Un mini-flacon pour éradiquer les boutons !

Touch’express anti-imperfections de Cattier
Touch’express anti-imperfections de Cattier (environ 6 €)

Je trainais dans les rayons de ma parapharmacie pour tenter de trouver un nouveau remède choc pour traiter deux vilains boutons qui m’avaient fait décaler un rencard (vraiment, on ne voyait qu’eux !), lorsque je suis tombée sur ce mini-flacon Cattier.

Au bord du désespoir comme je l’étais, je me devais de l’essayer (surtout pour son petit prix en fait (6 €)!)

J’ai été vraiment surprise de l’efficacité  de cette touch’express anti-imperfections.

Je l’utilise avant que les vilains spots ne deviennent trop importants. Il faut donc être assez à l’écoute de sa peau pour passer à l’attaque rapidement ! Je masse le gel après mon démaquillage et il agit durant la nuit. Le lendemain, le bouton ne s’est pas développé et hop, il disparait comme il est venu !

Voici la liste des principaux ingrédients :

–          Huile essentielle de tea tree bio

–          Huile végétale de tournesol bio, Ester de jojoba,

–          Huile essentielle de romarin bio,

–          Huile essentielle de menthe poivrée bio

Autant dire, un concentré d’huiles pour éradiquer les imperfections. Tellement concentré que je vous conseille de fermer les yeux si vous devez en appliquer tout près.

Les points négatifs : Le flacon pompe délivre un petit peu trop de produit mais en massant bien, on arrive à faire pénétrer ce gel liquide.

Je sais que chaque peau réagit différemment mais je pense sincèrement que ce petit produit peut sauver les filles aux petites imperfections qui arrivent de temps à autre.

 

Le gommage qui claque sa chatte !

Voilà, j’ai enfin casé l’expression favorite de ma sœur !

J’avais beau lui vanter les mérites de ce gommage, c’est en touchant mes fesses (on aime se toucher les fesses entre sœurs !) qu’elle a réalisé son pouvoir peau-douce !

Alors, question gommage, on peut dire que j’en ai essayé pas mal : petits grains, gros grains, gant de crin…

J’étais d’ailleurs plutôt satisfaite de ce dernier mais il faut avouer que le gant de crin n’est pas très agréable à utiliser.

Mais c’est en surfant sur Pinterest que j’ai trouvée le Graal du gommage ! Il s’agit à la base d’un gommage anti-cellulite. Évidemment, je n’ai pas remarqué de différence à ce niveau là mais question gommage… C’est le top !

Je l’utilise une fois par semaine pour éviter les poils incarnés, enlever les cellules mortes et  laisser la peau ultra douce !

ingredients gommage
Des ingrédients faciles à trouver…

Le petit plus c’est que ce gommage ne coûte vraiment pas cher et qu’on trouve les ingrédients facilement dans son placard.

Pour retrouver une peau de bébé, il vous faut :

–          Du marc de café (je récupère les dosettes au bureau !)

–          De l’huile d’olive ou d’amande douce ou toute autre huile que vous aimez

–          Du sucre de canne ou du sucre blanc

–          Quelques gouttes de jus de citron.

Vous mélangez le café avec le sucre puis ajoutez peu à peu l’huile afin que la « potion » ne soit pas trop liquide (sinon elle ne tiendra pas sur le corps et vous aurez du mal à vous gommer). Ajoutez quelques gouttes de citron.

gommage au cafe
… pour un résultat appétissant !

Après une petite douche chaude pour ouvrir les pores et vos chakras, éteignez l’eau. Place au gommage ! Appliquez le mélange et frictionnez-vous avec des mouvements circulaires. On n’oublie pas les coudes, les genoux, les pieds !

Après le gommage, vous aurez une douche repeinte au café ! Rien de grave, les grains s’enlèvent facilement ! On rince à l’eau chaude, on savonne bien et on se tripote : oui, la peau est ultra douce !

On n’oublie pas de bien hydrater comme après tout gommage !

J’ai même réussi à convaincre mon amie N. d’utiliser ce gommage. Elle est devenue accro… Je pense sérieusement monter un club !

Survivre à la chaleur !

Ma Dinah a chaud !
Ma Dinah a chaud !

Il fait chaud, le soleil est enfin là, toussa toussa, mais qui dit chaleur dit cheveux collants, visage rougeaud, zone T luisante, bref, pas une partie de plaisir quand on n’est pas encore  au bord de la mer (ou de la piscine).

Alors, à part plonger la tête dans le catalogue hiver de La Redoute, comment survivre au mieux à ces fortes chaleurs ?!

–          Changer sa routine de soin et de maquillage

On lève le pied sur le make-up ! On troque son fond de teint pour une crème teintée ou un bb crème plus light avec une protection solaire. On poudre surtout au niveau de la zone T (front, nez, menton) qui a tendance à briller en premier. Côté paupières, j’ai abandonné les fards pour un crayon bien plus rapide à appliquer acheté chez Kiko. Une dose de mascara et le tour est joué !

Kiko long lasting stick eyeshadow 6,90 €
Kiko long lasting stick eyeshadow 6,90 €

J’ai également changé de crème de jour qui devenait trop riche. J’ai opté pour la crème Aqua de Nivea au prix mini. Elle matifie bien la peau tout en l’hydratant. Je la conserve au frigo : un bien fou lors de l’application matinale !

Nivea crème matifiante, Aqua Effect 5,45 €
Nivea crème matifiante, Aqua Effect 5,45 €

Le soir, 2 à 3 fois par semaine je mise sur un masque à l’argile pour absorber le sébum et purifier la peau.

–          Attacher ses cheveux

Quelle merveilleuse idée de me laisser pousser les cheveux mais là je suis à deux doigts de tout raser ! Etant carrément nulle en chignon et autre torsades capillaires, je me contente d’une queue de cheval (pleine de bosses) ou d’un enroulé-barreté !  Je m’apprête donc à être mal coiffée durant ces prochaines semaines… Mais que c’est bon de ne pas sentir ses cheveux qui collent à la nuque et qui font prendre 5°C facile. Bien sûr, je laisse sécher mes cheveux à l’air libre pour éviter d’atteindre les 50°C dans ma salle de bain. (Vivement que je retrouve mon sèche-cheveux et mon brushing pour retrouver figure humaine !)

Ca a toujours l'air simple chez les autres !
Ca a toujours l’air simple chez les autres !

Et si vous devez rester longtemps au soleil, n’oubliez pas votre joli chapeau pour protéger votre tignasse, surtout si elle est colorée.

–          Nutrition et hydratation

Boire beaucoup d’eau permet de rester hydrater tout au long de ces chaudes journées d’été. Si vous n’aimez pas boire de l’eau « nature », aromatisez la avec de la grenadine, du thé à infuser dans l’eau fraiche, du citron, …

Lipton Sun Tea, 2.50 €
Lipton Sun Tea, 2.50 €

Optez aussi pour des tisanes, thés, bouillons. Et oui, il est même conseiller de boire chaud lorsqu’il fait chaud pour éviter les chocs thermiques.

Vous pouvez déguster également des fruits riches en eau tels que pastèque ou melon.

Et, pour se rafraichir, rien de tel qu’une bonne glace surtout si elle est faite maison ! Pas de sorbetière ? Pas de panique, Hellocoton nous propose un dossier spécial glace sans sorbetière, pour tous les goûts.

–          Quelques trucs pour se rafraichir

Le soir, un petit bain de pieds tiède avec une poignée de gros sel, ça délasse et permet de défatiguer les jambes lourdes. Tout comme une bonne crème à base de menthe poivrée massée des chevilles vers le haut des gambettes (là encore à placer au frigo).

The Body Shop gel tonifiant,11 €
The Body Shop gel tonifiant,11 €

Dans les transports, j’emporte toujours un éventail histoire de ne pas virer rougeaude à peine assise. Certes, on brasse de l’air chaud mais ça permet tout de même d’avoir un peu d’air… Un coup de brumisateur peut aussi vous rafraichir.

Surtout portez des fringues dans lesquelles vous vous sentez bien et qui ne sont pas trop serrées. Rien de plus désagréable qu’un jean tout collé qu’on n’arrive plus à enlever une fois rentrée ! Et préférez le coton au synthétique !

Chez vous, pensez à fermer vos volets en partant le matin pour les rouvrir le soir avant de dormir.

Et vous, des astuces à partager ?!

Un bon coiffeur à Paname

Salon de coiffure Gil saint Luc Photo Qype
Salon de coiffure Gil saint Luc Photo Qype

Trouver un nouveau coiffeur c’est toujours le parcours du combattant pour moi. Alors, lorsque mon coiffeur est parti vers un autre salon, j’ai du me résoudre à trouver un remplaçant qui pourrait s’occuper correctement de ma tignasse. Et lorsque j’ai envie de me couper les cheveux ça me prends toujours comme une envie pressante ! Il faut vite que je prenne un rdv, vite que j’ai une nouvelle coupe, vite que je me sente enfin bien coiffée.

J’ai toujours fonctionné par bouche à oreilles mais là, plus personne pour me conseiller… le drame.

Mais il me restait un ami pour m’aider, un seul : Google ! En quelques clics, Cyril est ressorti comme étant un coiffeur sympa, doué et pas cher.  Ayant toujours eu une préférence pour les coiffeurs hommes, enfin, pour leurs coups de ciseau, je me suis donc lancée.

Coiffeur Gil Saint Luc
La prochaine fois, j’attaque la couleur !

Arrivée à l’heure du rdv accompagnée de ma sœur, nous avons été un peu surprise par le côté démodé de l’extérieur du salon ! Mais une fois à l’intérieur le salon recèle un côté vintage bien plus sympa !  Cyril officie seul dans son salon… Et iI porte une barbe ! Venant tout juste d’écrire un post sur les hommes barbus, j’y ai vu un signe : il ne pouvait pas être tout à fait mauvais !!

Et je ne me suis pas trompée. Il a de suite compris ce que j’attendais, a su prendre le temps de me rassurer sur mes nombreuses appréhensions. Car même pour un « simple » rafraichissement, j’ai toujours peur du raté.

Coiffeur Gil Saint Luc
Cyril a raison, j’ai un beau derrière !!

Mais après seulement quelques coups de ciseau, je me suis déjà sentie plus légère et un super brushing plus tard, je me suis sentie carrément au top de ma séduction capillaire !!!

Cyril est super sympa ce qui ne gâche rien ! Autant vous dire que j’adopte définitivement mon nouveau coiffeur !

Et je conseille vivement à toutes les angoissées du bulbe de prendre rdv !

Gil St Luc

42, rue Blomet

75015 Paris (M°Volontaires)

Tel. : 01 47 34 85 36

Shampoing, soin, coupe, coiffure : 37,50 €

Cyril travaillant tout seul, je vous conseille de prendre rdv quelques jours à l’avance !

 

Un dimanche à glander…tout en beauté !

keep calm

J’adore glander le dimanche ! C’est un de mes privilèges de fille célibataire-sans-enfant.

Je rattrape tous les excès de la semaine durant le sacro saint dimanche de glandouille !

Voici donc en quelques étapes comment se refaire un visage humain pour affronter la semaine :

Etape 1 : les cheveux !

Cheveux

J’ai enfin testé le bain d’huile pour mes cheveux. Je ne les ai pas coupés depuis fin septembre et bien que je n’ai pas trop les pointes sèches, je vois bien qu’ils commencent à être un peu tristounes.

Mon coiffeur ayant eu la bonne idée de déménager je ne sais pas encore vers qui me tourner…

J’ai donc opté pour  un bain d’huile. Je commence par bien brosser ma tignasse puis à l’humidifier légèrement. Je chauffe ensuite de l’huile d’amande douce entre mes mains et masse mes longueurs et pointes pour bien répartir le produit. Je fais une queue de cheval que j’enroule dans du film transparent.

Pour moi c’est l’étape la plus délicate étant donné que je n’arrive pas à couper ce maudit film étirable qui a la fâcheuse manie de s’enrouler sur lui-même… J’en utilise donc 3 mètres au lieu des 30 petits centimètres dont j’ai besoin… Une fois la bataille terminée, j’enroule le tout dans une serviette pour vaquer à mes occupations.

Il est tout à fait possible de laisser l’huile agir toute une nuit et d’utiliser de l’huile de ricin, de coco, de jojoba, … J’ai pris ce que j’avais dans mon placard.

Etape 2 : les pieds !

L’été arrive (restons optimistes) ! Ma routine pédicure je vous en ai déjà parlé mais depuis j’ai testé une autre recette trouvée sur Pinterest pour avoir de jolis pieds tout doux.

Je fais trempette dans un bain d’eau chaude agrémentée de 2 cuill. à café de bicarbonate de sodium et de quelques gouttes d’huiles essentielles de lavande. J’exfolie ensuite avec du sucre brun.

Pedicure

Je me fais ensuite les ongles et j’applique une bonne couche de crème hydratante que je laisse poser sous une paire de chaussettes !  Glamour quand tu nous tiens !

Etape 3 : les ongles

Je les blanchis et les nourris grâce à cette petite recette vite préparée : huile d’olive chauffée, citron, bicarbonate de sodium et eau oxygénée.  J’en profite ensuite pour les limer et repousser doucement les cuticules.

J’attends le soir devant la télé pour appliquer le vernis et éviter les accros !

Etape 4 : le visage

Je vous parlerai bientôt de routine visage adaptée en fonction du cycle. Car ma peau n’est pas la même tout au long du mois. C’est pourquoi il est important de bien connaitre sa peau, de faire attention aux changements dans notre cycle pour adapter nos soins en fonction de ses besoins.

Je commence toujours par exfolier mon visage avec  Exfoliac des labo Noreva. J’insiste sur la zone T. si ma peau est trop réactive j’utilise simplement l’éponge Konjac.

Masques visage

Si elle est sèche, je dégaine mon masque unidose régénérant au miel de Nivéa que je laisse poser. En général ma peau « boit » le masque et je n’ai plus qu’à retirer le maigre excédent avec un kleenex.

Si elle présente des zones plus grasses, je dégaine cette fois un masque purifiant à l’argile.

Après ma douche c’est l’étape hydratation toujours avec des produits adaptés que j’achète désormais uniquement en parapharmacie.

Soins visage

Pour mes petits yeux bouffis, je place 2 cotons imbibés d’eau de bleuet et laisse agir une quinzaine de minutes. J’en profite aussi pour me détacher de mon PC et faire quelques petits exercices respiratoires (pas de temps perdu J ) !

Etape 5 : le corps

Je me prépare un exfoliant-hydratant maison avec du sucre, du citron et de l’huile d’olive ou du café moulu (je vous parlerai très vite de cette recette).  Une fois sous la douche je prends le temps de bien m’exfolier.

Une fois séchée, opération épilation avec la cire veet ou sinon rasoir sous la douche les jours de flemme (trop nombreux).

Hydratation

Puis, vient le temps de l’hydratation ! J’utilise soit de l’huile soit de la crème très hydratante qui fera son office durant la journée !

Et voilà comment perdre passer une journée douillette lorsque le temps est (encore) à la pluie…

Et vous, des petites habitudes beauté ?!

Nail Patch H&M, la cata !

Ils avaient l'air si joli pourtant !
Ils avaient l’air si joli pourtant !

En passant à la caisse pour régler quelques petits achats, je suis tombée sur les nail patchs proposés désormais par H&M.

On en voit un peu partout mais je n’avais pas encore craqué trouvant les motifs difficiles à porter et le prix souvent exorbitant pour finalement une couche de vernis adhésif. Mais pour les nulles en nail art ça peut être une bonne idée !

A 3,95 € ce sont les moins chers que j’ai pu trouver et ils se sont rapidement retrouvés avec le reste de mes achats. (Sont forts ces marketeux à mettre tous ces petits trucs inutiles au niveau des caisses !)

Des explications inutiles !
Des explications inutiles !

Ne comptez pas sur les explications données avec les patchs pour vous aider ! Je vous conseille de poser une base avant de les appliquer et de vous  armer de patience… Une fois collé sur l’ongle le patch est très difficile à couper car trop épais et la lime est loin de suffire. J’ai donc coupé l’excédent avec une pince à ongles… De plus les patchs collent vraiment très mal…

cata !
cata !
La vraie cata !
La vraie cata !

Le résultat donne donc des ongles tout boursouflés sur les côtés… Vraiment pas joli.  Une fois sur les ongles, les patchs se décollent assez facilement… Les plus acharnées peuvent poser un peu de vernis transparent sur l’ongle et rabattre la partie décollée en la pressant pour la faire bien adhérer.

Moi je n’ai pas résisté : j’ai tout décollé fissa et troqué les patchs contre une manucure naturelle, toute simple agrémentée de stickers… H&M !!!

Enfin débarrassée !
Enfin débarrassée !

Si vous cherchez d’autres nail patchs, qui, j’espère vous donneront satisfaction, en voici quelques uns faciles à trouver chez Sephora, Nocibe ou en grande surface.

–          Sephora

Les meilleurs selon moi sont les nail patchs pour la french manucure. J’avais déjà fait un post à leur sujet.

 

Nail patch french manucure Sephora 9 €
Nail patch french manucure Sephora 9 €

–          Kiko

Je ne les ai pas testés mais il existe pas mal de couleurs…

Nail patch Kiko 6.90 €
Nail patch Kiko 6.90 €

–          Nocibe

Les "vernis adhésifs" Nocibe, 6.90 €
Les « vernis adhésifs » Nocibe, 6.90 €

–          L’Oréal

Nail patch L'Oréal environ 10 €
Nail patch L’Oréal environ 10 €

–          Kiko

Et pour celles qui aimeraient se mettre au nail art, sans passer par les patchs, Bourjois propose un kit pour décorer ses ongles facilement.

Easy nail art Bourjois 8,75 €
Easy nail art Bourjois 8,75 €

 

 

 

 

Fakeup, l’anticernes par Benefit

Fakeup Benefit
Fakeup Benefit, 25 € chez Sephora

En me rendant à NYC, j’avais une petite liste de cosmétiques à ramener « absolument ». Bien sûr, je n’ai pas pu tout acheter, petit budget oblige, mais je me suis tout de même fait plaisir avec ce tout nouvel anticernes de Benefit.

Je ne suis pas une fille cernée, plutôt une fille « pochée » mais je voulais tout de même tester cette petite merveille pour son côté hydratant. Il est en effet enrichi en vitamine E et en extrait de pépin de pomme et vraiment très agréable à utiliser.

L’extérieur offre donc son soin hydratant et l’intérieur son anticernes.

Fake up 2
Bi-couche !

J’ai pris la teinte light sur les conseils d’une sephorette américaine qui m’a tartiné le dessous de l’œil tout en me répétant This is your color, definitely ! Cela dit, vu ma couleur pâlotte, elle avait peu de risque de se tromper!

Il est vraiment très agréable à l’application, très léger et ne fait pas plâtreux comme certains anticernes précédemment testés.

Je l’applique en petite dose en n’oubliant pas le coin interne de l’œil, par petits tapotements (si ça peut aider à améliorer la circulation sanguine par la même occasion…).

Voici donc le tant attendu Avant-Après de l’oeil droit !… Ok, on ne voit pas grande différence et il est vraiment temps que j’apprenne à me servir de mon appareil et de photoshop !

Avant
Avant
Pendant
Pendant
Après
Après

Une question de poids

Shootée (et un poil retouchée) par Skulicious.com !
Shootée (et un poil retouchée) par Skulicious.com !

Ce blog est rythmé depuis 3 ans (entre autres, heureusement) par mes problèmes avec la nourriture, ma prise de poids pour cause de ruptures, chômage, mal-être, mes essais Zermatiens, etc…

En novembre j’en ai eu marre. Marre de ne plus être aussi en forme physiquement, marre d’être essoufflée en montant les marches avec mes sacs de courses et puis, il faut bien l’avouer, marre de ne plus pouvoir enfiler toutes ces fringues prenant les ¾ de mon armoire (et les 4 boites glissées sous mon lit) !

Je n’ai pas eu un déclic à proprement parler (mise à part une sale photo dont l’auteur se reconnaîtra !). J’avais enfin accepté que je pouvais plaire telle quelle et que ma confiance en moi ne s’était pas dégradée mais tout le contraire ces derniers mois. Ma vie n’allait donc pas fondamentalement changer en mincissant, puisque je sais que beaucoup de gens m’apprécient telle que je suis. C’était plus une question de santé et une envie de profiter à fond de mon voyage à NY sans avoir mal aux gambettes au bout d’1 kilomètre !

Je suis donc allée voir mon médecin et lui ai expliqué la situation. Je vous rappelle qu’il est contre tout régime et que c’est lui qui m’avait fait découvrir Zermati.

Il a parfaitement compris mon envie et surtout mon besoin de voir mon poids vite descendre sur la balance les premiers temps histoire de rester motivée.

Il m’a donc prescrit (à contrecœur je crois !) en gros, de manger des protéines le midi et de la soupe (n’importe laquelle) le soir.

Autant vous dire qu’au bout du premier sachet de protéines, il était hors de question que je continue ! Trop dégeu ces trucs là ! (Mon médecin me l’a dit plus tard mais il le savait à l’avance !).

Alors j’ai concocté mon propre «programme » piochant ici et là des recettes protéinées, lights,… pour le midi. Le soir je m’en tenais à ma soupe. Evidemment, je ne me privais pas de restos entre amis, faut pas déconner… Et mes compulsions alimentaires se sont considérablement arrêtées, voire envolées. Alors c’était ça le truc ? Etre plus stricte envers moi-même pour faire la paix avec la nourriture ?

Bien sûr j’ai gardé la notion de manger uniquement lorsque j’ai faim de mon cher Zermati. Et là encore, je ressens une plus grande facilité à suivre sa devise. Le soir pas faim ? Je ne mange pas (et passe ma soirée sur Pinterest !)

Bon, le bilan ?! Alors le premier mois j’ai perdu 6 kilos. Beaucoup trop m’a dit mon médecin en me sermonnant (surtout sur le fait que je n’étais pas encore suffisamment fière de moi) ! Pourtant promis, je ne me suis pas affamée, loin de là. En décembre les choses se sont gâtées dû à quelques petits tracas et bien sûr au fêtes de Noël dont je n’allais pas me priver (ma mère cuisine trop bien que voulez-vous !). J’ai repris 1.5 kilos. J’étais bien sûr un peu contrariée mais pas grave, on reprend calmement et tout ira bien ! Et à ce jour j’ai perdu 8 kilos.

Le chemin est long mais je suis plutôt fière de moi et surtout, au-delà du poids perdu, le plus important est de m’être débarrassée de mon aphagie, une vraie victoire ! Plus de compensation par la nourriture et je respecte ma faim.

Attention ! Je sais que cet équilibre est encore fragile. Que j’ai besoin de temps pour être vraiment « guérie » mais je sais aussi que ma force réside dans le fait que je me suis acceptée avec mes kilos en trop avant d’entamer ce programme.

Je ne vais pas mentir, bien sûr que j’ai hâte de maigrir, seulement je ne peux pas le faire à n’importe quel prix. Les privations de régimes dangereux j’ai connus et elles m’ont sans doute en grande partie amenée à mes problèmes de nourriture.

Voilà le récit de cette perte de poids. Je ne la vois pas vraiment sur moi. Mais hier j’ai vu une amie que je n’avais pas rencontrée depuis fin octobre et qui m’a assurée que « ça » se voyait. Elle a sans doute dit ça pour me faire plaisir mais je m’en fiche, ça m’a fait du bien de l’entendre !!!

Je ne renie aucune parole prononcée sur ce blog. Je suis toujours contre les régimes affamant, les régimes qui n’ont pas lieu d’être, les médecins qui prescrivent des diètes strictes à des gamines juste mal dans leur peau sans prendre la peine de leur parler. Je suis à fond pour la méthode Zermati mais parfois, certaines personnes, comme moi, ont du mal à gérer les permissions !

Je continue mon petit bonhomme de chemin, sans objectif précis (« c’est scier la branche sur laquelle on est assis » dixit mon médecin). J’aurais toujours des « rondeurs » mais je m’en fous, je sais qu’on peut m’apprécier avec alors, pourquoi m’en priver complètement ?!!!