T’en es où ?

tumblr_inline_n9wzz9prTd1ro2d43

Cela fait longtemps que je n’ai pas parlé de mon parcours alimentaire, si chaotique ces dernières années…

En 5 ans, j’ai pris du poids, rejeté mon corps, perdu du poids, regrossi, appris à aimer mon corps, rencontré la méthode Zermati, me suis fiée à la mienne… Bref, des hauts et des bas dans mon comportement alimentaire si difficile à apaiser suite aux nombreux régimes effectués auparavant.

Alors où en suis-je désormais ? Et bien j’ai lâché la méthode Zermati. Pas complètement, car j’essaie au maximum de me fier à mes sensations lorsqu’il s’agit de manger et tente de ne pas culpabiliser au moindre « écart ». Mais à force de me triturer le cerveau pour savoir si j’avais faim, un peu, beaucoup, passionnément, j’ai développé l’angoisse de mal faire et surtout je ne pensais plus qu’à ça. C’était un peu le contraire du résultat escompté : le lâche prise alimentaire !

Je ne renie pas la méthode cependant qui a montré son efficacité sur bien des personnes. Seulement, je crois qu’il ne sert à rien de rester butée si on ne le sent pas !

Alors maintenant ?! Et bien, étant à la recherche d’un nouveau boulot depuis septembre, j’avais très peur de retomber dans mes travers et de reprendre du poids. Donc j’ai décidé de prendre les choses en mains rapidement et me suis inscrite dès la rentrée en salle de muscu.

J’ai du temps ce qui me permets d’y aller 4 fois par semaine environ 1h30/2h. J’y suis allée pour m’affiner mais c’est un vrai moment de détente et ça me permet d’avoir la pêche !

Mon coach est contre les régimes et me rappelle que rien ne vaut une alimentation équilibrée et ce fameux principe : 30% de gym pour 70% de « bonne » alimentation.

J’avais légèrement perdu de vu ce principe les premières semaines. Je me suis « légèrement » lâchée sur le sucré me disant que le sport comblerait tout ça… Que nenni !!

giphy

 

Et puis il ne faut pas oublier qu’après tous les régimes effectués, mon corps est devenu plus réfractaire. Je devais donc faire des efforts sur la nourriture.

Je mange donc 4 repas par jour : Un petit-déjeuner souvent composé de barres protéinées car j’en ai trouvé de très bonnes et c’est pratique quand on a la flemme de cuisiner le matin comme moi. Sinon, je me préparer des pancakes ou de la brioche pour varier les plaisirs.

Après le sport, le temps de rentrer et de prendre ma douche, il est temps de préparer le déjeuner.

Je fais la part belle aux protéines et aux légumes. Je cuisine désormais des plats du type pot au feu qui sont rassasiants sans être trop gras. Etant addicte au sucre et sur les conseils de mon prof de sport, j’ai laissé tomber le dessert. Très difficile les premiers temps, je m’en passe désormais facilement.

Vers 16h30, je me rattrape sur le sucré avec un fruit, une mousse au chocolat faite maison avec du tofu, une barre special K, une part de gâteau… Bref, je me fais plaisir sans pour autant « déborder ». Et c’est là que c’est difficile 😉

Le soir si j’ai faim à 19h30, je mange ! Je n’attends pas sinon je grignote et je remange sans avoir faim. Je me prépare de la soupe, du jambon, des œufs,… La aussi beaucoup de protéines et de légumes et je zappe encore le dessert.

Le goûter me permet d’avoir moins faim le soir et de satisfaire mon envie de sucre donc c’est tout bénef et quand on travaille, ça évite le coup de barre de fin de journée.

Ce rythme me convient même si j’ai encore des phases d’aphagie où je pourrais engloutir 4 paquets de gâteaux sans problème. Je ne suis donc pas encore prête à avoir des gâteaux à la maison…. Ca viendra petit à petit j’espère.

aphagie

Je ne m’interdis pas de sortie et me fais plaisir avec un bon resto de temps en temps. Le lendemain, je reprends mon « rythme alimentaire ». Parfois, c’est difficile car on se laisse facilement aller à continuer dans la mauvaise direction. J’angoisse d’ailleurs un peu pour la semaine de Noël durant laquelle je vais très bien (trop) manger et me remettre sur les rails va être difficile.

Je m’aide également beaucoup de mon compte tumblr sur lequel je reblogue des idées de recettes saines, des petites phrases de motivation, etc.. Je ferai un post particulier à ce sujet.

La paix alimentaire est encore loin mais petit à petit je trouve ce qui me convient et c’est déjà pas mal !

Clafoutis épinards et saumon

clafou 1

Encore une petite recette trouvée sur Pinterest. Elle est issue du blog Ma p’tite cuisine by Audrey.

Aussitôt épinglée, aussitôt essayée ! Je vous la recommande vivement : c’est sain, bon et rapide à préparer !

Ingrédients :
– 1 beau bouquet d’épinards frais
– 2 tranches de saumon fumé
– 25 cl de lait
– 50 g de farine
– 50 g de ricotta (ou de parmesan, ou gruyère selon ce que vous avez) j’ai mis un peu de chèvre frais
– 20 g de beurre
– 3 œufs
– Sel et poivre

Préparation :

1 – Rincer les épinards et les blanchir quelques minutes à l’eau bouillante

2 – Les égoutter dans une passoire

3 – Dans un saladier, battre les œufs, ajouter la farine, le lait et le beurre fondu. Bien mélanger.

4 – Ajouter le fromage, saler et poivrer (j’ai ajouté des herbes de Provence)

5 – Beurrer un plat à gratin, y ajouter les épinards et les morceaux de saumon puis ajouter l’appareil.

6 – Enfourner à 180° pendant 40 minutes environ

 

 

Clafoutis aux fruits hyper léger

clafoutis1

Tu as envie d’un dessert / goûter mais tu ne veux pas ruiner tes efforts sur le tapis de gym ou pour arrêter de manger trop de sucre ? Pas de problème, j’ai la solution avec cette recette hyper simple à faire et super light !

Ce petit clafoutis est délicieux et comblera ton envie de sucre sans culpabilité !

Ingrédients :

– 200 g de fromage blanc
– 200 g de fruits rouges (perso j’ai mis des framboises surgelées)
– 2 œufs
– 2 cuillères à soupe de Maïzena
– 3 cuillères à soupe d’édulcorant (ou de sucre « normal »)
 

Préparation :

– Mélanger la Maïzena et les œufs
– Ajouter l’édulcorant et le fromage blanc
–  Ajouter les fruits et mélanger
– Disposer la pâte dans un moule
– Faire cuire 40 min au four à 180 °c

Alors facile et bon, hein ?!

Et vous, avez-vous des recettes légères pour l’été ?

Clafoutis2

 

Frites de patate douce

Miam !
Miam !

La patate douce est un légume auquel on ne pense pas assez souvent. Pourtant elle remplace aisément la pomme de terre classique et son Index glycémique est bien plus bas et n’entraine donc pas de pic de glycémie.

La patate douce a un goût un peu sucré et se marie avec beaucoup de plats.

A New-York, j’ai gouté mes premières frites de patates douces accompagnées d’un bon burger, un délice !

J’avais vraiment envie de tenter d’en faire mais faisant attention à ce que je mange en ce moment, pas question d’utiliser un bain de végétaline pour les cuire. Ca tombe bien car elles sont bien meilleures au four !

La recette en images !

Les ingrédients pour 1 à 2 personnes :

  • 1 grosse patate douce
  • 1 blanc d’œuf
  • Des épices au choix (paprika, curry, mélange d’épices indiennes, ou simplement herbes de Provence)
  • 2 cuill. à café d’huile d’olive

La préparation :

  • Préchauffer le four à 230°C
  • Eplucher la patate douce et la détailler en frites (couper la patate en 2, puis en 4 et tailler des bâtonnets grossiers)
Massacre à la patate
Massacre à la patate !
  • Battre le blanc d’œuf puis ajouter l’huile et les épices
  • Enrober les frites de ce mélange
L'enrobage
L’enrobage
  • Placer les frites sur une feuille de cuisson sur une plaque, sans les superposer
Au four !
Au four !
  • Faire cuire environ 30/40 minutes en les retournant de temps en temps
  • On se régale !
C'est prêt !
C’est prêt !

Régalez-vous et passez un bon week-end !

Soupe butternut et patates douces

La fameuse courge butternut
La fameuse courge butternut

Je continue dans la série des soupes. Moi qui ne mangeais que des soupes en briques par flemme, je ne pourrais désormais plus me passer de mes petites soupes maison !

Julie m’avait parlé de la courge butternut, un légume « de lutin »,  dans un précédent commentaire sur la soupe de carotte. J’avais vraiment envie de tester ! Du coup, lorsque je suis tombée sur ce drôle de légume je n’ai pas hésité ! Et j’ai bien fait ! Je l’ai marié à des patates douces car j’adore leur petit côté sucré ! Cette recette est une réussite ! Vraiment excellente pour se réchauffer les soirs d’hiver !

Patate douce
Patate douce

Ingrédients :

–          1 oignon

–          ½ litre de bouillon de poule

–          1 courge butternut

–          1 ou 2 patate douce en fonction de leu taille

–          Des noisettes (facultatif)

–          Du curry ou de la muscade selon votre goût

Préparation :

–          Eplucher la courge et les patates puis les couper en rondelles

–          Faites revenir l’oignon émincé dans l’huile d’olive durant quelques minutes

–          Ajouter les légumes

–          Recouvrir du bouillon

–          Ajouter le curry / muscade et un peu de poivre

–          Laisser mijoter jusqu’à ce que les légumes soient bien fondants

–          Mixer les légumes

–          Ajouter peu à peu le bouillon jusqu’à la consistance désirée

–          Rectifier l’assaisonnement

Je rajoute parfois dans le mixeur des noisettes. Ca se fond parfaitement avec la courge et les patates douces.

Une soupe toute douce !
Une soupe toute douce !

Si vous avez d’autres idées de soupe maison, je prends !

Velouté de carottes au lait de coco

Bientôt l’hiver et même si les températures sont encore clémentes, une bonne soupe est toujours bienvenue pour nous réchauffer.

soupe carotte coco

En bonne fainéante que je suis, je mise plutôt sur les soupes en brique. Mais après une discussion avisée avec ma copine Nath, il fallait que je me mette aux soupes maison, des féculents si je le souhaite, pas de conservateurs ni autres saloperies, faciles à congeler, et des combinaisons possibles à l’infini !

Je me suis donc plongée ce week-end dans plusieurs recettes de soupes maison… Un délice !

Voici la première que j’ai particulièrement appréciée : Le velouté de carotte au lait de coco pour  lui donner un petit côté exotique.

Ingrédients (pour 3 grands bols environ) :

–          1 oignon

–          6 belles carottes

–          1 bouillon de volaille délayé dans 50cl d’eau environ

–          1 brique de lait de coco (20cl environ)

–          Curry

–          Sel et poivre

Préparation :

–          Eplucher les carottes et les couper en rondelles

–          Faites revenir l’oignon émincé dans l’huile d’olive durant quelques minutes

oignons

–          Ajouter Les carottes (j’vais quelques champignons à écouler que j’ai mis également)

carottes

–          Recouvrir du bouillon

–          Ajouter le curry et un peu de poivre

cocotte

–          Laisser mijoter jusqu’à ce que les carottes soient cuites (!)

–          Mixer les légumes

–          Ajouter le lait de coco

blender

–          Ajouter peu à peu le bouillon jusqu’à la consistance désirée

–          Rectifier l’assaisonnement

 

Cette soupe peut être servie avec une pointe de crème fraiche et du gruyère râpé. Pour un repas plus complet, j’y ajoute des dés de jambons ou de tofu, un œuf ou des morceaux de saucisse de volaille.

 

 

Banana bread

Banana Bread
Banana Bread

Après la recette du granola maison, voici la recette du banana bread ou cake à la banane.

Idéal pour un petit-déjeuner qui permet de tenir jusqu’au prochain repas. Je le prépare le week-end quand j’ai un peu de temps et je le coupe en tranches que je congèle.

10 minutes au four le matin, pendant ma douche et hop, un super bon cake tout chaud avant de partir au boulot !

Bien sûr, il est aussi délicieux pour le goûter avec une bonne tasse de thé !

Cake banane
Délicieux

Il existe un dossier Hellocoton qui propose des tas de recettes pour tous les goûts.

Voici la mienne !

Ingrédients :

2 bananes bien mûres
80g de beurre
200g de farine
1 sachet de levure chimique
100g de sucre en poudre
un peu de lait
2 œufs

Préparation :

Préchauffer le four à 160°.

Mélanger 150g de farine avec la levure et le sucre. Ajouter les bananes écrasées et le beurre fondu.

Bien mélanger. Ajouter le lait et les  œufs. Bien mélanger à nouveau.

Ajouter les 50g de farine restant.

Verser dans un moule à cake beurré ou en silicone.

Faire cuire durant 45 minutes environ. Surveiller la cuisson en plantant la pointe d’un couteau dans le gâteau et si elle ressort sèche, c’est que le cake est cuit !

Vous pouvez rendre ce cake plus « light » en remplaçant le sucre par 10g d’édulcorant de type Canderel résistant à la cuisson, et la moitié de la farine par de la Maïzena !

Du granola maison

granola maison !

Avant d’aller à New-York et de suivre mon frère dans sa recherche perpétuelle du meilleur granola, je n’avais jamais entendu parler de ces céréales dorées au four.

Une fois que vous y avez gouté, vous ne pouvez plus vous en passer ! Délicieux pour le petit-déjeuner accompagné de lait ou de yaourt, le granola permet de se caler jusqu’au repas de midi.

Mais j’avais bien du mal à en trouver en France si ce n’est quelques mélanges très chers vendus en magasin bio.

Alors quand j’ai vu le dossier Hellocoton consacré au granola maison, j’ai foncé ! Je ne pensais pas que ce serait si simple à réaliser !

J’ai donc parcouru l’ensemble des recettes présentées et me suis arrêtée sur celle de CoCONut. Je l’ai légèrement modifiée en m’inspirant des autres recettes et de ce que j’avais dans mes placards !

Je vous invite vivement à consulter les différents blogs proposant des recettes, leurs photos donnent bien plus envie que les miennes !!!

granola maison !
Yummy Yummy !

Voici mon humble version ! (libre à vous d’ajouter du chocolat, d’autres fruits secs une fois le granola refroidi).

Ingrédients 

Mélange sec :

–          250 g de flocons d’avoine

–          60g de noisettes concassées

–          60g d’amandes concassées

–          1 cc de cannelle

–          1 cc de sel

mélange liquide :

–           60 g de beurre

–          25 g de miel

–          Un peu de sucre

–          Du sirop d’érable

–          De l’extrait de vanille

A ajouter en dernier, selon l’envie !

–          des cranberries (j’ai acheté les miennes chez Tang frères)

–          des dattes

–          des abricots secs

–          des pépites de chocolat

Préparation

Préchauffer le four thermostat 5/6 (environ 170°C)

Dans un récipient mettre les ingrédients secs et bien mélanger.

Faire chauffer dans une casserole le beurre puis le miel, le sucre et le sirop d’érable. Ajouter la vanille. Verser le mélange sur le mélange sec et bien l’enrober avec une cuillère en bois.

Disposer le granola sur une plaque du four habillée d’une feuille de papier sulfurisé.

Enfourner le mélange pour 30/40 minutes (tout dépend du four…)

Là, 2 écoles se côtoient : les « on remue le granola en milieu de cuisson » et les « on ne remue pas pour créer des gros chunks de granola ». J’ai essayé les 2 et je suis plutôt la seconde option qui permet d’amalgamer les céréales.

Laisser refroidir et sécher à l’air libre.

Ajouter ensuite les fruits / pépites de chocolat

Le granola se conserve bien dans une boite hermétique.

Bon petit-déj !