Les saveurs du Sichuan

Les saveurs du Sichuan

Des restaurants chinois à Paris, j’en ai fait quelques-uns ! Grâce à mon amie S. qui tient le blog Paris et ses chinoiseries, j’ai découvert la variété de la cuisine chinoise, bien loin des traiteurs traditionnels.

Cuisine cantonaise,  pékinoise, sichuanaise, la Chine est forte de sa diversité. J’ai goûté aussi à pas mal de trucs « bizarres » comme les langues de canard ou les pattes de poulet frit… Je ne recule devant rien (ok, presque rien car pour l’instant les soupes de tripes ou de sang  de porc j’évite !)

C’est donc avec plaisir que je suis allée découvrir le restaurant Les Saveurs du Sichuan avec S. la connaisseuse ! Je me laisse toujours guidée par son instinct pour choisir les plats, n’y connaissant pas grand-chose !

C’est un très joli restaurant, bien décoré où se mêlent français et asiatiques venus déguster des plats riches mais raffinés.

Nous avons eu la chance de goûter à plusieurs plats comme les raviolis, les nouilles de sarrasin au porc haché, ou le bar servi en marmite.

Bar en marmite
Bar en marmite

 

Ce dernier plat est plutôt épicé et j’étais bien contente de me jeter sur le poulet Kunpao aux cacahuètes pour apaiser mon palais ! Ce dernier est servi dans un petit « panier » fait de nouilles à déguster également !

poulet aux cacahuètes
poulet aux cacahuètes

 

Pour le dessert, la propriétaire nous a fait goûter son dessert  favori : le Ciba. Ce sont de petites bouchées de riz gluant frit, saupoudrées  de sucre roux et accompagnées d’une sauce au chocolat pour le côté fusion. Un « vrai » dessert dans un restaurant chinois, ça mérite d’être souligné !

Ciba
Ciba

 

Ce qui est également à noter est l’absence de glutamate dans les plats. Un très bon point car il est rare de déguster des plats sans glutamate dans les restaurants asiatiques.

Les propriétaires, un jeune couple issu du Sichuan qui se sont rencontrés sur Paris, sont fort sympathiques et vous feront découvrir avec plaisir leurs plats.  N’hésitez pas à demander conseil et à épicer plus ou moins vos plats.

Les saveurs du Sichuan

14, rue Friant

75014 Paris

Tel. : 01 71 60 10 78 

 

 

Le jardin des pâtes

Le jardin des pâtes

Le jardin des pâtes
Le jardin des pâtes

Ca faisait longtemps que je n’avais pas parlé d’un nouveau restaurant parisien sur le blog. Voilà qui est réparé avec le restaurant Le jardin des pâtes dans le 5ème arrondissement.

Le jardin des pâtes
Le jardin des pâtes

Un restaurant sympathique qui propose des pâtes maison à base de seigle, sarrasin ou châtaigne accompagnées d’ingrédients bio. A noter que les céréales utilisées sont cultivées sans engrais, ni désherbant chimique !

J’ai pris les pâtes de seigle au  jambon à l’os avec des oignons, des courgettes, du vin blanc, de la crème fraîche et du comté râpé. Un régal. Les plats sont extrêmement bien servis et on ne reste pas sur sa faim.

pâte de seigle
pâte de seigle
Pâtes de sarrasin
Pâtes de sarrasin

Les desserts sont aussi de qualité. J’ai pris le clafoutis maison et je n’ai pas été déçue… Un bon petit dessert consistant comme je les aime.

Clafoutis
Clafoutis

 

Le prix ? Entre 12 et 15€ l’assiette de pâtes et 6 à 7 € le dessert.

Avis à ceux qui souhaitent se balader dans le jardin des plantes situé juste à côté, pour une petite promenade digestive !

Le jardin des pâtes

4 rue Lacépède
75005 paris

Les secrets du Kâma-Sûtra à La Pinacothèque de Paris

Les secrets du Kâma-Sûtra à La Pinacothèque de Paris

kama-sutra5

Si vous résumez le Kâma-Sûtra à une suite de positions acrobatiques, allez faire un tour à la Pinacothèque de Paris.

L’exposition, « le Kâma-Sûtra Spiritualité et érotisme dans l’art indien » vous fera découvrir la naissance de cette philosophie indienne et vous permettra d’en savoir plus sur une tradition souvent très mal connue en Occident.

 

Le Kâma-Sûtra parle de sexe oui, mais pas seulement, loin de là ! C’est une vrai guide spirituel qui accompagnait ses lecteurs vers la vertu dharma, le bien-être matériel, artha, et l’amour, kâm.

Bien plus que le poirier ou la brouette indienne comme on pouvait initialement le penser !

Kama 2
Shiva et Parvati dansant au son d’un musicien Pièce de char cérémoniel Tamil Nadu XVIIIe siècle Sculpture sur bois 55 x 35,5 x 11 cm Collection Michel Sabatier, La Rochelle

 

Les 300 différentes œuvres présentées sont très bien mises en valeur dans les différentes salles qui nous guident au travers des 7 livres du Kâma-Sûtra :

  • Les méditations
  • L’art de faire l’amour
  • L’art de faire la cour et le mariage
  • La conduite de l’épouse
  • Séduire les femmes des autres
  • La courtisane
  • Les aphrodisiaques et les charmes
Couple en ébat acrobatique Tamil Nadu Fin XVIIIe - XIXe siècle Sculpture sur bois   91 x 49 x 14,5 cm Collection Michel Sabatier, La Rochelle
Couple en ébat acrobatique
Tamil Nadu
Fin XVIIIe – XIXe siècle
Sculpture sur bois
91 x 49 x 14,5 cm
Collection Michel Sabatier, La Rochelle

L’exposition propose également de tenter de comprendre pourquoi ce livre a souvent été déformé par l’Occident.

Couple aristocratique sur une terrasse École de Jodhpur Pigment naturel et rehaut d'or sur papier  26,7 x 19,1 cm  Collection privée
Couple aristocratique sur une terrasse
École de Jodhpur
Pigment naturel et rehaut d’or sur papier
26,7 x 19,1 cm
Collection privée

Comptez environ 1h30 pour voir toute l’expo. Il faut bien avouer, qu’à la fin, vous aurez appris plein de positions à vous donner un torticolis… Pas sûr de reproduire la même chose à la maison !

Ganesh École de Sirohi, Rajasthan xviiie siècle Aquarelle 12,7 x 17 cm Collection privée
Ganesh
École de Sirohi, Rajasthan
xviiie siècle
Aquarelle
12,7 x 17 cm
Collection privée

Bon point : les audiophones sont gratuits et permettent d’en savoir plus sur une quinzaine d’œuvres.

Pinacothèque de Paris

Du 02/10/2014 au 11/01/2015

28, Place de la Madeleine
75008 Paris

 

 

Les bains d’orient, ma parenthèse zen

Les bains d’orient, ma parenthèse zen

Pour mon dernier anniversaire, j’ai eu la chance de recevoir un bon pour une petite parenthèse enchantée aux Bains d’Orient. C’est vendredi que j’ai enfin pris une journée pour profiter de ce super moment.

Je n’étais encore jamais allée au hammam, j’étais donc bien décidée à profiter de cette journée à fond !

couloir
Un joli décor (© Les bains d’Orient)

J’avais pris rdv à 11h pour l’ouverture. Un vendredi, je savais qu’il n’y aurait pas trop de monde et pour une pudique/complexée comme moi, ce serait parfait !

J’avais déjà interrogé toutes mes copines pour savoir comment de déroulait la séance de hammam afin de ne pas être prise de cours (il faut vraiment que j’apprenne à être un peu surprise parfois !)

A l’arrivée, une jeune femme m’a tout expliquée, donné une dose de savon noir et le fameux gant kessa et m’a dirigée vers le vestiaire.

Ici, pas de vestiaire perso mais une pièce commune. Comme j’étais seule, ça ne m’a pas posé de problème. De toute façon, d’ici quelques minutes j’allais me retrouver à moitié nue devant de parfaites inconnues !

Dans mon casier m’attendait un gros peignoir bien épais, un paréo, une paire de tong, une serviette.

Une fois mon maillot enfilé, je me dirige vers les douches. Une autre jeune femme tente de m’expliquer dans un mauvais français comment profiter du hammam. Avec quelques gestes on arrive toujours à se comprendre et comme elle était super souriante et sympa, je me suis sentie tout de suite à l’aise même en maillot, oui, oui !

La salle de douche © Les bains d'orient
La salle de douche (© Les Bains d’orient)

Je prends donc ma douche et direction le hammam. Je m’assois dans la salle, seule, et me dis que finalement ça n’a rien d’insupportable la chaleur du hammam…. Jusqu’à ce que je me rende enfin compte que cette pièce servait de « sas de décompression » et que la seconde salle abritait la « vraie » chaleur du hammam !

Dans cette seconde pièce j’ai bien profité de la vapeur puis me suis enduite avec le savon noir.

J’ai alors retiré le haut car aucun complexe à avoir : avec la vapeur on ne voit rien !!
J’ai encore attendu plusieurs minutes afin de bien profiter des bienfaits de cette chaleur humide.

Une petit tour en salle tiède pour ne pas avoir de choc thermique et me revoilà sous la douche !

La salle tiède (© Les Bains d'Orient)
La salle tiède (© Les Bains d’Orient)

Et c’est maintenant parti pour le gommage ! La p’tite dame qui m’avait précédemment accueillie m’a frottée du cou aux pieds (surtout pas de savon noir sur le visage !). Et c’est là que j’ai vu ces fameux copeaux de peau morte dont on m’avait parlé !!! Non ce n’est pas une légende, grâce au savon noir et au gant Kessa, vous « pelez » et êtes débarrassée de votre couche de crasse !!!

Une petite douche et direction l’enveloppement au barouk à la rose. Après m’avoir enduite côté pile et côté face du soin, la même petite dame m’a enveloppé dans une sorte de papillote puis recouverte d’une couverture. Je me suis donc retrouvée comme une cuisse de dinde enveloppée dans un sachet cuisson Knorr !
Il faisait chaud, j’étais bien dans mon petit cocon telle une momie !

La seconde salle (© Les Bains d'Orient)
La seconde salle (© Les Bains d’Orient)

Une autre petite douche pour retirer le soin et me voilà enveloppée dans mon gros peignoir à patienter sur une pierre chaude ma masseuse tout en discutant avec une des esthéticiennes.
C’est là que je me suis rendue compte que les nanas bien foutues gardaient leur maillot et les autres enlevaient le haut, comme quoi les complexes de chacune ne s’expliquent pas !

Direction le massage (et l’épreuve du string jetable !). J’ai apprécié ce moment de détente bien que je reste toujours tendue…

Une fois le massage terminé c’est la salle de repos qui m’attend. Bah oui, ça crève tout ça !
Je me suis bien calée sur un des matelas, au chaud sous mon peignoir, en dégustant mon thé à la menthe et mes petites pâtisseries orientales !

La salle de repos ( Les bains d'Orient)
La salle de repos (© Les Bains d’Orient)

Le personnel est vraiment chouette et il y a toujours quelqu’un pour vous guider si vous êtes un peu « perdue » car entre toutes ces salles, ce n’est pas toujours évident de s’y retrouver.

En tout je suis restée 2h30 ! 2h30 de zen attitude, ça fait du bien ! Le retour à la réalité est difficile !

Voici donc ma première expérience du hammam qui fut parfaite !  Je n’ai pas de point de comparaison avec un autre institut mais ça m’a vraiment donné envie d’y retourner !

Cliquez pour  retrouver toutes les infos sur les Bains d’Orient (ils font souvent des promos et des deals à prix avantageux).

Et si vous connaissez des hammams sympas, je vous laisse nous donner vos bonnes adresses en commentaires !

Un petit coin pour papoter entre amies (© Les bains d'Orient)
Un petit coin pour papoter entre amies (© Les bains d’Orient)
Le Décanteur

Le Décanteur

La promesse de bien manger !

Ce qui est bien dans un nouveau boulot, c’est de rencontrer de nouvelles personnes !  C’est ainsi que j’ai fait la connaissance de Bruno Guarnieri, propriétaire de la cave Le Décanteur située à Montrouge.

De bonnes bouteille, la prochaine fois, je descends à la cave découvrir d’autres trésors !

Le temps d’un déjeuner composé de charcuteries variées, d’une délicieuse terrine agrémentée de cornichons, de fromage puis d’un café avec son fondant au chocolat (arrosé d’une succulente bouteille de vin blanc !)  j’ai découvert l’univers de cette petite cave chaleureuse.

De la ripaille !

Si comme moi vous vous sentez mal à l’aise en franchissant la porte d’une cave car vous n’y connaissez rien en vin, pas de panique !  Bruno saura vous mettre à l’aise et surtout vous conseiller.  Et qu’il est bon d’accompagner un bon repas d’une excellente bouteille !

Bruno en action !

Il fait d’ailleurs régulièrement le tour des petites exploitations pour rapporter les meilleures bouteilles ! Voici la philosophie de Bruno : J’aime les vins qui ont des choses à nous raconter et non pas des vins qui se la racontent ! Il a à cœur de valoriser le travail d’artisans qui respectent le terroir et leurs vignes.

Retrouvez une vidéo de Bruno afin de découvrir son univers !

Le Décanteur

62, rue Henri Ginoux

92120 Montrouge

Oh mon cake !

Oh mon cake !

Oh mon cake !!

Il y a quelques semaines, la pâtisserie Oh mon cake !! fêtait ses deux années d’existence.

Deux ans de muffins, de tartes, de bons petits gâteaux, de délices sucrés et salés, ça se fête !

Léonora, la propriétaire des lieux m’a gentiment proposé de goûter à ses créations culinaires. Autant vous dire que je n’ai pas hésité longtemps !

J’ai déjà eu la chance de recevoir au bureau un succulent muffin aux fraises. Une petite surprise comme j’aimerais en recevoir plus souvent !

Une jolie surprise !

Rendez-vous est pris un samedi avec mon amie, auteure du blog Le nem à la choucroute, pour rencontrer Léonora.

Nous avons été  bien accueillies et avons pu goûter aux gâteaux de notre choix… Le rêve pour une gourmande comme moi ! J’ai choisi un muffin pina colada… Avec ses petits morceaux d’ananas il était fondant à souhait, un régal ! Nous avons aussi testé les yaourts glacés aux fruits rouges, un sublime cheesecake à la mangue et un whoopie au chocolat, le tout arrosé d’un caffé latte.

Un bon petit goûter !

La pâtisserie est composé d’un rez-de-chaussée accueillant quelques tables et d’un étage plus vaste avec des banquettes et des fauteuils biens confortables. Rajoutez un peu de pluie dehors, et vous serez bien contente de vous retrouver chez Oh mon cake !! entre copines !

Pour les amateurs de muffins !
Du côté des boissons

Maintenant, parlons un peu boutique ! Sachez que chez Oh mon cake !! les recettes changent tous les 3 mois selon les produits de saison. Je trouve ça vraiment intéressant de ne pas proposer toujours le même menu : on peut venir régulièrement sans jamais être lassé !

Pour tous les goûts !
Des petites tartes salées…

Un brunch est également proposé tous les dimanches de 11h30 à 16h00. A coup sûr, vous ne serez pas déçu !

et des sucrées !

Léonora vous propose également des recettes sur-mesure pour des occasions spéciales et loue la salle à l’étage pour des évènements privés.

Et aussi des cookies !

Vous l’aurez compris, je vous recommande de passer déguster une petite douceur chez Oh mon cake si vous êtes dans les parages… Et merci encore à Léonora de cette jolie découverte !

Oh mon cake !!

154, rue St Honoré

75001 Paris

Ouvert du mardi au vendredi de 10h à 19h

Le samedi et le dimanche de 11h30 à 19h

Retrouvez l’actualité de Oh mon Cake !! sur FB

Tim Burton à la cinémathèque française

Tim Burton à la cinémathèque française

Une des six affiches de l'exposition

« J’étais en train de faire un croquis, et, tout à coup, je me suis dit : peu importe que je sache dessiner ou pas, l’important c’est que j’aime ça. Dès lors, je me suis fichu de savoir si je pouvais reproduire ou pas une forme humaine, ou si les gens aimaient ou pas mes dessins » Tim Burton

Je suis loin d’être une cinéphile avertie mais s’il y a bien un univers cinématographique que j’apprécie tout particulièrement c’est bien celui de Tim Burton.

Autoportrait de Tim Burton

Certains diront qu’il est fou, moi je pense qu’il est ingénieux, talentueux, fantasque, poète, funeste, exalté… Bref, je ne ressors jamais de la projection d’une de ses œuvres sans être remuée et j’aime ça !

C’est donc très enthousiaste que je me suis rendue à l’exposition Tim Burton qui se tient à la Cinémathèque du 7 mars au 5 août 2012.

Tim Burton l'exposition - © Stéphane Dabrowski

Je n’ai pas été déçue ! Je ne connaissais de Tim Burton que ses films j’étais loin d’imaginer qu’il avait ces talents de dessinateur.  Je payerais cher pour avoir un de ces dessins dans mon salon !

Tim Burton l'exposition - © Stéphane Dabrowski
Un Tim Burton plein d'humour !

L’exposition retrace donc tout le parcours de Tim Burton, son enfance à Burbank banlieue calme de Californie, son entrée dans la célèbre CalArts (California Institute of the Arts), sa collaboration avec les studios Disney, ses premières œuvres comme ce court métrage, Hansel et Gretel à la sauce Burton !

Croquis d'Edward aux mains d'argent
Croquis du personnage d'Edward aux mains d'argent

Qui a oublié son génialissime Beetlejuice ? Qui n’a pas versé une petite larme devant Edward aux mains d’argent ? Qui n’a pas voulu vivre un vrai Halloween en regardant L’étrange Noël de Mr Jack ? Et qui n’a pas voulu jouer à Catwoman grâce à Batman le défi ?!

Catwoman, le fantasme !

Beaucoup de dessins donc mais aussi des costumes dont celui d’Edward aux mains d’argent, des sculptures inédites, des accessoires… Et bien sûr des extraits de ses films. Tout pour retrouver l’univers onirique du réalisateur.

Johnny Depp sans Sleepy Hollow

Sans oublier ses acteurs fétiches, ses doubles : Johnny Depp, Michael Keaton, sa femme, l’actrice Helena Bonham Carter, son compositeur préféré Danny Elfman et son idole Vincent Price…

L'étrange Noël de Mr Jack
Beetlejuice

Cette exposition m’a fait découvrir tout un pan du monde de Burton que je ne connaissais pas mais également donné envie de redécouvrir ses films.

Ne faites pas comme moi : pour éviter le monde, profiter au mieux de l’expo et vous attarder sur tous les détails, attendez un peu avant de vous rendre à la Cinémathèque !

Dark shadows

Et, dernière nouvelle, le prochain film de Tim Burton Dark shadows, avec son acteur fétiche Johnny Depp en vampire catapulté dans les années 70, sortira le 7 mai….

La cinémathèque française

51, rue de Bercy

75012 Paris

M° Bercy

Plein tarif : 11 €
Tarif réduit : 8 €50
Moins de 18 ans : 5 €50