin et de mon nouvel exercice pour maitriser envies de sucre et quantités au repas !