J’ai testé un cours de maquillage… sans rien d’original !

Pas la seule à être rougeaude !

Il y a quelques semaines j’ai participé à un cours de maquillage d’une heure avec une amie qui nous avait pris deux bons sur un site d’achats groupés.

J’avoue m’y être rendue pleine d’apriori car je pense savoir me maquiller (grâce aux centaines d’heures passées devant les tutoriels beauté !) et j’étais certaine qu’on allait m’inculquer encore des règles immuables que je déteste tant concernant le maquillage.

Nous voilà donc une dizaine de filles autour d’une table avec pour chacune un miroir à main et 3/4 pinceaux. Ayant totalement oublié que le cours avait lieu ce jour-là,  je ne m’étais pas démaquillée avant. Du coup j’ai dû utiliser le lait démaquillant avec les cotons que le maquilleur me tendait puis une lotion. Horreur ! Ma peau réactive a… réagit. Je suis restée rougeaude pendant tout le cours…  Sans compter la chaleur qui régnait dans la pièce.

On a donc commencé par le maquillage du teint et l’application du fond de teint au pinceau plat… j’ai rétorqué que je n’aimais pas trop le pinceau plat car il laissait des marques sur le teint et que je préférais un pinceau du type duo fibre… Pas de problème m’a répondu le maquilleur, avec la poudre on ne voit plus les traces du pinceau…

D’accord pour la poudre mais encore faudrait-il que le pinceau ne perde pas tous ses poils sur mon visage…  Finalement les traces de pinceau c’était peut-être mieux qu’une barbe en poils de pinceaux !

Après avoir déblayé mon visage comme j’ai pu, nous sommes passés au blush. J’ai la peau très claire et les cheveux qui tirent vers le blond (va vraiment falloir que je choisisse mon camp capillaire…) le maquilleur me propose donc des fards rosés. C’est joli le blush rosé mais lorsque comme moi on est rougeaude après un démaquillage à l’arrache et cette foutue chaleur qui a fait éclater tous mes vaisseaux, je ne suis pas sûre du résultat. J’ai bien essayé de protester mais je n’ai pas eu le droit de toucher aux autres couleurs !

Surprise du résultat ?!

Continuons avec les yeux… c’est toujours le moment que je redoute le plus lorsqu’on me maquille et pourtant c’est la partie que je préfère mettre en valeur. Seulement, voilà, j’ai les yeux verts et qui dit vert dit couleur complémentaire… le violet ! Et sur moi, je n’aime pas le violet ! (Oui, j’avoue, je n’ai pas arrêté de râler pendant le cours !!) C’est d’ailleurs un maquilleur MAC qui m’a confirmé il ya quelques années que le violet faisait ressortir les rougeurs de mes pommettes. Merci à toi Oh grand manitou du maquillage !

On passe ensuite au mascara. Je suis loin d’être maniaque mais s’il y a bien une chose sur laquelle je suis intransigeante c’est la propreté des outils. Or, le maquilleur nous tend une boite remplie de mascaras à utiliser chacune notre tour… Pas moyen ! Lorsque ma copine essuie tant bien que mal la brosse d’un des mascaras avant de se maquiller, elle se fait reprendre : Pas la peine d’avoir peur, les mascaras et les rouges à lèvres contiennent des actifs anti-microbiens qui protègent des bactéries…  Bizarrement il ne m’a pas convaincue…

J’ai donc dégainé mon mini mascara Benefit en cachette !

Le cours terminé, direction le rez-de-chaussé pour un petit tour de la boutique au cas où on souhaiterait acheter quelques articles bien sûr ! Mais attention à ne pas faire trop de bruit, il y a une soirée cupcakes qui vient de commencer…

Voyons donc les produits… liner gel à 25 €, ombre à paupières à 19 €, poudre à 30 €… Un peu cher pour des produits dont je ne connais pas la marque. Nous repartons donc, mon amie trop maquillée à son goût et moi toujours aussi rougeaude…

Alors que penser de ces cours de maquillage ? En une petite heure, il est évident que le maquilleur ne peut qu’apprendre les bases pour celles qui n’ont jamais vu une brosse de mascara de leur vie (comme ma voisine ce jour-là par exemple !). Il faut savoir pousser un peu plus loin pour apprendre que certes le maquillage sert à nous mettre en valeur, mais qu’il est aussi là pour s’amuser ! Et surtout, il ne faut pas oublier qu’il n’y a pas forcément de règles établies, suivre son instinct dans le maquillage ça a souvent du bon !

De mon côté, j’aimerais bien tester un cours MAC ou MUFE (tant qu’à faire..)  centré sur les yeux ou le teint par exemple histoire d’apprendre des astuces et de connaitre de nouvelles techniques un peu plus pro.

 

Bouclier cosmétique

Le bon vieux temps...

Je n’entends plus d’une oreille, ma narine droite est bouchée, j’ai la voix d’une vieille fumeuse asthmatique, je dois abandonner mes lentilles pour cause d’œil aussi rouge que les boules ornant le sapin. Bref, je suis malade.

J’ai donc passé les fêtes en jogging et binocles, avachie sur le canapé peinant à profiter du feu de cheminée, des petits fours et de cette fameuse forêt noire pour laquelle je m’étais donnée tant de mal (mes papilles gustatives en ont pris un coup)…

Et autant vous dire que question maquillage de réveillon, j’ai passé mon tour. Exit les paillettes (sans doute à l’origine de mes yeux larmoyants), exit le nouveau blush minéral, exit le rouge à lèvres de pin-up, exit tous les tutos dont je souhaitais m’inspirer…

Et ça fait une semaine que ça dure. Une semaine sans me maquiller. Et c’est dur. Les 2 premiers jours on se fait une raison, on reste de toute façon planquée sous la couette alors à quoi bon se tartiner la tronche si ce n’est pour laisser des traces indélébiles sur les drapes de môman. Mais au troisième jour, on se lève et la réalité éclate devant le miroir. Blanche, à la limite du teint de cadavre, je me suis fait peur. Pas de problème, j’ai dégainé le fond de teint. Après tout, ça ne pouvait pas me faire de mal. Mais la différence de teinte entre mon cou et mon visage était tellement flagrante que j’ai préféré tout enlever (c’était avant de me rendre compte que j’avais prévu un col roulé dans mes bagages)…

J’ai donc décidé de prendre mon mal en patience et de ne pas me maquiller le temps de guérir (Dieu, que c’est long, c’est pas beau de vieillir !). Me voilà donc à sortir sans maquillage, pas coiffée (aucun intérêt) et affublée de mes lunettes à monture écaille et verres triple foyers (la fameuse seconde paire à 1 €).

Le choc fut rude, je me suis sentie toute nue. Je ne passe pourtant pas des heures dans la salle de bain mais je me rends compte de l’importance de me sentir jolie vis-à-vis du regard des autres et ça passe par le maquillage.

Une question s’impose alors : pour qui se maquille-t-on ?

Pour soi ? Pour les autres ?

Il y a quelques jours je vous aurais répondu sans hésiter : Mais pour moi, voyons ! (oui j’avais un côté un peu revêche que la maladie a également mis K.O.) Aujourd’hui, j’ai légèrement revu mon jugement…

Car, certes, je me maquille pour moi car j’aime ça. J’aime la fantaisie que le maquillage procure, j’aime me sentir coquette, j’aime le changement que mes palettes me permettent.

Mais le maquillage me permet aussi de me sentir plus « forte » pour affronter le regard des autres. Un peu comme une petite carapace cosmétique. Bizarrement, je peux être plus « moi » avec du maquillage. Il ne s’agit pas de disparaitre derrière une épaisse couche de fond de teint, de correcteur et de fards à paupière, juste de mettre en valeur ses atouts et de cacher ses petits défauts. Un peu comme les fringues finalement ! Autant vous dire que j’ai hâte de replonger dans mes pots de crèmes !

Et vous, le maquillage : passion ou aversion ?!

Trousse beauté pour filles fauchées !

Oui, encore des fards, des vernis, du fond de teint, du mascara et j’en passe ! Je ne sais pas pourquoi mais en ce moment je n’ai qu’une envie : me lever pour me maquiller et tenter tout un tas de nouveaux trucs… Serait-ce à cause de tous ces blogs beauté qui fleurissent sur la toile, du printemps ou de ma collègue fraichement rencontrée qui est une fana de cosmétiques comme moi ? !

Bref, avec ce post, je continue sur les articles de maquillage facilement accessibles aux petites bourses. Car beaucoup d’entre nous n’ont pas les moyens de mettre 50 € dans un fond de teint ni 30 € dans un pinceau. Or, on trouve de plus en plus de bons produits pour celles qui souhaitent acquérir quelques basiques pour remplir leur trousse à maquillage sans se ruiner.

Voyons ce que j’ai pu trouver….

Le teint

– les correcteurs

On a souvent des rougeurs, des boutons et des cernes à cacher, c’est pourquoi j’aime bien les palettes tout en un. Elles reviennent moins cher et sont facilement transportables pur une petite retouche en cours de journée.

Celles de Kiko et de ELF me plaisent beaucoup :

– Le fond de teint

S’il y a un produit dans lequel vous pouvez investir un peu plus c’est bien celui-là ! Toutes les marques en proposent, pour tous les types de peaux. Je ne peux que vous conseiller de ne pas hésiter à demander des échantillons, à utiliser ceux trouvés dans les magazines avant de jeter votre dévolu un fond de teint. Rien de plus rageant que de dépenser 20 ou 30 € dans un produit qu’on ne peut utiliser car trop foncé, trop liquide, trop dur à travailler. Attention, ceux des marques qu’on trouve en grandes surfaces ne sont plus aussi bon marché qu’on pourrait le penser. Parfois, pour 2/3 € de plus on peut s’offrir un marque plus pro.

Revlon ColorStay environ 20 € (les fdt L'oréal peuvent atteindre 18/19€)

Bref, prenez votre temps pour choisir ce produit qui peut durer plusieurs mois.

Les yeux

– Le mascara

The accessoire indispensable à toute bonne trousse de maquillage ! Il en existe pour tous les budgets et tous les types de cils. Je ne peux que vous conseiller mon préféré : le Colossal de Gemey... Pas très cher et qui fait son effet !

Gemey Mascara Colossal environ 10€

– L’eye liner

Rien de tel qu’un trait de crayon au ras des cils pour mettre en valeur ses yeux. Il suffit de le fumer un peu pour obtenir un maquillage un poil plus prononcé pour le soir.

Le crayon smoky de Bourjois est parfait car il suffit de se servir de l’embout pinceau pour fumer le crayon qu’on peut utiliser seul.

Bourjois crayon effet smoky 9€

Pour celles qui préfère le liner en gel, celui de ELF est très bien et est fourni avec un pinceau.

ELF Eye liner 3.50€

– Les fards à paupière

Il vaut mieux investir dans des couleurs neutres, faciles à utiliser pour la journée et à accentuer pour le soir que dans des teintes flashy qu’on met une fois et qui reste au fond du tiroir par la suite.

Les teintes nude sont compatibles avec toutes les couleurs d’iris.

Je vous conseille la palette Pb Cosmetics :

PB Cosmetics Palette yeux 4€

La bouche

J’ai tout plein de rouges à lèvres et de gloss mais finalement,une fois la nouveauté essayée, je reviens toujours à la même couleur. Il vaut mieux donc s’acheter un RàL ou un gloss adapté à son teint avant d’investir dans des teintes moins évidentes à porter.

Les ongles

– Là encore pas besoin de dépenser des fortunes pour avoir de jolies mains manucurées.

Les vernis ELF à 1 € sont parfaits et offrent une large gamme de teintes pour toutes les envies. J’ai l’habitude de garder mon vernis du moment dans mon sac pour une petite retouche si besoin.

ELF Vernis à ongles 1€

Je vous conseille le transparent ELF qui fait très bien tenir les vernis, bien que ce ne soit pas un top coat.

Les pinceaux

Soit on mise sur un kit qui contient les pinceaux les plus courants soit on ne s’offre que les pinceaux qu’on utilise le plus souvent.

Voici un site qu’on m’a fraichement fait découvrir et qui propose des pinceaux à petit prix ainsi que des combinaisons palettes / pinceaux super abordables : Fraulein3°8

Fraulein38 Set de 18 pinceaux environ 15€

Si vous connaissez d’autres marques /accessoires pour les fauchées, à vos claviers !

Appliquer son fond de teint liquide

Un bon fond de teint ne fait pas tout, encore faut il correctement l’appliquer !

Plus jeune, je voulais en mettre un maximum pour couvrir mes imperfections. Ajoutez à cela une teinte qui ne correspondait par à ma carnation et je me retrouvais bien souvent avec un masque foncé et de vilaines démarcations au niveau de la mâchoire… Ah! les erreurs de jeunesse !

Vous l’aurez compris, un fond de teint à unifier, pas à camoufler toutes les imperfections. Pour cela, il existe les correcteurs !

Pour travailler le fond de teint, plusieurs choix s’offrent à vous : éponge, pinceaux ou doigt ! J’ai essayé toutes les techniques et je les alterne avec une préférence pour le pinceau et les mimines !

Avant de commencer à appliquer le produit, déposez-en une noisette sur le dos de votre main et travaillez le un peu avec votre éponge/pinceau pour le « chauffer ».

Quelque soit l’outil choisi, appliquez le fdt au centre du visage et étirez le vers l’extérieur.

Commencez par une fine couche de Fdt et revenez si besoin pour insister sur les zones à problèmes en les tapotant. Je « pratique le tapotage» depuis peu et je remarque que le rendu est bien meilleur car le produit se fond mieux avec la peau.

Les outils en détail :

L’éponge :

Un large choix d’éponge, de matière diverses est disponible. Préférez les éponges biseautées aux rondes afin qu’elles se glissent dans les recoins du visage facilement. Humidifiez toujours votre éponge avant emploi, ceci évitera qu’elle absorbe complètement votre FdT.

Beaucoup de modèles ne supportent pas le lavage et partent en lambeaux si vous essayez de les laver. Pour éviter les bactéries, optez pour des éponges jetables.

Sephora éponges jetables 4.90€

Le beauty blender : Je le met dans une catégorie à part car cette éponge made in USA est vraiment innovante. Créée par 2 artistes maquilleuses, cette éponge en forme d’œuf permet d’appliquer son maquillage (fdt, blush, correcteur) tout en l’estompant et évite ainsi toute démarcation. De plus, elle permet de superposer des matières différentes sans les mélanger. Le résultat sur les quelques vidéos visionnées semble bluffant.

Beauty Blender 19.95$

Le site des créatrices de ce nouveau joujou cosmétique : www.beautyblender.net

Le pinceau :

Concernant les pinceaux, là aussi il existe différentes possibilités.

  • Le pinceau plat
Sephora Pinceau n°47 12€

Il est pratique pour se glisser dans toutes les zones du visage. Je trouve cependant que ce pinceau laisse des traces, comme de légères stries, sur la peau. Du coup, je dois toujours unifier mon teint avec les doigts ou à l’éponge. Je l’ai donc laissé de côté pour :

  • Le pinceau « touffu »

Miracle ! J’avais repéré ce nouveau pinceau en regardant une énième vidéo de Marlena. Puis, les blogueuses beauté ont commencé à utiliser le fameux Sigma n°80.

Make up Geek Foudation Stippling Brush 11.98$
Sigma pinceau F80 16$

Je n’ai pas (encore) commandé ce pinceau mais lors de ma dernière commande ELF, j’ai craqué pour le pinceau poudre et blush. Vu son nom, je ne pensais pas pouvoir l’utiliser pour du fdt liquide mais si! Et il est génial ce pinceau ! Il fond littéralement la matière sur la peau par légers tapotements. Fini les démarcations et les zones plus foncées.

ELF Pinceau poudre et blush 3.50€

Certes, je n’ai pas essayé le Sigma mais pour celles qui ont un petit budget et qui cherchent un pinceau pour appliquer correctement leur Fdt, c’est un bon compromis

Petit plus : en utilisant un pinceau, on a tendance à utiliser moins de matière, on fait donc quelques économies de FdT !

Et là encore, n’oubliez pas de nettoyer votre pinceau après utilisation pour éviter les boutons…

Les doigts :

L’outil qu’on garde toujours avec soi ! Il ne faut pas négliger cet outil qui permet de bien lisser la matière et d’estomper le fdt qui peut accrocher, au dessus des sourcils par exemple.

Concernant les fidèles du maquillage au doigt, veillez à bien vous laver les mains avant et entre l’application de chaque produit pour éviter de vous mettre du fard à paupière bien foncé sur la joue… je parle par expérience !

Si vous connaissez d’autres techniques….

Nouveau fond de teint couvrant perfecteur Sephora

Fond de teint couvrant perfecteur Sephora

Mon fond de teint Clarins longue tenue arrivant à sa fin, il me fallait d’urgence en trouver un de remplacement. N’ayant pas les moyens de me racheter le Clarins pour le moment, j’ai jeté mon dévolu sur le nouveau fond de teint Sephora. Les avis étaient plutôt bons et il correspondait à mes prix et à mes attentes.

Sa promesse : un teint zéro défaut, unifié et lissé. Une peau douce et une tenue longue durée. Et non comédogène, il ne favorise donc pas l’apparition des points noirs, un bon point !

Bref, exactement ce qu’il me fallait !

Ayant déjà testé un tas de fond de teint en étant souvent déçue, je voulais d’abord le tester avec un échantillon reçu quelques jours plus tôt. Malheureusement, la teinte était trop foncée pour ma carnation. Cependant, j’ai tout de même pu me rendre compte qu’il s’appliquait facilement, que sa couvrance était bonne pour les petites imperfection et que sa tenue, une fois poudrée, avait l’air pas mal du tout! Pas de promesses en l’air !

Direction donc mon Sephora (si seulement je pouvais en avoir un à moi!). Pour être sûre de la teinte, je file vers le rayon Clarins pour déposer une noisette de la teinte que j’utilise habituellement sur ma main. Avec l’aide d’une gentille conseillère, je compare les teintes disponibles du fdt Sephora. Bingo ! La teinte n°15 correspond à merveille ! Etant déà maquillée, je ne l’ai pas testé sur la mâchoire inférieure comme c’est conseillé mais qu’importe, j’aime vivre dangereusement !

A gauche, le fdt Clarins, à droite, le Sephora
Une fois bien appliqué, il se fond vraiment avec la peau

Cerise sur le gâteau, avec une réduc de 20% je l’ai payé 11,90 €.

12 teintes dispo, ne me demandez pas comment elles sont numérotées!

Ce fdt existe en 12 teintes et coûte 14,90 €.

Un maquillage longue tenue, est-ce possible ?

Il faut que ça dure !

Ce qui m’ennuie le plus lorsque je me maquille c’est de savoir que tout ce travail ne va pas durer !

Non pas que je mette 1h pour me maquiller mais c’est surtout l’idée de voir mes rougeurs et imperfections ressortirent au bout de quelques heures qui me chagrine !

J’ai donc farfouillé sur le net et moi-même expérimenté quelques astuces pour vous livrer les secrets d’un maquillage longue tenue (ou du moins plus longue tenue possible !).

  • Les yeux

>>> Je n’ai pas de problème pour faire tenir mes fards durant la journée. J’ai trouvé la base dont je ne me sépare plus depuis plusieurs années :

Eye color fix CCB (12,80€)

Il suffit d’en mettre une toute petite quantité sur les paupières avant de les maquiller et les fards ne filent plus dans les plis de la paupière. C’est magique ! Je l’achète avec une réduc et il me dure plusieurs mois.

Vous trouverez bien d’autres bases pour les paupières pour toutes les bourses telles que :

Primer potion Urban Decay (16€)

 

Base pour paupière ELF (1€)

>>> Concernant le mascara, je n’ai jamais remarqué qu’il ne tenait pas. Par contre, la courbure des cils est moins marquée à la fin de la journée. J’utilise donc (quand j’y pense…) un recourbeur de cil avant d’appliquer mon mascara. Ce petit objet au look barbare, s’il est bien utilisé, est radical pour accentuer la courbure des cils. Prenez votre temps pour l’apprivoiser et vous remarquerez vraiment une différence.

Recourbe-cils Nocibé (5.90 €)
  • Le teint

Soyons claires, aucun maquillage ne donnera un bon rendu et ne tiendra suffisamment longtemps si votre peau n’est pas traitée en fonction de son type. Grasse, mixte, sèche, tout problème doit trouver sa solution avant l’application du maquillage ! Car si votre peau est déshydratée, elle « boira » votre fond de teint. Peau nue garantie au bout de quelques heures. Quand aux peaux mixtes et grasses, elles ont tendance à briller et à donner un rendu luisant en particulier sur la zone T.

Donc la première des choses à faire est de connaître son type de peau et de la traiter. Si vous avez la chance de vous rendre chez une esthéticienne ou chez votre dermato, demandez lui quel est votre type de peau. Sinon, il existe des tests sur le net pour le définir en quelques clics. (pas parfait certes, mais mieux que rien !)

N’hésitez pas à demander conseil à plusieurs vendeuses en parapharmacie. J’ai pu remarquer qu’elles étaient assez bien formées sur les produits.

Une fois votre peau bien traitée selon sa nature, vous verrez vraiment une différence dans la tenue de votre maquillage.

>>> La base de teint

Tout comme pour les paupières, il existe des bases pour le teint. Elles matifie, unifie et lisse la peau avant le fond de teint.

Grâce à une carte cadeau, j’ai pu tester la base comblante Lisse minute de Clarins.

Lisse minute base comblante Clarins (25.10 €)

Je n’ai pas trouvé que c’était une solution miracle car une base ne pallie pas les problèmes de peau précédemment cités. Par contre, elle floute les irrégularités, les pores un peu trop visibles et facilite l’application du FdT. C’est donc, je pense, un bon produit

Voici donc quelques bases de maquillage :

 

Préparation visage teint parfait ELF (6.80 €)
Base lissante resurfaçante L'Oréal (19€)

>>> Le fond de teint

J’avais l’habitude d’utiliser des FdT achetés en grande surface tels que Bourjois, l’Oréal and co. Jusqu’au jour où j’ai utilisé un échantillon d’un FdT Clarins Haute tenue trouvé dans un magazine.

Fond de teint Haute tenue Clarins (35 €)

Et là, révélation ! LE FdT a tenu bien plus longtemps que je n’aurais pu espérer. La teinte proposée étant un poil trop foncé, j’ai foncé (ah ah!) chez Sephora pour demander de tester une teinte plus adaptée à ma carnation. Au bout de 3 jours d’essai, j’ai craqué pour ce produit.

Oui, il est assez cher (environ 35 €) mais en mettant tous les FdT précédemment achetés en parallèle, ça ne m’est pas revenu plus cher.

Tout ce blabla pour vous assurer qu’un bon FdT est primordial si on souhaite que son maquillage tienne le plus longtemps possible.

>>> La poudre

Afin de fixer le FdT et éviter toute brillance, je balaye mon visage à l’aide d’un gros pinceau imprégné de poudre matifiante. Mon FdT tient bien plus car la poudre absorbe le sébum qui pourrait le faire virer.

Poudre compacte matifiante Rimmel (9 €)

>>> Le spray fixant

Lors de ma quête du teint longue tenue, je suis tombée sur des sprays à vaporiser sur le teint pour fixer son maquillage. J’ai jeté mon dévolu sur le Fix + de Mac.

 

Fix + Mac (15€)

Honnêtement, je ne vois pas vraiment la différence et je ne comprends pas pourquoi il se nomme ainsi mais je le trouve particulière agréable à utiliser ! C’est tellement frais sur la peau !

Une fois ce spray terminé, j’investirais dans la brume fixatrice de maquillage de Make Up For Ever…

Mist & Fix MUFE (20.50 €)
  • Les lèvres

Je ne me maquille pas les lèvres tous les jours, je n’ai donc pas beaucoup d’astuces à livrer (mais j’y travaille). Voici cependant ce que j’ai pu noté :

>>> Bien préparer ses lèvres avant de les maquiller. Régulièrement, les exfolier avec un exfoliant visage doux et les tartiner de crème hydratante. Bien veiller à hydrater ses lèvres quotidiennement car le rouge ne tiendra pas ou fera des paquets sur la moindre peau morte…

Exfoliant pour lèvres Body Shop (10 €)

>>> Choisir un crayon de la même couleur que son rouge pour « hachurer » les lèvres avant la pause du rouge afin qu’il accrocher mieux aux lèvres

J’espère que vous trouverez ces astuces utiles et que vous m’en livrerez d’autres…

A quelle lumière se maquiller ?

Un défaut de lumière arrive même aux meilleures....

Hop, un petit coup de pinceau par là, hop, un petit coup d’éponge stick par ici, le maquillage c’est magique pour me sentir jolie avant de partir travailler.

Je me maquille donc tous les jours dans ma salle de bain et après mon rituel beauté je suis fin prête pour affronter le monde ! Seulement, une fois arrivée au bureau je jette un coup d’œil dans le miroir et là c’est la cata cosmétique ! Les fards n’ont plus tout à fait la même couleur, le fond de teint ne semble pas étalé comme il faut, que s’est-il passé ?!

 

Dehors, en pleine lumière, c’est encore pire ! Chaque pore est bien visible, le duvet du visage ressort, les imperfections même camouflées éclatent au grand jour, ce n’est plus du maquillage qu’il me faut mais carrément un masque !

Quant aux néons, je ne préfère pas m’étendre sur le sujet, c’est juste impossible de se trouver bien sous cette foutue lumière !

Alors comment savoir quelle est la meilleure lumière pour se maquiller ?

La lumière du jour ! me crient des pro de la beauté. Seulement, c’est bien gentil mais je passe 8 heures par jour dans un bureau alors ce n’est pas vraiment la lumière adaptée.

Et puis tout mon petit matériel se trouve dans ma salle de bain…sans fenêtre ! Sans compter que l’hiver, il n’y a pas de lumière à 7h du mat pour se pomponner ! Alors ils sont bien gentils avec leur lumière naturelle mais quand il n’y en a pas ? Utilisez une lampe ou des ampoules spéciales ? Ce serait ça le secret ?

J’aimerais bien vous donner une réponse mais je n’ai pas (encore) trouvé de solution idéale ! Alors si vous avez des tuyaux…..

 

Oh c’est dur d’être une fille !