S’accepter, serait-ce la clé ?

f812a7b2adbbc5f5609ab612f6e96946

Suite aux différentes réactions reçues à mes derniers posts sur le poids et à la lecture de blogs traitant également de kilos, j’ai eu très envie de (ré)écrire sur l’acceptation de soi.

Avoir envie d’être plus mince ça nous est toutes arrivé et bien souvent, lorsqu’on souhaite mincir, on se jette à corps perdu dans un régime, n’importe lequel pourvu qu’on perde du poids et bien souvent on ne le fait pas pour les « bonnes » raisons.

Pas facile de s’y retrouver et de se sentir bien dans son corps. Car nous devons désormais « supporter » une double pression : la minceur à tout prix via les médias et la défense de la cause ronde qui émerge doucement. Vouloir maigrir ça a été d’ailleurs un peu trahir la seconde pour moi…

c33b745b98096b33e420a170a70e9fa4

Or, nous avons toutes le droit d’aspirer à se sentir mieux dans notre corps. J’en profite pour rappeler que ce n’est pas parce qu’on est grosse que l’on doit dénigrer les minces et inversement. Cessons la guerre rondes/minces et pensons à nous sentir bien d’abord.

Oui, il faut mincir avant tout pour soi. Certaines n’ont pas du tout envie de mincir, sont bien dans leur corps, épanouies. Pourquoi devraient-elles suivre des diktats qui ne leur correspondent pas ? D’autres n’arrivent pas à s’accepter. D’autres sont mal physiquement à cause de leur surpoids. Ce que je tente d’expliquer est que chacune est unique et que l’on doit prendre ses décisions pour soi avant tout.

Que vous ayez décidé de garder vos rondeurs ou de mincir, par pitié, faites-le pour vous. Et c’est là que ça se complique. Médias, familles, amis, boulot… On est tous les jours confrontées au regard des autres et à ces fameuses discussions (surtout à l’heure de déjeuner vous remarquerez) sur le poids…

Alors voici quelques petits conseils qui pourront j’espère vous aider à faire la paix avec vous-même avant de vouloir modifier votre apparence.

-S’entourer d’amis bienveillants. J’ai la grande chance d’avoir des amies qui m’ont toujours soutenue. Qui me trouvent jolie et me le disent (merci ma K.) que je sois mince ou grosse !

– Apprendre à se fringuer. Lorsque j’ai recommencé à bosser avec tous ces kilos en trop j’ai du abandonner mes tenues confortables de canapé-tv-recherche-boulot pour affronter la vie pro ! Même si je suivais déjà des blogs modes rondes avant, là j’ai vraiment pris en compte leurs conseils et me suis fournie en fringues pour me mettre en valeur.

b85d2514f652c131181900d5072bd7cf

-Prendre soin de son corps… même plus rond ! Apprendre à se maquiller, changer de coiffure, parfois ce sont des petits détails qui nous font nous sentir tout de suite mieux…. Il faut se faire plaisir, se chouchouter, renouer avec un corps que l’on a parfois trop oublié… En priorité pour soi.

-Les plans sur la comète c’est maintenant. N’attendez pas d’avoir changé pour réaliser ce qui vous fait envie. N’attendez pas de perdre 10 kilos pour vous autoriser à faire de nouvelles rencontres. N’attendez pas de rentrer dans certaines fringues pour aller danser. Bref, vivez le moment présent car les regrets sont plus douloureux que les kilos.

Cela prend du temps de s’accepter. Et lorsqu’on a envie de mincir, que l’on ne se supporte plus, on est toujours devant « l’urgence ». Vite, il faut que je maigrisse, vite un régime, vite, vite, vite !

Or, l’acceptation est parfois longue comme en témoigne ce post que j’avais rédigé le 30 mars 2011.

Depuis, je me suis acceptée. J’ai pris confiance en moi avec mes kilos en trop, j’ai su que je plaisais aux hommes, j’ai su que je n’étais pas inintéressante pour autant.

1348f712ef6f75eec01bb105088ab767

Il y a eu aussi beaucoup de changements positifs dans ma vie qui m’ont aidée à me sentir bien. Car entamer une rééducation alimentaire lorsqu’on croule sous les problèmes, que l’on est angoissée, mal, ce n’est sans doute pas l’idéal. On rentre vite dans la spirale régime-abandon-culpabilité-mauvaise-estime-de-soi.

Bref, il m’en aura fallu du temps et j’aurais peut-être du commencer par m’accepter, par me trouver jolie avant de vouloir maigrir à tout prix. J’ai d’ailleurs bien pris conscience que tous mes problèmes ne s’envoleront pas avec mes kilos. Ce n’est pas miraculeux de perdre du poids. Ca ne résout pas tout.

09817fc3b2d0d705c5182ec7ca52ddbb

Maintenant ? Oui, je maigris. Mais si je regrossis et bien je sais que je serais tout de même aimée, bien sapée et heureuse ! J’ai aussi appris à ne plus me mettre la pression comme lors de mes précédents régimes. Je n’ai pas de but pondéral, mais je mentirais si je disais que je ne suis pas contente de perdre du poids. Oui je me sens mieux même si je ne vois pas tellement de différence. Oui j’ai envie de remettre certaines fringues. Mais plus à n’importe quel prix.

Je ne dis pas que l’acceptation est la « solution » miracle et qu’elle convient à toutes mais il était important pour moi d’en parler.

Tara-Lynn_reference

Une question de physique ?

Elle est tombée sur Tom Hanks, ça aurait pu être pire !

Suite de mes tribulations sur le site de rencontres eDarling

Me voilà donc devant 19 profils compatibles…  Moi qui pensais avoir un mal fou à choisir parmi des centaines d’hommes, je suis un peu déçue !

Je ne vais pas me laisser abattre et me voilà donc à faire défiler les profils proposés. Et bien sûr, je ne vais pas mentir ce que je regarde en premier c’est la photo du profil.

Car c’est le problème des sites de rencontres, ça se passe à l’envers. Je m’explique : Lorsque je rencontre un homme dans une soirée, un bar, peu importe, je vais bien sûr le regarder  physiquement d’abord mais je vais aussi être séduite par ce qu’il va me dire, son humour, son esprit (s’il en a !)… Et ça supplante bien souvent  le physique. D’autant plus que je suis bien plus séduite par le charme et l’humour que par les belles gueules.

Or, sur les sites de rencontres, je bloque facilement sur le physique. Je n’ai pas envie d’aller au-delà si la photo ne me plaît pas.  Le moindre petit « défaut » devient rédhibitoire.

Mais si ça se trouve ces mecs auraient carrément pu me plaire dans une autre situation, mais là, non. J’ai envie d’être attirée par le package complet ce que je n’arrive pas à trouver sur le site. Une photo, une mini description, quelques intérêts… Peut-on vraiment être séduite de cette façon ?

Et puis la gestuelle, la façon de se tenir, c’est important dans le jeu de la séduction or, c’est quasi impossible à déceler sur des photos statiques.

Et puis les poses…  Faut qu’on parle un peu de ces poses ! Au-delà du physique, je délaisse systématiquement les hommes qui posent torses nus (ou pire la chemise bien trop ouverte pour que ce soit naturel), ceux qui posent à côté de leur ancienne copine (coupée au montage), qui font la gueule (vous êtes là pour séduire ?).

Trop exigeante ? Sans aucun doute mais ne serait-ce pas plutôt une « excuse » pour rejeter ce type de rencontre ?

 

 

Une pression supplémentaire

La pression de trop !

Lorsque je me suis mise en quête d’une nouvelle astuce pour retrouver des coudes plus blancs, trouvant les miens particulièrement noircis (ne me demandez pas comment j’en suis arrivée à cette conclusion), je me suis dit que je me mettais trop la pression.

Trop de pression physique depuis que j’ai grossi. Peau toujours parfaitement hydratée, maquillage soigné, manucure faite, talons la plupart du temps, décolleté pour mettre en valeur ma poitrine… Bref, je ne laisse rien au hasard par peur qu’on dise de moi non seulement elle a grossi mais en plus elle se laisse totalement aller…

Ceci dit, j’aime prendre soin de moi, j’ai toujours aimé me maquiller, me pomponner mais parfois j’aimerais me laisser un peu aller sans avoir peur du jugement (terrible) des autres. J’aimerais parfois enfiler juste un jean, n’importe quel haut, sans m’assurer qu’il couvre suffisamment mes fesses, et cache mon bidon, pour sortir.

Je ne sais pas si, en étant plus mince, je me donnerais autant de mal pour paraitre toujours plus à mon avantage. Comme si le fait d’être mince excusait en soi beaucoup de choses.

C’est fou la pression que je peux me mettre toute seule pour cette question de poids…

(Et non, je n’ai pas trouvé de recette miracle pour mes coudes !!!)