Repartir (encore) à zéro

Repartir (encore) à zéro

fatsad

4 années de blog et 4 années de désordre alimentaire. Je crois que c’est encore pire depuis que j’ai décidé de modifier mon comportement vis-à-vis de la bouffe.

Je ne mange jamais sereinement. Je ne suis jamais en paix avec la nourriture. Quoique je mange, ça suppose forcément, questionnement, culpabilité, joie, détresse, peur, Ca ne peut jamais être simple. On se met à table, on mange, on ne se focalise pas sur le contenu de son assiette. On mange. C’est tout.

Je ne sais pas faire ça. Je me bats perpétuellement avec la bouffe.

Plus de régime, je me fais plaisir, prise de poids, perte de poids, acceptation, renonciation,… Ma vie alimentaire et donc ma vie tout court est en dents de scie depuis 4 ans.

J’aurais aimé vous faire quelques articles sur la méthode Zemati et vous dire que ça fonctionne super bien. Adieu les compulsions alimentaires, adieu la culpabilité. Mais non. Parfois ça fonctionne. 1 semaine, 10 jours, 2 mois et puis je n’en peux plus d’attendre d’y arriver. Je me remets en mode diète pour dire adieu aux kilos. Encore 1 mois, puis 2. La fatigue, les angoisses. Je rechute dans mes travers alimentaires, dans ces crises d’hyperphagie durant lesquelles je dévore. Le lendemain je ne mange rien. Je tente d’oublier. Je sors ma balance. Puis, la seconde. Je range la première, déplace l’autre pour finalement les enfouir sous mon lit pour ne plus y penser.

Alors qu’est-ce qui change cette fois ? Pourquoi recommencer à espérer ? Qu’est-ce qui va faire que je vais enfin faire amie-amie avec la bouffe ? Rien. Je n’ai aucune certitude. C’est juste un essai, encore un autre. Je crois que tant que je n’arriverais pas à ne plus penser à la nourriture et tout ce que ça induit, je recommencerai. Si d’autres y sont arrivés, je peux bien le faire.  Pourquoi moi je n’y arriverai pas ?

Me voilà donc à tenter de ressentir la faim à nouveau. De nouveaux exercices, de nouvelles questions, de nouvelles incertitudes. De nouveaux échecs ? Une seule obsession : m’asseoir en paix devant mon assiette.

Publicités

23 réflexions sur “Repartir (encore) à zéro

  1. Les deux premières fois que j’ai tenté Zermati, ça a marché au début puis petit à petit j’ai repris mes mauvais habitudes. Début décembre, j’ai fais une prise de sang, résultat pas top puisque je fais du cholestérol. Avoir des problèmes de santé m’angoisse du coup ça a été le déclic : depuis décembre j’ai changé mes habitudes alimentaires, manger plus de fruits et légumes, éviter les mauvaises graisses et je marche, j’ai déménagé pour pouvoir aller à pied au bureau vu que je déteste faire du sport. J’ai perdu 4kg et je me sens mieux dans mon corps maintenant il faut que j’arrive à maintenir mon poids dans le temps. Bon courage, je suis sûre que tu vas y arriver, ce n’était peut être pas le bon moment psychologiquement jusqu’à présent.

    1. Oui tu as raison, je crois qu’il faut être bien dans sa tête pour vouloir modifier en profondeur sa réaction face à la nourriture.
      J’espère que mes nouveaux exercices Zermatiens porteront leurs fruits, doucement mais surement ! S’il ne s’agissait « que » de perte de poids, je crois que je serais moins angoissée de ne pas y arriver !

  2. Je suis désolé pour toi, et espère que tu arriveras le plus rapidement possible à ne plus avoir cette « détresse » devant la nourriture… car normalement manger et un moment de repos, pour se ressourcer et apprècier, c’est dommage que se « plaisir » quotidien devienne un moment de culpabilisation. Bon courage, you can do it 😉 ! je te souhaite d’atteindre ton objectif !

  3. Parfois il faut simplement donner d’autres « couleurs » à sa vie, avoir une ou plusieurs petites ou grandes passions, quelque chose qui prendra plus de place que la nourriture… Et je t’assure c’est à la portée de tous ! N’as-tu pas remarqué que certaines personnes perdaient du poids après un changement positif dans leur vie ? Laisses-toi aller Marion, fais confiance aux surprises de la vie, ose prendre un petit chemin que tu occultais avant…

  4. Coucou que je te comprends ce n’est pas évident as tu essayé la méthode weigh wetcher ?car c’est franchement efficace on peut manger de tout et la perte de poids est spectaculaire en presque deux semaines je crois j’ai perdu 1 kilo ! puis les menus sont franchement sympa et loin d’être degueu !en tout cas courage contre cette lutte contre les kilos ! bisouilles 🙂

    1. Bonjour Laura, Je n’ai pas testé la méthode même si je la sais efficace ! Si je m’astreins à un énième régime, je suis certaines de développer encore des troubles alimentaires. J’aimerais limiter la casse ! Pas facile de vouloir se sentir bien dans son corps tout en souhaitant mincir, tout en faisant la paix avec la bouffe !Argh!!!!

      1. La bd en dessous de ton titre resume bien ma situation : coup de blues, journee de merde au boulot, solitude etc… Et hop je me jettes sur le sucre (2 sundy et 4 enormes cookies cranberries chocolat blanc ce soir pr commencer le repas) 😦 genial… 🙂 au top la seve! Je ne me pese jamais, je n’ai pas de balance mais je vois les consequences sur mes hanches…
        Je ne me sens pas comme toi devant mon assiette…
        Mais moi j’ai envie de te dire que tu es tres jolie et vaut mieux faire envie que pitie!!! en plus c plus appreciable d’avoir qq1 en face de soi qui mange avec plaisir !! Plus facile a dire qu’a faire je c…
        En te mettant moins la pression ca ira sans doute mieux! Je croise les doigts pr toi! 😉

      2. c’est vrai que je me mets beaucoup la pression pour réussir. Faut que j’apprenne à lâcher du lest (dans tous les sens hihi !!).
        En tous ça s’est très gentil d’avoir pris le temps d’écrire ce petit mot.

  5. Bonjour, Je comprend qu’il est difficile de lutter contre nos démons alimentaires ! Je suis comme toi, enrobée, prenant du poids facilement … Depuis maintenant 1 an, je suis le programme Linecoaching du Dr Zermati. Je mets du temps à perdre mais les 10 kg que j’ai perdu en 1 an 1/2, je suis pratiquement certaine de ne jamais les reprendre.
    Je suis en train de lire le livre « manger en pleine conscience » qui m’aide à utiliser cette méthode pour être présente quand je mange et non en train de divaguer dans mes pensées … je te le conseille !!!
    Linecoaching est aussi sur internet et voici la phrase paru hier sur la page, et qui, je pense va te parler : “Accepter” : que le passé est le passé et qu’on ne peut le changer; que le présent est encourageant si l’on décide de s’aider; que le futur n’est pas encore et qu’on peut tout changer!
    Bon courage ! A bientot !

    1. je ne connaissais pas ce livre et il a l’air super intéressant. J’ai beaucoup de mal avec la pleine conscience. Ca va me prendre du temps mais petit à petit j’accepte que ça ne vienne pas en quelques jours. Merci beaucoup pour ton petit mot !

  6. et bien j’en suis exactement au même point que toi!!!! j’aurais pu écrire ces lignes moi aussi…vouloir mincir, être en paix avec son image, avec la nourriture, pouvoir profiter d’un repas sans penser  » kilos, calories, tour de taille, appétit, satiété… » J’en suis a un an et demi de suivi psy avec un psychiatre associé à Zermati et membre du GROS mais….c’est dur c’est dur et pour l’instant les resultats sont invisibles à l’oeil nu 🙂 Moi j’ai été moins forte que toi puisque j’ai « rechuté » j’ai refait un regime…. que je n’ai pas pu tenir bien sur!!!! En ce moment je me dis que ma seule chance c’est de revoir TOUTES mes habitudes en rapport avec la nourriture ( alimentaire et comportementale et sportive aussi!) ….depuis deux mois maintenant j’arrive ( non sans mal) a tenir mon premier objectif : manger a table tous ensemble et cuisiner des plats équilibrés et savoureux! ( au fait merci pour tes recettes, j’en ai testé quelques unes et elles sont tip top!) Aujourd’hui J’attaque la deuxième : essayer de ne manger que en ayant faim…. c’est dur c’est dur!!!!!! bref, si tu as besoin on peut peut-être échanger nos ressentis, nos astuces….. et se rebooster mutuellement! elle est peut-etre là la solution!

    1. Oh ne t’inquiète pas, moi aussi j’ai rechuté ! Pas de régime drastique mais encore des restrictions… Ca prend du temps de se réconcilier avec la nourriture… Je pense que je vais écrire plus sur le sujet car tous les commentaires que je reçois via le blog m’aident beaucoup. Et c’est un peu un « contrat » que je passe en parlant de cette aventure Zermatienne. Et si ça peut aider d’autres personnes qui vivent mal avec la bouffe, ce sera un super point !
      Tu seras toujours la bienvenue pour discuter de ton expérience ! A bientôt !

  7. Oh comme je te comprends. C’est terrible cette culpabilité qui te saisit associée aux repas. J’ai réalisé récemment qu’en fait, à chaque repas je me pose des questions et que j’ai constamment la sensation que je mange trop. Finalement, je ne me fiche jamais la paix… Repas sous tension intérieure, culpabilité et angoisse = pas un kilo perdu malgré un gros travail notamment psy avec une nutritionniste zermatienne depuis 2 ans…

    1. Ca peut prendre du temps de changer complètement sa façon de manger. Je me rends compte que les désordres alimentaires sont aussi difficiles à « guérir » que d’autres troubles psycho dont on parle beaucoup plus.
      Tu peux lire le commentaire de Léa. Je trouve que c’est rassurant de savoir que quelqu’un est parvenu à un super résultat sur le long terme.
      Ne te décourage pas. Tu as fait déjà un bon bout de chemin et tout ce que tu as appris te sera toujours utile.

  8. Malheureusement il faut du temps pour sortir des schémas qu’on a créés durant des années … Il ne faut pas perdre espoir et surtout ne pas se mettre la pression c’est ce qu’il y’a de pire… Concentre toi sur les choses positives que tu as accomplis ces derniers temps ….

    1. oh que oui ! J’ai fait un travail sur mes angoisses et ça m’a pris du temps avant d’arriver à les contrôler mais qu’est-ce que je suis mieux maintenant ! J’essaye de faire un parallèle avec la nourriture. Un travail sur le long termes de nouveaux automatismes à intégrer, abandonner peu à peu nos vieux schémas… Tu as raison, il faut me concentrer d’avantage sur les choses positives que sur les échecs !!! Merci à toi

  9. Merci pour ton témoignage en tous cas. J’ai la chance de ne pas avoir de soucis avec la nourriture mais je te souhaite de rester forte. Bonne continuation !

  10. J’espère sincèrement que vous arriverez à manger en paix un jour. En observant certaines de mes amies, je me rends bien compte que leurs névroses les handicapent jusque dans leurs relations sociales, parce que la nourriture relève du quotidien. Chaque journée est un nouveau combat, rien n’est acquis, un vrai cercle vicieux. Dire que l’on ignorait tout de ces problèmes quand on était enfant, parce qu’on intellectualisait pas justement tout ce qu’on mangeait. C’est en cela qu’il est difficile de renouer avec ses sensations alimentaires, et se nourrir – quand on a faim et jusqu’à satiété – ni plus, ni moins. Un principe de bon sens pourtant si difficile à appliquer aujourd’hui pour beaucoup. Je vous soutiens de tout coeur. Bonne chance !

    1. Merci beaucoup ! C’est effectivement un combat quotidien, du moins pour l’instant ! J’espère que peu à peu, manger en accord avec mes sensations alimentaires, deviendra automatique. J’ai déjà fait un grand travail sur mes pensées anxiogènes et j’espère pouvoir obtenir le même résultat pour la nourriture !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s