Positivez !

a6cdc85eaed807d1caf06abc41d4c157

Je suis dans une super forme morale depuis que j’ai commencé le sport (en forme physique aussi hein !).

Je suis positive et mes angoisses se sont calmées. Je veux surtout garder ce moral même si les soucis sont toujours là.

Alors comment positiver ou du moins s’alléger suffisamment pour avoir un moral d’acier ? Voici quelques petits trucs qui sont efficaces pour moi et qui, je l’espère, pourront vous (re)donner la pêche !

  • Le sport

On m’avait souvent conseillé lorsque j’étais en pleine déprime ou très angoissée de me mettre au sport. Je n’avais aucune envie de faire quoique ce soit et surtout pas du sport… Mais depuis septembre, je fais 8h de muscu/cardio par semaine et ça me fait un bien fou. Je profite car j’ai du temps mais chacune peut trouver un petit moment pour aller courir, aller à la piscine, suivre quelques cours pour se dépenser.

C’est vrai que non seulement ça fait du bien physiquement mais question moral c’est radical ! Je ne sais pas si ce sont les endorphines qui m’aident à garder le sourire mais je suis certaine que ça rentre en ligne de compte.

  • Se dépasser

Faire quelque chose qu’on n’aurait jamais osé faire avant, c’est se prouver qu’on peut réussir. Qu’on peut se dépasser ! Je réalise des choses que je n’aurais jamais faites avant. Alors que j’étais mince… mais je m’interdisais certains trucs par peur, peur du jugement des autres souvent. Maintenant je m’en fiche ! L’important c’est de se faire plaisir ! J’ai réalisé que j’avais perdu du temps à trop faire attention à ce que les autres pensaient de moi. Maintenant même si ce n’est pas toujours facile, je fais ce dont j’ai envie !

  • Se féliciter !

Réussir ne serait-ce qu’à aller courir alors qu’on ne faisait aucun effort physique avant, c’est génial et ça mérite qu’on se félicite ! Toute petite victoire est bonne pour se féliciter et être fier de soi. Il faut savoir prendre du temps pour se rendre compte des efforts fournis. On passe trop rapidement sur nos victoires alors qu’on ressasse sans cesse nos échecs. Ne nous dévalorisons plus !

fa9209ad8003c1042ac7ce19624f6cba

  • S’entourer de gens positifs

J’ai la chance d’être entourée d’amis qui me soutiennent et me poussent à me dépasser. Ils sont fiers de moi et me le disent ! Et ça fait un bien fou d’entendre quelqu’un vous dire qu’il est fier de vous ! Et soyez aussi heureuse pour les autres : le bonheur c’est communicatif.

Ne laissez pas les autres vous dire que vous n’êtes pas capable, que nous n’y arriverez pas ou prendre à la légère une de vos petites victoires. Mettez de la distance, protégez-vous.

  • Ecarter les choses qui vous dépriment et faites vous plaisir

Si vous n’avez pas un moral au top en ce moment, il vaudrait peut-être mieux éviter d’écouter cette playlist tristoune… De même évitez les endroits qui vous rappellent de mauvais souvenirs et allez plutôt découvrir de nouveaux lieux.

Faites vous plaisir en faisant des choses pour vous qui vous remontent le moral. Manger un bon gâteau en prenant le thé, prendre un bain, faire du shopping, se vernir les ongles,… Parfois on prend souvent pour soi les soucis d’autrui. C’est pour ça que prendre du temps pour soi est important. Ca nous permet de prendre du recul et de trouver des solutions plus facilement qu’en ayant la tête dans le guidon.

eeed99869a129cfc4be12409c58811a8

 

Etre positive c’est aussi s’entourer de bonnes ondes et hop, il nous arrive plus souvent de bonnes choses. Je suis heureuse pour un rien : un colis qui arrive en avance, ce dernier produit en rayon alors que j’en avais trop envie, un projet de voyage, une soirée entre amis, le compliment d’un inconnu…

Lorsque j’étais vraiment déprimée, j’étais dans une bulle et je pense que les gens le ressentent. Et les gens vont plus souvent vers les personnes qui sont positives et qui leur feront du bien. Soyez la personne que vous aimeriez rencontrer !

Ca demande des efforts, ce n’est pas magique mais ça vaut le coup !

Si vous avez des astuces bonne humeur, n’hésitez pas à les partager !

Rester positive

Appelez moi Lorie !

Je ne suis pas d’un naturel ultra positif. Mais j’y travaille car je me dis qu’il m’arrivera forcément plus de bonnes choses en gardant le moral qu’en restant prostrée sous ma couette à ruminer.

Mais parfois c’est difficile. Difficile lorsque vous accusez un découvert de 600 € et que, quoi que vous fassiez, vous ne trouvez pas de job. Il y a un an, j’ai fait le choix de quitter un boulot dans lequel je mourais à petit feu pour faire enfin ce qui allait, je le croyais, m’épanouir. Cette décision mûrement réfléchie, je ne la regrette pas et je dois l’assumer (avec le sourire). Devenir rédactrice, écrire de jolis articles bien ficelés, un joli rêve auquel je crois encore bien que ma confiance s’étiole un peu plus chaque jour.

Alors tous les matins je regarde les annonces. lorsqu’il y en a ne serait-ce qu’une seule qui pourrait me correspondre, c’est un bon jour. Je multiplie les candidatures spontanées (auxquelles je reçois plus de réponses qu’aux annonces, allez comprendre) même si je n’y crois pas vraiment.  Chaque jour, je vois les mêmes entreprises recruter toujours plus de stagiaires… Dis donc, ce serait pas mal de mettre un quota à l’esclavagisme et au boulot sous-payé non ?

Alors pourquoi ne pas devenir auto-entrepreneur ? Bonne idée ça, mais encore me faut-il quelques contrats pour travailler en freelance… Alors je vivote en acceptant de rédiger des textes commerciaux auxquels je ne crois pas et qui ont une fâcheuse. Il me faut parfois rédiger 50 textes pour toucher 400 € une fois les impôts payés. Super !

Mais je tiens bon, je me dis que je n’ai pas fait tout ça pour baisser les bras maintenant et qu’on me donnera forcément ma chance.

Mais pour l’instant il faut payer le loyer. Me voilà donc aujourd’hui à traficoter mon CV pour trouver un job. J’efface le poste de chef de projet, les quelques responsabilités que j’ai pu avoir et les compétences trop pointues pour prétendre à un emploi alimentaire. C’est un coup dur mais me retrouver à la rue le serait sans doute plus. Faut relativiser, ça doit être ça rester positive…

Alors hauts les cœurs, tous ceux qui recherchent du boulot, tous ceux qui sont découragés, tous ceux qui baissent les bras, un jour la positive attitude paiera !

 

En vous souhaitant du succès dans vos recherches, nous vous prions d’agréer l’expression de nos sentiments distingués.