Mascara Paradise Extatic de L’Oréal

Mascara Paradise Extatic de L’Oréal

Mascara L’Oréal Paradise

Depuis que j’ai entendu parler du dernier né des mascaras L’Oréal, je n’ai eu de cesse de le chercher en magasin. J’ai arpenté les Leclerc, Carrefour et autre Intermarché, sans succès !

J’ai donc commandé le mascara Paradise sur le site de L’Oréal pour 13.90€ afin d’assouvir au plus vite cette envie cosmétique …

Les rares avis et vidéos que j’ai pu trouver sur le net me promettaient de découvrir un dupe du mascara Better than sex de Too Faced. N’ayant jamais essayé ce mascara qui coûte la bagatelle de 25€ environ, je ne peux comparer. Pourquoi l’avoir acheté alors me direz-vous ?! Que celui qui comprenne ma lubie des mascaras lève la main !

J’ai reçu le mascara le surlendemain (sans les échantillons promis par L’Oréal !) et sitôt reçu, sitôt testé.

Il fait bien son boulot en donnant volume et longueur aux cils. Sur les photos, j’ai mis 2 couches sans pour autant tartiner mes cils. Pas de paquet à l’horizon, ce qui est plutôt rare pour un nouveau mascara. Je suis plutôt satisfaite du résultat !

Je pense qu’après quelques jours d’usage, ce mascara sera encore plus facile à appliquer.

Alors mérite-t-il son doux nom de Paradise Extatic ? Je dirais que pour son prix, oui !

A quand la nouvelle pub L’Oréal mettant en scène une superbe fille aux faux cils clinquants pour promouvoir ce nouveau né ?!

Des petits-déjeuners Weight Watchers

Des petits-déjeuners Weight Watchers

J’adoooore le petit-déjeuner. Je crois que c’est mon repas préféré. Surtout le week-end où je peux prendre mon temps.

Quand je me suis mise à WW il fallait que je trouve de bons petits déjeuners mais qui ne me bouffent pas tous les points de la journée (même si j’en ai pas mal mais c’est le début !)

 

En semaine, ça doit être assez rapide et tenir au corps jusqu’à 12h30. Je privilégie le gras au lieu du sucré. J’avais lu ça dans un bouquin sur la chrononutrition (oui je suis calée dans toute sorte de régimes !). Et effectivement si je mange plutôt du fromage le matin je serais bien calée, contrairement à la confiture. Alors même si je suis plutôt un bec sucré, je prends sur moi. Mais pas question de faire l’impasse sur mon jus d’orange. Avant je prenais du 100% pur jus histoire de limiter les dégâts mais on est à 4/5 points le verre… J’ai donc ressorti mon presse agrume et me fais 2 oranges pressées le matin. Je compte 2 points.

Muffin – fromage

Muffin complet : 4SP

2 oranges pressées : 2SP

30g de fromage allégé type Triballat Noyal Merzer : 2SP

1cc de beurre allégé : 1SP

Total : 9 SP

Bagel – beurre de cacahuètes

Un Bagel Picard : 6SP

1cc de beurre de cacahuètes : 2SP

2 oranges pressées : 2SP

Total : 10 SP

 

Le week-end, je me lâche. Je dilapide plus facilement ma réserve hebdomadaire ! Je déjeune plus tard donc mes envies de sucré peuvent être rassasiées.

 

Pancakes – Fruits frais

J’avais fait une croix sur des pancakes à 1 smartpoint l’unité. Impossible de trouver une recette ! Mais c’était sans compter sur l’aide de mon super groupe Facebook ! Du coup je me fais de nouveau des pancakes mais plus petits pour les comptabiliser en 1 SP.

6 petits pancakes : 6 SP

2 oranges pressées : 2SP

Total : 8 SP

 

Le bowlcake

Depuis le temps que je voyais des bowlcakes fleurir sur la toile, j’avais trop envie d’y goûter. Mais pas de micro-ondes chez moi ! J’ai donc trouvé comment le faire cuire au four traditionnel. Certes, ça met plus de temps, je ne peux donc pas m’autoriser ce petit-dej en semaine.  Je les ai fait cuire dans des moules à muffins et le résultat est pas mal du tout !

1 bowlcake : 7SP

2 oranges pressées : 2SP

Total : 9 SP

Le banana Bread

J’ai trouvé une recette que je vous livrerai bientôt pour des parts de banana bread à 1SP.

4 parts de banana bread : 4SP

2 oranges pressées : 2SP

Total : 9 SP

C’est reparti !

C’est reparti !

 

Appelez-moi Mademoiselle Yoyo ! 13 kilos de perdus, 15 de repris, 8 kilos de reperdus, 6 de repris, 10 kilos de re-reperdus, bref, je vous laisse imaginer la suite !

Avec mon hiver de déprime, je me suis complètement laissé aller niveau poids… Encore une fois, j’ai réduit tous mes efforts passés à néant. Je me connais, dès que je perds un peu, je me relâche car je me sens mieux dans ma peau (alors que je devrais poursuivre mes efforts mais que voulez-vous ?!!)

Mais il faut faire face à la réalité : je vais bientôt avoir 35 ans et il est sérieusement temps que j’arrête les conneries kilotesques. Je commence à faire des projets pour l’avenir et j’aimerais les réaliser dans un corps qui me convient mieux.

Et puis l’arrivée des beaux jours facilite le travail. Je me suis remise à sortir et à cuisiner et mon hibernation est derrière moi.

J’ai donc fait quelques jours de protéines pour choquer un peu mon corps et même si le résultat escompté (perdre 30 kilos en 1 semaine !) n’est pas au rendez-vous, je me suis délesté des premiers kilos !

Mais soyons honnête, impossible de suivre ce type de régime sur la durée. Mauvais pour la tête et le corps.

J’avais en tête de parcourir mon petit bonhomme de chemin toute seule en mélangeant toutes les « techniques » apprises jusqu’alors : un zest de Zermati, une pincée d’IG bas, un soupçon de protéines… Mais je ne savais pas vraiment par quel bout commencer.

Je me suis donc (re) tournée vers Weight Watchers lorsque j’ai vu une offre à 35€ pour 3 mois sur le site Vente Privée. L’offre se terminait le lendemain. Pas trop le temps de réfléchir, je me suis lancée.

J’avais déjà testé leur appli auparavant et je ne l’avais pas trouvé au top. Là je trouve qu’ils ont fait un réel effort. Par contre, on ne compte plus en propoint mais en smartpoint. Et là, je les ai sentis passer en mangeant un activia qui allait être périmé : paf, prends-toi 6 points dans la tronche !

Autant vous dire que les 2 premiers jours ont été difficiles et que je dépassais mon solde de points à tout va.

Mais petit à petit j’ai trouvé des recettes, j’ai intégré plus de légumes et je commence à pas mal m’en sortir (même si tout ce qui compte plus d’1 point me semble énorme !!!)

 

Alors je ne sais pas combien de temps je suivrai cette méthode, je ne sais pas si mon corps acceptera une nouvelle fois de maigrir, je ne sais pas si je vais résoudre mes problèmes d’hyperphagie, mais il faut bien (re) commencer quelque part. Et j’aimerais tellement me prouver que je suis capable de le faire. Que je peux y arriver sans chirurgie, «juste » avec ma volonté.

Des robes plus size pour un mariage

Des robes plus size pour un mariage

Mon frère se marie cet été et je dois me trouver la robe idéale: celle dans laquelle je me sentirai bien tout en étant sur mon 31… Or, quand on est grassouillette, c’est une mission compliquée que de trouver une jolie robe confortable…

Me voilà donc à chercher dans mes sites mode favoris. J’aurais pu vous en montrer plus mais j’ai mes critères… Manches pour cacher les bras, assez longue pour cacher les genoux, pas trop couvrante, bref, j’ai eu du mal à faire cette sélection !

Je compléterai cette sélection avec mes nouvelles trouvailles! et N’hésitez pas si vous connaissez des bons plans pour de jolies robes !

(Cliquez sur les légendes pour accéder aux sites)

Robe cache-cœur Mango-Violeta 89.99 €
Robe dentelle Boden 80€
Robe Asos 73.99 €
Robe Asos 113.99 €
Robe Persun 121.50 €
Rober Forever 21 27€
Marks and Spencer 99.95 €

 

Je rajoute une robe, certes sans manche mais si adorable du site Lindy Bop conseillé en commentaire par Big boop and Little toes !

Robe Lindybop environ 38 €
L’amour encore

L’amour encore

Suite à une discussion très sérieuse avec un ami proche, je me suis vraiment demandé si je ne vivais pas encore dans le monde des bisounours de l’amour.

Il m’expliquait en effet, que l’amour le rendait un peu « fou », qu’il en avait trop souffert et qu’il préférait vivre une relation « sereine » avec une jeune femme que certes il n’aime pas d’amour mais avec laquelle il est très complice.

Alors, doit-on, après un certain nombre de relations amoureuses plus ou moins foireuses, faire le deuil du sentiment amoureux pour se contenter d’une relation avec une personne pour qui on ressent « juste » de la tendresse, de l’amitié, voire un certain attachement ?

En bref, vaut-il mieux sortir avec un(e) bon(ne) ami(e) que de continuer à rechercher le grand amour ?

Vous m’auriez posé la question il y a encore peu et j’aurais bondi : bien évidemment qu’il faut attendre le grand amour, je ne vais pas me mettre avec un mec uniquement pour ne pas être seule !

Je bondis encore mais je suis plus modérée car je comprends maintenant que le sentiment amoureux peut en effrayer plus d’un.

Mais pourquoi cette peur ? Parce que l’amour nous bouleverse, que nous ne sommes plus tout à fait nous-mêmes, que nos certitudes volent en éclats, que nous sommes tout entier tourné vers une personne ? Et surtout parce que nous avons déjà souffert ?

C’est vrai que ça peut parfois donner le vertige. Mais en écrivant tout cela, je ne peux que rester sur mes positions : que c’est bon d’être amoureux.

Alors bien que cette conversation m’ait fait réfléchir et qu’elle continue de me trotter dans la tête, je ne me vois pas (du moins, pas encore !) me mettre en couple avec une personne pour laquelle je n’aurais pas de vrai sentiment amoureux.

Je crois que je m’en voudrais. Que je ne me sentirai pas légitime. Qu’au fond de moi je n’arriverais pas à me  « contenter » de cette situation. J’en veux plus. Je veux des papillons dans le ventre, je veux être bouleversée, je veux croire qu’il y a une personne pour moi et qu’aucune autre ne pourra la remplacer.

Est-ce que je vis dans un monde irréaliste pour autant ? Je ne pense pas. Je sais que l’amour change. Qu’on n’aime pas à 20 ans comme on aime à 40. Mais l’amour est là. Et l’amour aucun sentiment ne peut le remplacer dans un couple.

Je pourrais être avec quelqu’un, ne plus supporter la solitude quand elle fait mal, retrouver le soir une personne à qui parler, faire plus de trucs le week-end. Et tant pis si je ne l’aime pas vraiment. Il est sympa après tout, je ne souffrirai plus des affres de la passion…

Oui, j’aurais pu prendre cette décision de me mettre en couple car c’est la norme. Car ce n’est pas bien vu d’être seule à mon âge. Car ce serait chouette de dire « nous ».

Mais non. Si je suis seule aujourd’hui c’est que je n’ai pas encore rencontré celui qui me renverse. Celui qui sort du lot. Celui qui est certes un ami mais bien plus encore. Celui avec qui je souhaite prendre des risques et tant pis si je fonce droit dans un mur.

Alors oui, j’avoue : je suis sans doute trop fleur bleue mais je n’arrive pas à changer au fond de moi : je veux le grand amour !

Que celui qui n’en rêve plus au fond de lui me jette le premier stylo !

Les saveurs du Sichuan

Les saveurs du Sichuan

Des restaurants chinois à Paris, j’en ai fait quelques-uns ! Grâce à mon amie S. qui tient le blog Paris et ses chinoiseries, j’ai découvert la variété de la cuisine chinoise, bien loin des traiteurs traditionnels.

Cuisine cantonaise,  pékinoise, sichuanaise, la Chine est forte de sa diversité. J’ai goûté aussi à pas mal de trucs « bizarres » comme les langues de canard ou les pattes de poulet frit… Je ne recule devant rien (ok, presque rien car pour l’instant les soupes de tripes ou de sang  de porc j’évite !)

C’est donc avec plaisir que je suis allée découvrir le restaurant Les Saveurs du Sichuan avec S. la connaisseuse ! Je me laisse toujours guidée par son instinct pour choisir les plats, n’y connaissant pas grand-chose !

C’est un très joli restaurant, bien décoré où se mêlent français et asiatiques venus déguster des plats riches mais raffinés.

Nous avons eu la chance de goûter à plusieurs plats comme les raviolis, les nouilles de sarrasin au porc haché, ou le bar servi en marmite.

Bar en marmite
Bar en marmite

 

Ce dernier plat est plutôt épicé et j’étais bien contente de me jeter sur le poulet Kunpao aux cacahuètes pour apaiser mon palais ! Ce dernier est servi dans un petit « panier » fait de nouilles à déguster également !

poulet aux cacahuètes
poulet aux cacahuètes

 

Pour le dessert, la propriétaire nous a fait goûter son dessert  favori : le Ciba. Ce sont de petites bouchées de riz gluant frit, saupoudrées  de sucre roux et accompagnées d’une sauce au chocolat pour le côté fusion. Un « vrai » dessert dans un restaurant chinois, ça mérite d’être souligné !

Ciba
Ciba

 

Ce qui est également à noter est l’absence de glutamate dans les plats. Un très bon point car il est rare de déguster des plats sans glutamate dans les restaurants asiatiques.

Les propriétaires, un jeune couple issu du Sichuan qui se sont rencontrés sur Paris, sont fort sympathiques et vous feront découvrir avec plaisir leurs plats.  N’hésitez pas à demander conseil et à épicer plus ou moins vos plats.

Les saveurs du Sichuan

14, rue Friant

75014 Paris

Tel. : 01 71 60 10 78 

 

 

Les bons plans make-up : un gant à démaquiller à petit prix (et efficace !)

Les bons plans make-up : un gant à démaquiller à petit prix (et efficace !)

gant-demaquillage

Mon amie Isa qui tient le salon Cils Lab à Paris me fait souvent découvrir de super produits (elle sait comment me remonter le moral !).

Il y a quelques mois elle m’a fait découvrir le gant à démaquiller de la marque Cout’cœur. C’est un petit gant en microfibre qui ne nécessite aucun produit démaquillant.

J’étais un peu sceptique au départ car j’aime vraiment me sentir bien démaquillée et avoir la peau sans résidus de maquillage. J’avais lu des avis sur la serviette démaquillante Sephora qui n’avait pas l’air extraordinaire.

Mais à la première utilisation j’ai pu constater son efficacité ! Ce truc est génial ! Ca enlève parfaitement le maquillage et toutes les impuretés. Preuve en est le coton de lotion plus blanc que blanc que je passe après le démaquillage.

gant-demaquillant-magique-en-microfibre-cout-coeur-1

Je n’utilise donc plus que ce petit gant très pratique pour me démaquiller. Un vrai plaisir sous la douche. Il suffit de le passer sous l’eau tiède et de le passer sur le visage. Pour les yeux je prends toujours un coton avec la gelée démaquillante apaisante de Mixa mais le gant est tout aussi efficace et n’arrache pas les cils.

Au bout de quelques mois d’utilisation je remarque que j’ai les pores moins dilatés et surtout que j’ai moins d’imperfections.

Je le nettoie chaque soir avec un peu de savon et une fois par semaine je le mets à la machine pour qu’il ressorte nickel.

Le seul hic c’est qu’on ne trouve pas ce gant miracle partout. J’ai de la chance car ma pharmacie est distributrice. Sinon on peut le trouver sur Amazon. Il coûte entre 6 et 9 €.