Le vêtement sculptant, la gaine au présent ?!

J’ai longuement hésité avant d’employer le mot gaine car qui dit gaine, dit mamie, dit sous-vêtement élastique, dit couleur chair, dit bourrelets,… Pas très vendeur tout ça… Sauf que, la gaine se modernise ! D’ailleurs on ne dit plus gaine mais vêtement sculptant. Tout un programme…

Gaines Playtex

Le seul à utiliser encore le mot gaine est le styliste William Carnimolla, le spécialiste des rondeurs de l’émission Belle toute nue qui la remet au goût du jour. Il n’a pas peur des mots et a consacré une bonne partie de sa dernière émission à nous vanter les mérites de cet ancien instrument de torture.

Il a d’ailleurs récemment créé une collection de lingerie pour La Redoute désignée  comme « Une ligne qui met toutes les femmes en valeur ! ».

Collection William Carnimolla

On découvre des modèles noirs, sobres, à la dentelle chic, bref de la lingerie plutôt  sexy !

Body wrap gainant OSP

Alors, recette miracle pour cacher ses bourrelets disgracieux, remodeler sa silhouette, rentrer enfin dans cette robe ou tue l’amour importable ? Car porter une gaine faut quand même assumer même si elle est signée Carnimolla !

H&M s'y met aussi avec sa collection de lingerie sculptante à petit prix

Mais les vêtements sculptant  ne s’adressent pas qu’aux rondes ! Toutes celles qui souhaiteraient avoir plus de formes trouveront peut-être leur bonheur dans la fameuse culotte push up, au rembourrage suggestif, si, si !

Culotte Push up 3 Suisses

Sans compter la nouvelle mode des cosméto-textiles qui fleurit un peu partout. Mixa a remis au goût du jour ce système de vêtements aux promesses amincissantes avec son shorty minceur. Et maintenant c’est Dim qui nous propose de mincir grâce à son complexe acti-minéral avec cristaux qui massent la peau en continu pour favoriser la micro-circulation sanguine et réduire l’aspect cellulite.

Legging Diam's Minceur de Dim

Je suppose qu’il suffit juste de chantonner le fameux papapapapam…. En enfilant le legging minceur et hop on arrive à se sentir sexy…

Mais mincir sans rien faire, ne serait-ce pas simplement un doux rêve ?!

Alors gainera ou gainera pas ?

Le cas de la culotte ventre plat

La Bridget

 

J’ai longtemps hésité avant d’écrire ce post mais j’ai pris mon courage et ma plume à deux mains pour vous parler d’un sujet particulièrement anti-glamour (mon potentiel séduction va en prendre un coup) : la culotte gainante, renommée la Bridget par ma sœur en hommage à notre célèbre copine trentenaire et rondouillette (pratique pour en discuter sans éveiller l’attention!).

Je ne m’étais jamais intéressée à cet objet que je croyais réservé aux dames d’un certain âge (C’est fou tout ce que je peux attribuer aux mamies…).

Mais ces deux dernières années, j’ai pris du poids et mon ventre, partie jusqu’alors la plus plate de mon corps, s’est mis à s’arrondir…

Ajouter à cela mon intérêt grandissant pour tous les artifices féminins depuis la création de mon blog et vous obtiendrez un besoin d’enquêter sur la culotte ventre plat.

Alors j’en ai lu des commentaires vantant les mérites de ce sous-vêtement si peu sexy mais sans vraiment trop y croire. Les attrapes couillons je veux bien mais de là à porter une Bridget…

Jusqu’à ce que je tombe sur une émission de relooking… La jeune femme relookée était priée d’enfiler une de ces culottes afin de gommer son bidon…. Après les protestations d’usage de la dame, le miracle a bien eu lieu : ventre effacé, taille gagnée !

Etant facilement corruptible, je me suis alors mise en quête de mon nouveau Graal.

Cependant, hors de question de mettre une fortune pour un accessoire que je n’étais même pas sûre de réellement porter un jour. Direction C&A rayon lingerie, ou plutôt rayon lingerie « spéciale » à l’arrière…

J’ai jeté mon dévolu sur une culotte noire ventre plat avec empiècement façon dentelle, le tout pour 9€…

Pliant tant bien que mal cet énoooorme bout de tissu, je me suis rendue, digne, en caisse. Le tout étant de faire comme si de rien était devant la vendeuse…

De retour à la maison je me suis précipitée sur ma nouvelle amie.

Ça faisait longtemps que je n’avais pas enfilé un truc aussi serré… J’ai enfin compris ce que les femmes ressentaient en enfilant leur corset… Ah! ça y est, la Bridget est en place et mon ventre comprimé fait moins le malin. Plus question de se laisser aller maintenant !

Enfilons mon jean… D’ordinaire quelque peu serré à la taille, là j’ai limite de la marge !

C’est magique !

Bluffant !

Bien que serrée, c’est finalement assez agréable à porter ! Le soir venu, « libérée » d mon carcan, le maintien de la journée me manque et j’ai comme envie de rentrer mon ventre naturellement.

Mon verdict de la culotte ventre plat : Très pratique et efficace pour gommer un petit ventre disgracieux sous une robe un peu moulante ou pour porter un pantalon étroit sans attendre de perdre 2/3 kilos. Je pense donc que je ne la porterais que pour quelques occasions, sûrement le blocage psychologique de la culotte ventre plat qui me hante!

Le meilleur moyen de gommer naturellement son ventre restant tout de même d’adopter une bonne posture au quotidien. Tenez vous droite, les épaules légèrement rejetées en arrière, rentrez le ventre et vous paraitrez quelques kilos de moins !

PS : si quelqu’un sait pourquoi Bridget porte sa culotte pardessus son collant, merci de m’expliquer!