Tout plaquer

Tout plaquer

image

Il y a quelques années, je participais à une énième réunion dans la boite marketing pour laquelle je bossais depuis un moment. Et tout à coup, au milieu de ces exaspérantes discussions stériles, je me suis demandée ce que je faisais là.
Je n’ai alors entendu plus que des blablabla sans importance autour de moi et je me suis mise à fixer le ciel à travers les fenêtres en me demandant si je pourrais être vraiment utile, ailleurs.

Depuis ce jour j’ai une question qui ne m’a jamais vraiment quittée : suis-je vraiment utile dans ce que je fais ?
Et j’ai beau étouffer la réponse, je la connais bien. Non seulement mon boulot ne me parait pas « utile » mais je n’y suis pas forcément à ma place. C’est comme si tous les matins en allant travailler, j’enfilais un costume pour jouer un rôle.
Mais avec l’âge, je perds peu à peu toute conviction.

J’aime mon boulot, le web est un univers super où ma curiosité peut être satisfaite.
Mais je me dis que je pourrais être bien plus utile ailleurs. Que je pourrais vraiment m’épanouir en étant utile. Une « réelle » utilité j’entends. Parfois j’aimerais laisser une autre marque auprès des gens rencontrés que celle de la fille qui a rédigé un cahier des charges dans les délais.

Je ressens le besoin de m’investir dans un projet qui me permettrait de laisser un peu de moi. Je n’ai pas un esprit calculateur, autoritaire, je ne suis pas une fille sûre d’elle… Bref, je ne suis pas toujours la fille qu’on attend de moi dans mon milieu pro. Et je n’ai pas envie de changer pour rentrer dans le moule d’un boulot.

Je rêve de relations plus saines avec les gens, de relations dans lesquelles je n’aurais pas besoin de peser mes mots pour me « vendre » auprès de mon interlocuteur.

image

Je suis peut-être utopiste mais je pense parfois à l’idée de changer radicalement de secteur. À l’idée de ne plus être enfermée dans un bureau devant mon écran. A l’idée de ne plus avoir toujours cette pression de rentabilité dans la tête.

Mais c’est bien beau de se prendre à rêver d’une « autre » vie. Concrètement, est-ce réellement faisable ?

Il y a tant de barrières qui nous séparent de nos envies profondes que peu osent se lancer.

Je suis très réaliste malgré les dizaines d’idées folles qui traversent mon esprit chaque jour ! Pour tout plaquer du jour au lendemain, on ne va pas se mentir il faut du fric. Il faut un projet construit qui nous oblige bien souvent à rentrer dans des cases nous éloignant parfois du rêve que l’on s’était fixé.
Il faut du temps. Il faut de l’aide. Il faut tout ce que je n’ai pas à l’heure actuelle.

Mais je n’ai pas peur des contraintes si celles-ci servent enfin à m’épanouir.

Petite, mes frères et soeurs se foutaient de moi et de mes joues rougeaudes en me disant qu’ils me verraint bien fermière entourée d’animaux. Allez savoir pourquoi je trouvais ça péjoratif à cet âge. L’esprit de contradiction fraternelle sans doute. Et bien maintenant j’en suis même à me demander si je ne serais pas plus heureuse à élever des chèvres dans le Larzac !

On mène une vie de fou, souvent sans se poser de question parce que c’est la norme sociale, mais où est passé notre libre arbitre ? Où sont passés nos idéaux ? Après le loyer et les factures sans doute. Quelle petite mort…
Une vie si courte qui laisse nous laisse quoi finalement, des regrets ?

Et vous, vous êtes-vous déjà dit : Je suis seule et je veux changer de vie ? Avez-vous sauté le pas?

9 réflexions sur “Tout plaquer

  1. Je pense que le principal c’est d’être heureuse et épanouie dans son milieu professionel même si de nos jours c pas évident !

  2. A la mort de mon père il y a un peu plus d’un an, j’ai réaliser que la vie était courte, qu’on allait tous mourir un jour et que d’ici là, ce serait bien si j’étais arrivé à ce que j’avais envie! Alors ok on ne peut pas tout faire, ni faire comme on veut tout simplement parce que dans la société actuelle, il faut se soumettre à une certaine manière de faire et que donc il faut des moyens mais j’essaye d’avancer petit à petit. Il faut aussi se recentrer, savoir ce qui est vraiment important pour soit et voir comment on peut arriver à ça. Se dire qu’on veut faire tel ou tel chose très concrète c’est bien (genre tel métier ou ouvrir sa boite ect…) mais ce n’est pas toujours facile, il faut peut être aller vers des objectifs moins concrets, des aspirations, « être plus utile » comme tu le dis. Après rien n’est facile, il faut garder tes objectifs en tête et voir comment tu peux y arriver petit à petit! Enfin c’est mon avis.

    Bon courage

    1. « se recentrer et savoir ce qui est important pour soi » : c’est exactement ce qui m’arrive en ce moment. Un besoin de savoir où je vais, vers quoi je dois me diriger pour être en accord avec qui je suis. C’est un dur moment mais j’espère que j’arriverai à en retirer du positif.

  3. J’aimerais t’encourager à changer de vie, du coup, même si ça te paraît difficile, voire impossible. On voit ton malaise dans ton travail actuel et je pense qu’un bon changement, que ce soit de carrière, de boîte ou d’environnement te ferait du bien.

    Je suis sûre qu’il y a plein d’options pas trop risquées qui s’offrent à toi, comme le fait de juste chercher un autre travail et attendre de décrocher un boulot pour démissionner, ou ouvrir ta propre entreprise (il te faut juste une idée sympa, une année de formation de gestion d’entreprise et un prêt à la banque).

    Je te dirais de ne pas rester comme ça si tu ne te sens pas épanouie. Je pense qu’il n’est jamais trop tard, contrairement à ce que l’on croit, pour améliorer sa vie et la rendre plus conforme à nos rêves.

    Canalis
    du blog « Le Cerf à la Menthe » pour apprendre à s’aimer soi-même et gagner en confiance en soi.

  4. Parfois la réponse n’est pas forcément où on la pressent. Tu penses que c’est ton boulot qui ne te correspond pas : mais peut-être qu’un changement d’appartement, un changement de loisirs, un temps partiel permettrait de résoudre ton mal-être sans engager une longue reconversion.

    Je m’explique.
    A un moment de ma vie j’ai voulu changer de boulot. J’ai entrepris une formation (sans lâcher mon boulot par contre – pas les moyens). Et puis j’ai rencontré mon prince charmant (oui des fois c’est quand on remet un truc en cause, que tout le reste suit !!) : ma vie a changé, on a acheté une maison : et mon boulot est redevenu le boulot passionnant que j’avais toujours aimé. Mon ras le bol ne provenait pas de là.

    Voilà, c’est parfois dur quand on est mal dans sa vie de savoir quel aspect cloche… parfois tout cloche un peu et l’ensemble devient insupportable 😉 C’est juste que une reconversion professionnelle ça peut être très long et exigeant et si ce n’est pas le cœur réel du malaise, la chute est brutale…
    PS : en plus agriculteur, en ce moment, c’est vraiment un choix très difficile professionnellement !

    1. Et bien il y a un peu de ça. Je sais que je ne suis pas très bien dans mon boulot actuel mais il n’y a pas que ça. Ma vie privée est un vrai flop. D’où une remise en question globale. On ne peut malheureusement pas contrôler tous les aspects de sa vie. D’ailleurs, ça laisse place à la surprise. Je suis juste un peu perdue en ce moment… mais je n’irai pas dans le Larzac!

  5. Je découvre ton blog et franchement j’adoooooore 🙂
    Alors moi j’ai sauté le pas, j’habitais une trop grande ville qui me plaisait mais sans plus. Le travail : bah honnêtement j’avais vraiment l’impression de ne pas être à ma place « enfiler un costume le matin ».
    Un jour j’ai eu le déclic, j’ai cherché ailleurs, postulé, décroché un entretien d’embauche, … Impression bizarre c’était un job différent dans une plus petite ville que je connaissais très peu … Pas de réponse de la boite, je me dis que c’est mort, finalement ils me rappellent et me disent oui … Là plus d’hésitation je dis oui et j’ai tout plaqué !!!
    Un an plus tard, me voilà avec 14 kilos en moins, un job qui me plait, une ville qui me convient et aucun regret 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s