Des Ressources Humaines de plus en plus déshumanisées

Des Ressources Humaines de plus en plus déshumanisées

J’ai fait passer des entretiens et j’ai passé des entretiens. Je peux vous assurer qu’être d’un côté ou de l’autre n’est pas toujours évident. Je parlerai cependant aujourd’hui des entretiens côté candidats.

J’en passe régulièrement ces derniers temps et je suis de plus en plus surprise par l’attitude de certains recruteurs.

L’entretien d’embauche devrait avant tout être un échange entre deux personnes sur un emploi proposé et un parcours professionnel.

Beaucoup de recruteurs, vu le contexte actuel, reçoivent les candidats à la chaine. Ils oublient bien trop souvent le mot Humain dans Ressources Humaines. Or, ils embauchent des personnes, pas des robots. Des personnes au parcours différents, aux expériences variées. Pas seulement des machines à diplômes.

Malheureusement, beaucoup de recruteurs s’arrêtent aux diplômes obtenus. Une chance que je sois tombée sur des personnes qui ont su déceler mes capacités au-delà de mon dernier diplôme…  Car je vaux bien plus en entreprise que mon bac +2 pourrait le laisser penser pour certains.

Il ne faut tout de même pas oublier que tout le monde n’a pas les moyens de faire des études. Tous les jeunes n’habitent pas chez leurs parents, tous les jeunes ne sont pas boursiers, tous les jeunes n’ont pas des aides pour suivre études tout en payant un loyer.

Recruteurs, prenez le temps de connaitre vos candidats au-delà de leurs diplômes ! Prenez enfin compte de leur personnalité, de leurs qualités, de leur parcours !

Oui, répondre à quelques questions par mail pour un premier écrémage c’est possible mais pas l’entretien skype qui dure 8 minutes top chrono ! Surtout avec des questions du style : « Nommez une de vos qualités qui commence par une voyelle ? »

Vraiment ? C’est ça qui va déterminer si je suis assez intéressante pour venir travailler dans votre boite ? Et bien moi, perso, ça ne me donne pas envie de bosser avec des gens comme ça.

Et quelle déception de voir que désormais certains recruteurs utilisent des chatbots pour faire passer le premier entretien. Des chatbots ! Ne comptez pas sur cet échange virtuel pour vous donner des infos plus précises sur le poste, ni pour vous parler de l’ambiance de la boite. Vous répondez  sagement aux questions par écrit (pas moyen d’argumenter vos réponses comme lors d’un entretien physique) et c’est tout. Et on vous jugera là-dessus. Super chaleureux hein ?

Je sais qu’il faut vivre avec son temps, mais de là à robotiser le recrutement, je suis sceptique.

Recruteurs, arrêtez d’avoir la grosse tête ! Recrutez humain !

Les bons gifs spécial recherche d’un job !

Les bons gifs spécial recherche d’un job !

Quand je m’habille pour un entretien d’embauche
image

Quand le recruteurs me demande ma passion dans la vie
image

Quand je dois parler de mes défauts
image

Quand on me demande pourquoi je veux ce job
image

Quand on me dit que j’ai trop d’expérience pour le poste
image

Quand on me demande si j’habite encore chez mes parents
image

Quand je rentre après un entretien devant 4 personnes
image

Quand on me demande mes pretentions salariales
image

Quand j’essaye d’attendrir mon interlocuteur
image

Quand j’obtiens enfin un CDI
image

Entretenir ses cheveux colorés

Entretenir ses cheveux colorés

Une nouvelle couleur !
Une nouvelle couleur !

Je me colore les cheveux depuis de nombreuses années et je ne fais pas l’impasse sur les soins non seulement pour garder des cheveux en bonne santé, mais également une jolie couleur.

Voici donc quelques conseils pour choisir sa couleur maison et l’entretenir un max !

–          Choisir sa couleur

J’ai fait mes premières couleurs chez le coiffeur. Je ne souhaitais pas prendre de risque avec une colo maison. J’ai été blonde, rousse, châtain foncé et je ne pense pas avoir abîmé mes cheveux car j’ai toujours fait attention aux produits utilisés (et aux coiffeurs choisis !). Donc à toute celles qui ont peur de sauter le pas de la coloration je les rassure en leur disant qu’on peut être colorée et avoir de beaux cheveux !

Depuis quelques années maintenant, je mise sur la coloration L’Oréal Casting crème Gloss.

L'Oréal Casting crème Gloss 11,50 €
L’Oréal Casting crème Gloss (environ 11,50 €)

Elle est sans ammoniaque et surtout ne me fait pas de racines étant donné que ce n’est pas une couleur permanente. Je la recommande pour les filles qui n’ont pas envie d’un changement trop radical (mais je crois sincèrement qu’il n’est jamais bon de s’éloigner trop de sa couleur naturelle) et qui n’ont pas de cheveux blancs à dissimuler.

La coloration est facile à appliquer, le soin sent divinement bon et les cheveux sont vraiment brillants.

Pour celles qui cherchent à couvrir des cheveux blancs, cette coloration n’est sans doute pas la meilleure et je vous conseille de vous diriger plutôt vers les colorations permanentes. Il existe de très bons produits pour tous les budgets en grande surface. Si vous n’osez pas la faire seule ou si vous souhaitez un changement radical du type décoloration, direction coiffeur ! (bah oui, c’est toujours mieux d’accuser quelqu’un d’autre quand c’est loupé 🙂 !).

Appliquez votre coloration de préférence sur cheveux cracra ! Elle tiendra mieux sans abîmer vos cheveux.

Et si vous avez le moindre doute entre 2 colorations, choisissez la plus claire, sachant qu’on se voit toujours plus foncée qu’on ne l’est réellement !

–          Protéger sa couleur

Mon coiffeur m’a donné quelques astuces pour faire durer ma couleur plus longtemps. Et c’est vrai que depuis que j’applique ces quelques conseils je peux espacer les colorations.

Choisir un shampoing pour cheveux colorés et l’utiliser durant une quinzaine de jours afin de bien fixer la coloration. Ensuite, on peut alterner shampoing pour cheveux colorés et shampoing habituel pour cheveux gras, secs, etc…

Shampoing Pantène pour cheveux colorés environ 3 €
Shampoing Pantène pour cheveux colorés  (environ 3 €)

Eviter de se laver les cheveux tous les jours. Je ne supporte pas avoir les cheveux sales et malheureusement les miens ont tendance à graisser assez rapidement. Donc pour suivre ce conseil j’ai eu un peu de mal… Jusqu’à ce que je découvre LE shampoing sec Batiste. J’avais testé le Klorane et le Garnier sans résultat. Mais le Batiste, qui vaut moins cher, est vraiment efficace, toute la journée. Il ne se contente pas « d’assécher » le cuir chevelu mais il donne beaucoup de volume à la coiffure.

Shampoing sec Batiste environ 5.80 €
Shampoing sec Batiste (environ 5.80 €)

Je peux donc espacer mes shampoings et ne faire un brushing que tous les  2/3 jours ce qui abîme bien moins les cheveux.

–          Faire des soins adaptés

Les colorations ont tendance à assécher les cheveux, en particulier les pointes et longueurs.

Les bains d’huile et sérums sont excellents pour retrouver de jolis cheveux tout doux !

J’ai misé sur une huile trouvée chez Yves Rocher à moitié prix ! Je me fais une queue de cheval et j’enduis mes longueurs et pointes d’huile. Si j’ai un peu de patience je recouvre ma tignasse d’une serviette chaude pour mieux faire pénétrer le produit.

Huile réparatrice Yves Rocher (12,80€)
Huile réparatrice Yves Rocher (12,80€)

Je laisse poser une bonne heure ou toute la nuit. L’huile se rince facilement avec le shampoing.

Si vous n’avez pas d’huile spéciale pour les cheveux, pas de problème,  utilisez de l’huile de ricin ou d’amande douce.

–          Raviver votre couleur

Il existe pas mal de soins et de shampoing pour raviver vos reflets colorés. Bien utilisés, ces soins peuvent vraiment apporter un plus à vos cheveux colorés. Ils ravivent les reflets et permettent à la couleur de ne pas s’affadir.

Voici un petit choix pour tous les budgets.

Pour les chevelures brunes :

Shampoing Le petit marseillais pour cheveux bruns (environ 3€)
Shampoing Le petit marseillais pour cheveux bruns (environ 3€)

Pour les rousses :

L'Oréal Professionnel Chroma Care (environ 21 €)
L’Oréal Professionnel Chroma Care (environ 21 €)

pour les blondes :

Gamme Sheer blonde de John Frieda (environ 9€)
Gamme Sheer blonde de John Frieda (environ 9€)

Pour toutes :

Gamme Phyto Gloss (environ 13 €)
Gamme Phyto Gloss (environ 13 €)
De la difficulté de s’habiller pour un entretien d’embauche… quand il fait chaud !

De la difficulté de s’habiller pour un entretien d’embauche… quand il fait chaud !

Ça arrive même aux meilleures !!! @Google images

S’habiller pour un entretien n’est jamais chose facile mais quand il commence à faire chaud ça devient carrément mission impossible !

En hiver, pas de problème. Un manteau noir, un pantalon, des chaussures fermées, on s’en sort avec un ensemble pas trop compliqué.  Vous optez pour la jupe ? Encore mieux, le collant galbant  vous fera perdre 2/3 kilos sans être obligée de retenir votre respiration durant tout l’entretien.

Mais lorsque la température monte (dans l’air pas entre vous et votre recruteur) l’opération « s’habiller pour être recrutée » (ce qui est accessoirement le but ultime de l’entretien) devient nettement plus ardue.

Plus question de manteau au risque d’arriver rougeaude et haletante à votre rendez-vous. Mais sans veste vous avez l’air trop décontractée.

Les couleurs claires ? Ah oui c’est sympa l’été mais moins sympa si vous levez les bras et que votre déo n’est pas ultra performant (et ne tenter pas de vérifier discrètement, vous ne passerez pas inaperçue) Alors, à moins de rester les bras collés le  long du corps durant tout l’entretien, vaut mieux éviter les couleurs pastel de cet été.

Et finies les bottes qui allaient si bien avec votre jupe (et votre collant galbant) et qui cachaient si bien vos gros mollets. Cependant, impossible de les troquer contre des sandales au risque d’attirer l’attention sur vos pieds (que nous vous n’avez pas eu le temps de soigner à la sortie de l’hiver).

Sans parler du maquillage qui commence sérieusement à faire la tronche après une heure de trajet, coincée dans le métro surchauffé. Ne comptez pas sur une petite retouche : sous les néons blafards du métro, vous risqueriez de faire demi-tour en faisant face au miroir.

Et puis les cheveux longs, qu’est-ce que ça tient chaud…  Obligée de les attacher donc et de ressembler à une vieille instit à la retraite. (C’est bien la peine de les laisse pousser si on ne peut même pas jouer avec façon pub pour tenter d’hypnotiser son interlocuteur….).

Résultat : vous arrivez à votre entretien moite, décoiffée, rouge, assoiffée.

Je ne préfère même pas penser aux journées chaudes et pluvieuses… Là, je crois qu’il vaut mieux tout annuler sous peine de ressembler à une serpillère mal essorée.

Oui, la vie de candidate en été c’est compliquée (mais on est quand même bien contente de les passer ces entretiens, moite ou pas moite !).