Pourquoi je n’aime pas les comédies romantiques

Et-beaucoup-plus-si-affinités

Lorsque j’étais plus jeune j’allais avec plaisir voir des comédies romantiques du type Love Actually et puis ça m’a vite gonflé. Surtout depuis que je me suis retrouvée en pleurs devant PS I love you…Pourquoi ?

Mais parce que je ne vais pas au ciné pour me démoraliser complètement et aussi parce que ça n’a rien à voir avec la réalité pardi ! Ca nous fait croire qu’il est possible de rencontrer un mec super génial (et canon qui plus est) qui fera 5 000 kilomètres pour nous voir après nous avoir rencontré une seule fois.

Vous allez me dire, c’est normal, c’est un film ! Et que voir une simple peinture de la réalité ce n’est pas super marrant. La vie amoureuse c’est loin d’être ça.

On tombe sur des salauds, on se fait larguer, Si j’avais regardé moins de comédies romantiques et autres séries du genre Ally Mc Beal, je serais sans doute moins fleur bleue.  Et bien autant me bouffer un bon film de science fiction complètement irréel ! Non mais !

Je dois avouer que c’est surtout parce que je n’ai jamais vécu une super histoire digne d’un film et que je suis une vieille aigrie !!!

Ne souhaitant pas rester sur mes positions, je suis allée voir Et (beaucoup) plus si affinités (ce post date un peu!). Ok, c’est aussi (beaucoup) parce que j’ai un petit faible pour Daniel Radcliffe ! J’y ai donc traîné un ami et j’étais plutôt contente de ce petit film qui ne met pas en scène des canons de beauté mais des gens plus proche de la normalité physiquement parlant.

Ca ne m’a pas guérie pour autant des comédies romantiques. Je trouve ça toujours complètement irréaliste et un poil niais.  Et souvent les filles passent un peu pour des folles…

Alors suis-je une vraie fille si je préfère un bon Bruce Willis qui pète la gueule à tout le monde à une comédie gentillette mettant en scène un scénario tout aussi bidon ?

Tim Burton à la cinémathèque française

Une des six affiches de l'exposition

« J’étais en train de faire un croquis, et, tout à coup, je me suis dit : peu importe que je sache dessiner ou pas, l’important c’est que j’aime ça. Dès lors, je me suis fichu de savoir si je pouvais reproduire ou pas une forme humaine, ou si les gens aimaient ou pas mes dessins » Tim Burton

Je suis loin d’être une cinéphile avertie mais s’il y a bien un univers cinématographique que j’apprécie tout particulièrement c’est bien celui de Tim Burton.

Autoportrait de Tim Burton

Certains diront qu’il est fou, moi je pense qu’il est ingénieux, talentueux, fantasque, poète, funeste, exalté… Bref, je ne ressors jamais de la projection d’une de ses œuvres sans être remuée et j’aime ça !

C’est donc très enthousiaste que je me suis rendue à l’exposition Tim Burton qui se tient à la Cinémathèque du 7 mars au 5 août 2012.

Tim Burton l'exposition - © Stéphane Dabrowski

Je n’ai pas été déçue ! Je ne connaissais de Tim Burton que ses films j’étais loin d’imaginer qu’il avait ces talents de dessinateur.  Je payerais cher pour avoir un de ces dessins dans mon salon !

Tim Burton l'exposition - © Stéphane Dabrowski
Un Tim Burton plein d'humour !

L’exposition retrace donc tout le parcours de Tim Burton, son enfance à Burbank banlieue calme de Californie, son entrée dans la célèbre CalArts (California Institute of the Arts), sa collaboration avec les studios Disney, ses premières œuvres comme ce court métrage, Hansel et Gretel à la sauce Burton !

Croquis d'Edward aux mains d'argent
Croquis du personnage d'Edward aux mains d'argent

Qui a oublié son génialissime Beetlejuice ? Qui n’a pas versé une petite larme devant Edward aux mains d’argent ? Qui n’a pas voulu vivre un vrai Halloween en regardant L’étrange Noël de Mr Jack ? Et qui n’a pas voulu jouer à Catwoman grâce à Batman le défi ?!

Catwoman, le fantasme !

Beaucoup de dessins donc mais aussi des costumes dont celui d’Edward aux mains d’argent, des sculptures inédites, des accessoires… Et bien sûr des extraits de ses films. Tout pour retrouver l’univers onirique du réalisateur.

Johnny Depp sans Sleepy Hollow

Sans oublier ses acteurs fétiches, ses doubles : Johnny Depp, Michael Keaton, sa femme, l’actrice Helena Bonham Carter, son compositeur préféré Danny Elfman et son idole Vincent Price…

L'étrange Noël de Mr Jack
Beetlejuice

Cette exposition m’a fait découvrir tout un pan du monde de Burton que je ne connaissais pas mais également donné envie de redécouvrir ses films.

Ne faites pas comme moi : pour éviter le monde, profiter au mieux de l’expo et vous attarder sur tous les détails, attendez un peu avant de vous rendre à la Cinémathèque !

Dark shadows

Et, dernière nouvelle, le prochain film de Tim Burton Dark shadows, avec son acteur fétiche Johnny Depp en vampire catapulté dans les années 70, sortira le 7 mai….

La cinémathèque française

51, rue de Bercy

75012 Paris

M° Bercy

Plein tarif : 11 €
Tarif réduit : 8 €50
Moins de 18 ans : 5 €50