Rester positive

Appelez moi Lorie !

Je ne suis pas d’un naturel ultra positif. Mais j’y travaille car je me dis qu’il m’arrivera forcément plus de bonnes choses en gardant le moral qu’en restant prostrée sous ma couette à ruminer.

Mais parfois c’est difficile. Difficile lorsque vous accusez un découvert de 600 € et que, quoi que vous fassiez, vous ne trouvez pas de job. Il y a un an, j’ai fait le choix de quitter un boulot dans lequel je mourais à petit feu pour faire enfin ce qui allait, je le croyais, m’épanouir. Cette décision mûrement réfléchie, je ne la regrette pas et je dois l’assumer (avec le sourire). Devenir rédactrice, écrire de jolis articles bien ficelés, un joli rêve auquel je crois encore bien que ma confiance s’étiole un peu plus chaque jour.

Alors tous les matins je regarde les annonces. lorsqu’il y en a ne serait-ce qu’une seule qui pourrait me correspondre, c’est un bon jour. Je multiplie les candidatures spontanées (auxquelles je reçois plus de réponses qu’aux annonces, allez comprendre) même si je n’y crois pas vraiment.  Chaque jour, je vois les mêmes entreprises recruter toujours plus de stagiaires… Dis donc, ce serait pas mal de mettre un quota à l’esclavagisme et au boulot sous-payé non ?

Alors pourquoi ne pas devenir auto-entrepreneur ? Bonne idée ça, mais encore me faut-il quelques contrats pour travailler en freelance… Alors je vivote en acceptant de rédiger des textes commerciaux auxquels je ne crois pas et qui ont une fâcheuse. Il me faut parfois rédiger 50 textes pour toucher 400 € une fois les impôts payés. Super !

Mais je tiens bon, je me dis que je n’ai pas fait tout ça pour baisser les bras maintenant et qu’on me donnera forcément ma chance.

Mais pour l’instant il faut payer le loyer. Me voilà donc aujourd’hui à traficoter mon CV pour trouver un job. J’efface le poste de chef de projet, les quelques responsabilités que j’ai pu avoir et les compétences trop pointues pour prétendre à un emploi alimentaire. C’est un coup dur mais me retrouver à la rue le serait sans doute plus. Faut relativiser, ça doit être ça rester positive…

Alors hauts les cœurs, tous ceux qui recherchent du boulot, tous ceux qui sont découragés, tous ceux qui baissent les bras, un jour la positive attitude paiera !

 

En vous souhaitant du succès dans vos recherches, nous vous prions d’agréer l’expression de nos sentiments distingués.

 

Quand l’habit fait l’homme

Faut qu'on parle !

Bon, messieurs, va falloir qu’on parle. Va falloir qu’on parle sérieusement de vos préférences vestimentaires car ce n’est plus possible de supporter votre mauvais goût. J’y vais un peu fort, je suis bien consciente d’être un peu sévère mais c’est pour votre bien (et surtout pour le nôtre).

Venons-en au fait. Non, le jean qui arrive limite aux chevilles et que vous êtes obligés de remonter toutes les 2 minutes, ce n’est pas sexy. Oui on dirait que vous avez eu un problème intestinal incontrôlable, oui, vous avez l’air tout simplement ridicule.

Le pauvre, il n'a pas eu le temps d'arriver jusqu'aux toilettes...

Ne parlons pas des tee-shirts à message du style « la trentaine sans la bedaine » ou des bermudas à carreaux sinon je risque de vraiment me fâcher.

Ca va pas être possible....

Quoi je parle comme votre mère ? Bah figurez-vous que les anciens ont souvent raison. Non, mais, un peu de respect tout de même !

Alors, pour remédier à ce grave problème vestimentaire, je propose que dorénavant, on revienne en arrière question mode masculine. Attention, je ne parle pas des années 80, non, la Boy George attitude ça va pas le faire non plus. Revenons bien plus loin en arrière, à l’époque où les hommes étaient élégants et portaient le chapeau tous les jours. Ah ! Le chapeau… Pièce maitresse de la sexyness ! Ajouté à un costume 3 pièces vous obtenez :

Robert...

Comme quoi on peut être hot même en s’appelant Robert…

La classe, quoi !

Comme quoi on peut être hot même en étant Kevin Costner…

Comment ça, vous voulez quelque chose de plus viril, de plus mâle ? Ok, remontons plus loin, du temps des westerns, tiens. Comment ça ce n’est pas possible ? Comment ça vous auriez l’air ridicule ?

Ah parce que  Daniel Craig, lui, il a l’air ridicule dans son dernier film ? Bah moi au contraire, je trouve que plus sexy que lui tu meurs.

attention les mirettes, il va se retourner...

Parce que si vous prenez Daniel Craig, vous lui mettez un de vos baggy informes qui lui tombe sur le calebut, une vieille paire de baskets difformes, un tee-shirt à message, ça donne quoi ? Un mec sur qui personne ne se retourne (ou un vieux qui veut s’habiller comme un jeune…)

Par contre, vous prenez le même type, vous l’habillez d’un stetson, d’une paire d’éperons, d’une chemise à carreaux, de jambières en cuir et vous obtenez un canon (ou un mec qui sort d’une soirée déguisée…) à qui on a envie dire Dany, prends moi là tout de suite !

Oh my god !

Bon ok, c’est nettement plus compliqué à porter.. Surtout sans cheval.

Mais avouez, vous n’avez plus trop envie de remettre vos vieux tee-shirts et vos pantacourts tout d’un coup ?! Vous aimeriez bien adopter la classe attitude vous aussi, hein ?! Alors s’il vous plait messieurs, un effort ! Militez pour la réhabilitation du costume et de fringues qui vous mettent si bien en valeur !