Les bains d’orient, ma parenthèse zen

Pour mon dernier anniversaire, j’ai eu la chance de recevoir un bon pour une petite parenthèse enchantée aux Bains d’Orient. C’est vendredi que j’ai enfin pris une journée pour profiter de ce super moment.

Je n’étais encore jamais allée au hammam, j’étais donc bien décidée à profiter de cette journée à fond !

couloir
Un joli décor (© Les bains d’Orient)

J’avais pris rdv à 11h pour l’ouverture. Un vendredi, je savais qu’il n’y aurait pas trop de monde et pour une pudique/complexée comme moi, ce serait parfait !

J’avais déjà interrogé toutes mes copines pour savoir comment de déroulait la séance de hammam afin de ne pas être prise de cours (il faut vraiment que j’apprenne à être un peu surprise parfois !)

A l’arrivée, une jeune femme m’a tout expliquée, donné une dose de savon noir et le fameux gant kessa et m’a dirigée vers le vestiaire.

Ici, pas de vestiaire perso mais une pièce commune. Comme j’étais seule, ça ne m’a pas posé de problème. De toute façon, d’ici quelques minutes j’allais me retrouver à moitié nue devant de parfaites inconnues !

Dans mon casier m’attendait un gros peignoir bien épais, un paréo, une paire de tong, une serviette.

Une fois mon maillot enfilé, je me dirige vers les douches. Une autre jeune femme tente de m’expliquer dans un mauvais français comment profiter du hammam. Avec quelques gestes on arrive toujours à se comprendre et comme elle était super souriante et sympa, je me suis sentie tout de suite à l’aise même en maillot, oui, oui !

La salle de douche © Les bains d'orient
La salle de douche (© Les Bains d’orient)

Je prends donc ma douche et direction le hammam. Je m’assois dans la salle, seule, et me dis que finalement ça n’a rien d’insupportable la chaleur du hammam…. Jusqu’à ce que je me rende enfin compte que cette pièce servait de « sas de décompression » et que la seconde salle abritait la « vraie » chaleur du hammam !

Dans cette seconde pièce j’ai bien profité de la vapeur puis me suis enduite avec le savon noir.

J’ai alors retiré le haut car aucun complexe à avoir : avec la vapeur on ne voit rien !!
J’ai encore attendu plusieurs minutes afin de bien profiter des bienfaits de cette chaleur humide.

Une petit tour en salle tiède pour ne pas avoir de choc thermique et me revoilà sous la douche !

La salle tiède (© Les Bains d'Orient)
La salle tiède (© Les Bains d’Orient)

Et c’est maintenant parti pour le gommage ! La p’tite dame qui m’avait précédemment accueillie m’a frottée du cou aux pieds (surtout pas de savon noir sur le visage !). Et c’est là que j’ai vu ces fameux copeaux de peau morte dont on m’avait parlé !!! Non ce n’est pas une légende, grâce au savon noir et au gant Kessa, vous « pelez » et êtes débarrassée de votre couche de crasse !!!

Une petite douche et direction l’enveloppement au barouk à la rose. Après m’avoir enduite côté pile et côté face du soin, la même petite dame m’a enveloppé dans une sorte de papillote puis recouverte d’une couverture. Je me suis donc retrouvée comme une cuisse de dinde enveloppée dans un sachet cuisson Knorr !
Il faisait chaud, j’étais bien dans mon petit cocon telle une momie !

La seconde salle (© Les Bains d'Orient)
La seconde salle (© Les Bains d’Orient)

Une autre petite douche pour retirer le soin et me voilà enveloppée dans mon gros peignoir à patienter sur une pierre chaude ma masseuse tout en discutant avec une des esthéticiennes.
C’est là que je me suis rendue compte que les nanas bien foutues gardaient leur maillot et les autres enlevaient le haut, comme quoi les complexes de chacune ne s’expliquent pas !

Direction le massage (et l’épreuve du string jetable !). J’ai apprécié ce moment de détente bien que je reste toujours tendue…

Une fois le massage terminé c’est la salle de repos qui m’attend. Bah oui, ça crève tout ça !
Je me suis bien calée sur un des matelas, au chaud sous mon peignoir, en dégustant mon thé à la menthe et mes petites pâtisseries orientales !

La salle de repos ( Les bains d'Orient)
La salle de repos (© Les Bains d’Orient)

Le personnel est vraiment chouette et il y a toujours quelqu’un pour vous guider si vous êtes un peu « perdue » car entre toutes ces salles, ce n’est pas toujours évident de s’y retrouver.

En tout je suis restée 2h30 ! 2h30 de zen attitude, ça fait du bien ! Le retour à la réalité est difficile !

Voici donc ma première expérience du hammam qui fut parfaite !  Je n’ai pas de point de comparaison avec un autre institut mais ça m’a vraiment donné envie d’y retourner !

Cliquez pour  retrouver toutes les infos sur les Bains d’Orient (ils font souvent des promos et des deals à prix avantageux).

Et si vous connaissez des hammams sympas, je vous laisse nous donner vos bonnes adresses en commentaires !

Un petit coin pour papoter entre amies (© Les bains d'Orient)
Un petit coin pour papoter entre amies (© Les bains d’Orient)

Un massage thaï , aïe, aïe, aïe, mais que c’est bon !

Google Image

La semaine dernière, le jour de mon anniversaire j’ai eu la chance de profiter grâce à Groupon, site d’achats groupés, d’un massage thaï d’une heure et demi…

Je m’offre rarement ce type de soin. En région parisienne c’est très cher. Et surtout, je n’arrive jamais à me détendre complètement alors j’ai l’impression de ne pas bénéficier de tout le potentiel détente du massage !

Mais pour commencer ses 30 ans, il y a pire qu’un massage, non ? ! Me voici donc en route pour l’institut situé dans le 17ème, à quelques stations de bus de chez moi. Parfait !

En arrivant on me demande de retirer mes chaussures et de les laisser à l’entrée. J’avais tout prévu : ballerines, jean et pull enfilés à la va vite pour pouvoir les enlever rapidement (oui, je prévois tout, puisque je vous dis que j’ai du mal à me détendre)!

Je suis installée dans une petite pièce qui malheureusement donnait sur la rue. J’ai donc pu écouter les déboires de 2 mamies qui se plaignaient de leur voisine, trop bruyante, trop crasseuse, trop…..

Pas génial pour se détendre. J’ai donc essayé de me consacrer sur la musique zen.

Ma masseuse arrive et je comprends bien vite, malgré son mauvais français et son chewing-gum perpétuellement mâchouillé, qu’elle s’occupe de moi exceptionnellement car sa collègue n’est pas dispo. Pas de prob, je me laisse faire, que le massage commence !

Quelques effleurages doux me mettent en confiance mais très vite arrivent les mouvements nettement plus toniques. Ne serait-elle pas en train de me masser à coup de batte de baseball ?

On m’avait prévenue le massage thaï c’est un peu « violent ». Je comprends maintenant !

Et puis revient le massage plus doux, avec des huiles. Beaucoup d’huile. Je dois ressembler à un loukoum mais c’est trop bon !

Cette alternance de mouvements permet vraiment de sentir tout son corps et les zones douloureuses, tendues, auxquelles on ne prête plus assez attention.

Après une heure de ce traitement et un mini massage des mains que j’adore,  j’ai le droit à une réflexologie des pieds et de la tête.  Même si je n’étais pas totalement détendue, j’ai profité de ce moment rien qu’à moi, sans complexe.

En sortant j’étais toute ramollie, un peu stone, j’adore cette sensation d’être légèrement étrangère à tout ce qui se passe autour ! Je suis rentrée et me suis offert une bonne sieste… que c’était bon ! A recommencer au  plus vite !

En passant, voici quelques conseils avant de choisir votre soin :

–          Privilégiez un institut qui ne soit pas trop loin de chez vous sinon vous perdrez tous les bénéfices du soin dans les transports.

–          Informez-vous sur l’institut (trop d’avis négatifs ce n’est jamais bon signe)

–          Comparez les prix et soyez attentive à la durée du soin

L’institut : Ban Thirak Yingrak

L’huile anti-cellulite tonifiante du Petit Marseillais

Huile anti-cellulite tonifiante, Le Petit Marseillais

Il y a une semaine, Je me suis mise en quête du tout nouveau produit de la gamme Le Petit Marseillais, alléchée par la pub ses promesses d’efficacité.

J’aime beaucoup les produits Le Petit Marseillais, pas chers, efficaces, qui sentent divinement bons (mmmmhhh l’odeur des bonbons carensac du baume au karité… une merveille !)

Je me devais donc de tester cette petite nouveauté. Pour (tenter de) combattre la cellulite, j’utilise plutôt des crèmes en particulier la Percutaféine, très concentrée en caféine pour plus d’efficacité et vraiment pas chère si on trouve la bonne pharmacie !

Mets de l'huile... qui coule partout !

Me voilà donc à tester cette huile aux bienfaits tonifiants de ses huiles essentielles de citron et d’anis étoilé (ce n’est pas moi qui le dit).

Déjà, l’odeur. C’est citronné, très frais. Ça doit être très agréable à utiliser l’été. L’odeur reste un peu sur la peau mais rien de trop fort.

Puis, l’utilisation… Là, ça se corse. Bizarrement, j’ai plus de mal à me masser avec l’huile qu’avec une crème. C’est sans doute dû au fait qu’elle pénètre assez vite. Du coup j’en mets pas mal pour pouvoir masser tranquillement (et oui, c’est le massage qui fait tout parait-il !).

Il reste tout de même un film gras sur la peau. Je vous déconseille d’enfiler direct un jean moulant après ça, ce n’est pas très agréable.

De plus, le flacon glisse. Bah oui, vous avez les mains toutes huileuses pas simple d’utiliser le flacon après. Essayez d’attraper une savonnette glissante vous !

Une fois l’application terminée, dur de se rincer les mains…

Du coup, si vous n’avez que 5min devant vous le matin, oubliez l’huile et préférez-la pour la pause détente du soir.

N’ayant jamais utilisé d’huile anti-cellulite, j’ai voulu comparer celle-ci avec une autre. Ca tombait bien, il me restait des échantillons de l’huile minceur de Weleda.

Niveau utilisation, j’ai trouvé que c’était pareil : toujours plus de mal à me masser les cuissots avec de l’huile… Etrange !

Et côté résultats me direz-vous ? Etant donné que ça ne fait qu’une petite semaine que je l’utilise, je ne vois pas de grande différence.

J’éditerais le post si je vois de (vrais) résultats !

Huile anti-cellulite Le Petit Marseillais, 11€ environ. Profitez des promotions chez Monoprix pour avoir le deuxième produit à moitié prix !