Ma définition de la tendance Healthy

Ma définition de la tendance Healthy

Depuis un peu plus d’1 an j’ai un compte Tumblr « spécial Healthy ». Je venais de me mettre au sport, j’avais envie de perdre du poids, de manger plus équilibré, bref de me sentir bien dans mon corps, toute la promesse de la vague Healthy. Il faut dire que voir ces corps musclés, ses assiettes joliment présentées, ces milkshakes colorés, ces challenges sportifs simplifiés, me donnaient envie !

Alors j’ai commencé à suivre des comptes qui se voulaient Healthy, bien dans sa tête, bien dans son corps. Mais j’en ai eu un peu ma dose de ces filles en maillot de bain auxquelles je ne ressemblerai jamais et qui me culpabilisaient à chaque écart dans mon alimentation bien-être…

image

C’est alors que j’ai capté d’autres comptes dans la mouvance : body positivity. Des blogs qui prônent le bien-être mais surtout l’acceptation de son corps. Pas besoin de vouloir ressembler à une autre, le simple fait de nous trouver jolies comme nous sommes, nous assure un moral au beau fixe ! On ajoute à cela une bonne pincée de mantras positifs, d’assiettes toujours aussi colorées et bien garnies et on obtient une vraie mouvance bien-être.

image

Car être Healthy, pour moi, c’est déjà être en paix avec soi-même. Ne plus se focaliser sur un défaut ou vouloir ressembler à quelqu’un d’autre. C’est accepter son corps comme il est, tout en le maintenant en bonne santé. Et ça passe par du sport pour certains, par une alimentation plus légère pour d’autres. Bref, chacun doit trouver ce qui lui convient pour se sentir en forme, bien tout simplement.

 

image

Il ne doit donc pas y avoir de diktats dans la notion de santé et de bien-être. Je me trouverais certainement mieux avec 10 kilos de trop que de vouloir m’affamer à tout prix. Je ne suis pas une férue de running mais j’aime faire de la muscu. Je ne suis pas mince mais je fais attention à manger équilibré… Bref, tout est question de dosage et de sensations personnelles. C’est pourquoi les comptes mettant en scène uniquement des corps bronzés, musclés, extra minces ont quitté mon fil d’actu pour être remplacés par des comptes prônant la bienveillance vis-à-vis de tous les corps quels qu’ils soient (et par des photos de chats, des gifs, et tout un tas d’autres trucs j’avoue… !).

image

Donc pour résumer, être healthy, pour moi, c’est se respecter, s’accepter, faire preuve de bienveillance envers son corps, et de bon sens quant à son alimentation !

My healthy tribulations

My healthy tribulations

gif1Nous sommes au tout début de l’année et nos bonnes résolutions sont encore fraîches. Il est donc temps pour moi de vous (re)parler de mon tumblr, My healthy tribulations.

Pourquoi un autre blog ? Disons que ce tumblr est réservé à ma motivation de manger sainement et de continuer le sport tout en acceptant mon corps, tel qu’il est.

Cet été, j’ai donc commencé à m’intéresser aux blogs body positive et healthy. La majeure partie sont des blogs américains, anglais ou australiens. Tant mieux, ça me fait réviser mon anglais !

On trouve aussi beaucoup de blogs dit thinspo. Voir des images de nanas ultra minces défiler sans arrêt ne me motive pas vraiment à manger sainement mais plutôt à me réfugier dans un bon paquet de gâteaux…

tumblr_nhpnsfbS3y1tw9gz8o1_500Alors je suis plutôt des blogs qui mettent l’accent sur la bonne santé, une alimentation saine et une pratique physique régulière.

A force de lire tous ces messages hyper encourageants qui semblent un peu cul cul au départ, et bien on finit par y croire. Croire que oui, peu importe notre poids, on vaut la même chose que n’importe qui. Que, non, notre poids ne nous définit pas. Ces petits mantras résonnent dans ma tête même les matins difficiles. Ca me permet aussi de déculpabiliser lorsque je craque ou que j’ai envie de baisser les bras.

tumblr_nhpnmm5gct1tw9gz8o1_500Suivre tous ces petits blogs me permet aussi de garder une bonne motivation pour continuer le sport. Après 4 mois de sport, je vois ma silhouette se transformer petit à petit. (En fait, ce sont plutôt les autres qui le voient !). C’est super de voir tous nos efforts porter leurs fruits même si ça peut paraitre très long.

image 3Je retiens aussi pas mal de recettes car le sport n’est rien sans une bonne alimentation. Désormais lorsque je fais mes courses, je privilégie les légumes et les bonnes protéines naturelles telles que les poissons ou la viande.

Je cuisine de plus en plus pour ne pas me lasser et manger toujours la même chose. Alors autant avoir un bon paquet de recettes pour en changer régulièrement !

J’espère que mes petites tribulations healthy vous donneront un coup de pouce si vous avez décidé de prendre soin de vous et de vous motiver à faire du sport !

image1

Jolie au sport, possible ?

Jolie au sport, possible ?

tumblr_lm1ixst2Jz1qzk2upo1_500

Quand je vais au sport, je ne cherche pas à être au top de mon sex appeal : jogging, queue de cheval à bosses, zéro make-up,… Bref, je suis là pour faire du sport, pas pour plaire.

Mais depuis quelques temps, j’en ai vraiment ras le bol d’être la nana toute rouge et en nage au bout de deux exercices. Surtout lorsque je dois faire des squats devant un miroir… J’ai beau être entrain de faire du sport, j’aimerais bien me trouver un minimum « jolie ». Surtout pour moi !

Alors opération self-seduction en action !

Primo, la tenue !

tumblr_inline_mgbc2jrlRk1rqli3p

Je ne me sens pas encore assez à l’aise pour me mettre en legging et petit top moulant (ok, c’est juste que je n’ai pas le physique pour porter ce genre de truc !). Alors je mise sur des tee-shirts sympas et colorés que j’assortis à des débardeurs longs de H&M. Stop au noir et gris que je m’évertuais à porter jusqu’à présent. Il faut bien fouiller car souvent les fringues de sport ne sont pas adaptés aux rondes. A croire que quand on est grosse on ne fait jamais de sport. Du coup, il faut souvent se tourner vers les boutiques qui proposent des plus size.

Voici une petite sélection de vêtements de sport cool et confortables.

Pantalon de jogging noir Dorothy Perkins
Pantalon de jogging noir Dorothy Perkins

 

Top H&M
Top H&M

 

Brassière George
Brassière George
Top Long Bon Prix
Top Long Bon Prix
Tee-Shirt George
Tee-Shirt George
Tee-shirt H&M
Tee-shirt H&M

En second, la routine « beauté ».

tumblr_nenaujiNVQ1qzftgao1_250

Alors, non je ne me maquille pas avant d’aller au sport comme je me maquille dans la journée (et encore moins pour une soirée 😉 ).

Je mets juste du mascara wateproof et une noisette de BB crème anti-rougeurs, un poil de baume à lèvres teinté et c’est parti !

Mixa BB crème anti-rougeurs
Mixa BB crème anti-rougeurs
Baby Lips de Gemey-Maybelline
Baby Lips de Gemey-Maybelline

Comme je suis rougeaude très vite, je me suis tournée vers une crème de jour qui traite les rougeurs et j’applique juste avant, un tonique à base d’hamamélis. Ce truc pue mais heureusement l’odeur ne reste pas sur la peau. Et j’avoue que c’est plutôt efficace !

eau d'hamamélis
eau d’hamamélis

Mais pour éviter d’être toute rouge, le mieux est encore de bien respirer pendant et après les exercices et de s’hydrater tout au long du parcours.

Côté transpi (glamour toujours), vous pouvez opter pour un détranspirant qui vous évitera les méga auréoles sous les bras. Je vous conseille les produits Etiaxil qui sont vraiment très efficaces. Attention à appliquer le détranspirant sur une peau parfaitement sèche et saine (48h après une épilation au moins).

 

Gamme Etiaxil
Gamme Etiaxil

Bon, pour les cheveux, je n’ai toujours pas trouvé de coiffure miracle qui serait à la fois sympa et qui tiendrait lors des exercices. Je continue donc la queue de cheval de sportive !

Le plus bel accessoire étant votre sourire, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Et surtout n’oubliez pas qu’il vaut mieux être rougeaude en faisant du sport que superbe en restant assise sur son canapé !

 

La Zumba et moi ça le fait pas!

La Zumba et moi ça le fait pas!

Yo, Michael, on se retrouve dans mon salon comme avant ?!

Celles (et ceux) qui suivent ce blog, savent que le sport et moi ça a toujours fait 2. Depuis 2 mois maintenant j’y prends goût, c’est même devenu un plaisir (même si oui, j’en chie vraiment).

Mais pour ne pas abandonner le sport je me suis promis qu’il fallait que ça reste fun, que ça reste un moment durant lequel je ne me prends pas la tête, durant lequel je ne pense à rien d’autre qu’aux mouvements qu’on me donne à faire. Un  moment de libération pour mon pauv’ cerveau en bref.

Et lorsque j’ai commencé la Zumba, ça semblait être un de ces moments, donc parfait pour moi.

La prof nous avait dit « on changera de choré dans 2 mois ». Moi naïve, je me suis dit « 2 mois c’est le temps nécessaire pour que je puisse coordonner bras et jambes, parfait ! ». Je pensais vraiment qu’au bout que quelques cours je profiterais de la danse…

Sauf qu’au bout de 2 semaines, envolée  la choré de départ et bonjour aux nouveaux pas qui se compliquent et qui s’enchaînent bien trop vite. Moi qui croyais que la Zumba pouvait être pratiquée par des débutantes, je me demande ce que je fais là…

Bon j’vais pas baisser les bras pour si peu, je continue. L’important c’est de bouger. Enfin, bouger c’est devenu difficile car avec un seul cours par semaine, on fait vite salle comble. Pas moyen de bouger les bras sans toucher ma voisine, pas moyen de tourner sans lui marcher sur les pieds …

Et voilà que maintenant on se tape une mini choré sur Thriller. J’avais compris que la Zumba était un condensé de danses latines mais bon, jouer les zombies en dansant, pourquoi pas ?

Sauf que… ça va bien trop vite pour moi (et pour 60% de la salle à voir comment personne ne tourne dans le même sens…).

Alors le sport j’avais dit d’accord (ah ah) mais il faut quand même que ça reste du plaisir. Là non seulement j’en chie mais en plus ce n’est plus du tout fun. Ca m’énerve ces putains de pas  que je n’arrive pas à suivre, ça m’énerve que la prof ne mette pas son putain de micro car ça la fait chier, ça m’énerve qu’elle continue de danser alors que personne ne suit, CA M’ENERVE !!! Du coup oublié le côté fun et détendu de ce sport, je suis à cran après le cours (oui, il m’en faut peu !!!).

Et je me demande si la plupart des filles de mon cours n’adhèrent pas à la Zumba uniquement par effet de mode. Faut aimer la Zumba, c’est hype, c’est cool. Allez viens on se tartine la gueule de maquillage et de rouge à lèvres avant d’y aller, ce sera notre côté Shakira refoulée. Bah moi j’aime pas (du moins pas dans ces conditions) !!!! J’aimerais vraiment tester un cours de Zumba dans un autre contexte, car je suis sûre qu’on pourrait se réconcilier !

Mais que les gens qui pensent que je vais abandonner le sport se rassurent ! Car j’ai troqué cours de Zumba contre cours de Body Sculpt. Bonjour bâton, élastique, haltères (et grosses courbatures) !

Flashback

Flashback

Fayottes !

Le cours de sport me ramènent direct à mes années lycée. J’y retrouve exactement les mêmes personnalités :

–          La première de la classe qui se met toujours devant (quelque soit le cours)

–          Le gentil couple trop mignon aux regards énamourés entre chaque exercice (pfff… j’les déteste ceux-là!!!)

–          La grosse qui se met dans le fond (non c’est pas moi, je suis à l’avant dernier rang !!!)

–          La fille trop chiante qui parle de son mec et de sa vie à tout le monde (même aux inconnus qui n’en n’ont rien à foutre = moi)

–          La chouchoute du prof (ou du moins celle qui aimerait bien l’être)

–          La fille trop sociable qui parle à tout le monde (elle m’énerve celle-là à aimer tout le monde !)

–          La haineuse qui parle à personne (t’as pas intérêt à marcher sur sa serviette…)

–          Le mec qui reluque toutes les nanas (et là tu te demandes comment un jogging peut être aussi moulant…)

Mais il y a quand même une chose qui me change des années lycée et pas des moindre, le prof est un HOMME !!! (et il porte super bien le marcel…)

Un mois de sport, et alors ?

Un mois de sport, et alors ?

C'est tout à fait moi lorsque je fais de la Zumba...

Ca y est ! J’ai franchi le cap du premier mois de sport ! A peine quelques cours auront suffi à me faire passer dans le camp des sportives-addict.

Je ne sors plus sans mon petit planning d’activités sportives, je parle de ma nouvelle marotte un sourire béat aux lèvres, je me lève aux aurores le samedi pour participer à un cours. Une nouvelle femme je vous dis !

C’est qu’au bout de quelques séances seulement, j’avais déjà trouvé plein d’avantages à faire du sport :

–          La découverte du rayon sport de H&M

–          Le travail des biceps sur un remix des Guns & Roses

–          Les fesses musclées du prof de sport se révèlent être une réelle motivation

–          La fierté de remplacer mes 2 petits poids (hihi) de 1,125 kg par 2 poids de 2,125 kg (ok, pas tout le temps !)

–          La douleur de l’effort s’oublie vite (heureusement, sinon j’aurais déjà arrêté !)

–          L’approvisionnement quotidien de ma playlist « Sport » (toute nouvelle musique est la bienvenue !)

–          Le sport me coupe un peu l’appétit (un peu, hein, faut pas déconner)

Bon, je ne vais pas vous mentir, j’en chie ! Et il y a quand même quelques petits inconvénients dans ma vie de sportive :

–          Toujours pas moyen de me télétransporter jusqu’à la salle pour que personne ne me remarque  dans mon jogging trop serré…

–          Pas encore de résultats spectaculaires (moi qui m’attendais à être aussi musclée que Madonna après le premier cours, je suis un peu déçue)

–          Je transpire, je suis rouge écarlate, je pue, bref, mon sex appeal en prend un sacré coup à chaque séance

–          Plus question de faire l’impasse sur l’épilation des aisselles…

C’est fou, j’ai toujours tendance à oublier cette dernière liste lorsque je parle de sport !

Je conclurai donc ce billet en révélant aux filles non sportives, que oui, le sport peut devenir une drogue. Et dire que j’ai passé des années à dire à tous ceux qui voulaient me convaincre qu’ils n’étaient pas normaux…. Je suis finalement passée de l’autre côté !

La Zumba ça donne quoi ?!

La Zumba ça donne quoi ?!

Fais pas ta maligne toi !

Me voilà donc à mon premier cours de Zumba, le seul de la semaine donc pris d’assaut par la gente féminine… et 3 hommes. Comme à notre habitude mon amie et moi nous plaçons au fond (on ne se refait pas).

La Zumba c’est quoi ?! C’est un programme de fitness qui s’appuie sur un mélange de danses latines. En gros, on danse pendant tout le cours sur plusieurs musiques aux rythmes différents.

La prof monte sur son estrade et c’est parti pour 45 minutes de danse. N’étant plus qu’une grosse courbature suite à mon cours de body pump, je sentais que j’allais morfler. J’avais raison ! Enchainement de pas de danse, de mini chorégraphies, j’arrive à suivre tant bien que mal. Tant pis si parfois je n’arrive pas à coordonner les bras et les jambes, l’important c’est de bouger ! Je me souviens alors de mes soirées passées en boite, dansant pendant des heures. Mais comment je faisais ?! Oh, c’est pas beau de vieillir !

J’étais donc au bord de l’apoplexie lorsque résonne un remix de la Lambada. Je suis une  fille de la génération Lambada moi ! Ni une ni deux, ça me redonne du courage pour continuer !

Je crois n’avoir pas autant transpiré depuis… en fait, à bien y réfléchir, je n’ai jamais autant transpiré !  Une demi-heure après être rentrée chez moi, j’avais toujours l’air d’avoir pris un gros coup de soleil en pleine face. Mon ego en prend un coup. Surtout que j’ai dû rentrer à pied avec cette tête. Vivement qu’il fasse nuit plus tôt…

La conclusion ? La Zumba c’est super sympa, on se marre bien surtout lorsqu’on se mélange les pinceaux, qu’on tourne à droite alors que tout le monde tourne à gauche, ou qu’on se prend pour Shakira le temps de quelques pas. J’avoue avoir hâte d’être à mon 5ème ou 6ème cours pour vraiment profiter de la danse, sans la douleur.

Sur ce, je vais tant bien que mal soulager mes courbatures car j’ai mal jusqu’à ne plus pouvoir me baisser pour faire pipi. Oui c’est handicapant ces premiers cours de sport…. !