Manger sans télé, un challenge à relever

Manger sans télé, un challenge à relever

Quel dilemme !
Quel dilemme !

La plupart des soirs, lorsque je dine chez moi, je mange sur ma table basse en zieutant d’un œil la télé et en pinant de l’autre (n’y voyez rien de sexuel, je passe juste mon temps sur Pinterest !).

Je ne prête donc pas grande attention à ce qu’il y a dans mon assiette. Et le midi au bureau c’est pareil. Autant dire que je ne suis pas un des premiers principes de la méthode Zermati : la dégustation en pleine conscience.

Et puis je  suis tombée sur la version anglaise de super nanny, si si ! Elle montrait le comportement des enfants mangeant devant la télévision et ceux mangeant, à table, en famille. Le résultat était plutôt étonnant. Les gamins ne faisant absolument pas attention à ce qu’ils ingurgitaient, ne coupant même plus leur nourriture. Ils étaient complètement obnubilés par la télé. Et moi je dois être complètement obnubilée par mes écrans !

J’ai donc décidé de tenter l’expérience et d’éteindre la télé, la tablette et d’éloigner le téléphone, le temps de mon diner.

Oh que oui !
Oh que oui !

Ayant pas mal de troubles alimentaires, me concentrer sur mon repas est plus que difficile pour moi. Soit j’engouffre tout vite fait bien fait, soit j’essaye de déguster ce que mange mais sans grande conviction. Je dois bien avouer que ces exercices de dégustation m’ennuient… Je n’arrive pas à prendre mon temps, je m’énerve de ne pas y arriver, bref… Et puis les jours de grosse contrariété c’est mission impossible de faire coïncider nourriture et raison.

J’essaye donc de faire cet exercice à ma façon, en prenant le temps, sans me mettre la pression. Je mets de la musique (j’en profite pour découvir de nouveaux albums sur Deezer), je m’installe à ma »vraie » table, je me prépare un joli diner. C’est une habitude à prendre. Lorsque je dine avec des amis, j’essaye, là encore, de prendre mon temps. De finir la bouchée précédente avant de commencer la suivante.

Ca prend du temps de faire à nouveau ami-ami avec la nourriture mais je suis certaine que c’est tout bénef pour l’avenir.

Et vous, des astuces pour nouer une bonne relation avec votre assiette ?!

 

Publicités

8 réflexions sur “Manger sans télé, un challenge à relever

  1. Ce que tu dis est bien vrai! J’ai bien du mal a manger sans la télé!
    Je veux toujours faire 10 milles choses en même temps du coup, comme je veux regarder la télé, je le fais en mangeant pour gagner du temps! « Puis comme ça on se couche pas trop tard » tu parle oui! comme ça apres on regarde la télé et on surfe sur le net et on se couche trop tard quand même!

  2. Oh là là, mais c’est un vrai problème la télé.
    Chez moi, le souci, c’est mon homme.TRÈS difficile de lui faire accepter de se mettre à table et pas en plateau-télé, sauf quand on se fait un super dîner, bon vin et tout.
    Mais bon, on peut pas se faire de la gastronomie de haut niveau tous les soirs…

  3. Tellement agréable de manger sans télé… mais effectivement pas évident de changer ses habitudes ! Quand je vivais chez mes parents, ils mettaient un point d’honneur à ne JAMAIS manger devant la télé, et j’ai le souvenir de repas sacrément animés par nos débats et discussions à n’en plus finir… le bonheur, en somme !

    1. Nous aussi on mangeait sans télé, autour de la table ! Et à cette époque je n’avais pas de problème avec la nourriture ! Je n’avais plus faim, j’arrêtais de manger ! J’aimerais connaitre à nouveau la vie de famille pour ça !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s