Peut-on vraiment ne pas triturer ses boutons ?!

Peut-on vraiment ne pas triturer ses boutons ?!

On ne peut pas s'en empêcher !

Aujourd’hui, sujet ultra glamour comme je les aime : les boutons. Car, oui, c’est un fléau qui nous touche toutes et tous (ah ah, vous êtes épargnés par la cellulite mais pas par les boutons, il y a une justice sur cette terre !).

Je lis partout qu’on ne doit surtout pas toucher à ses boutons, et ne surtout pas les percer (vous sentez la tournure glamour là ?!). Mais honnêtement entre un bouton percé et un bouton bien blanc dégeu vous choisissez quoi ? Avez-vous déjà réellement laissé un bouton murir tout seul ? Bah moi j’ai essayé une fois. Ok, j’étais en vacances dans un coin de la France où j’étais sûre de ne croiser personne. Bah au bout de 3 jours, le bouton grossissait et ne semblais pas vouloir dégager, il me suppliait de le percer, ce que j’ai fini par faire, par dépit.

Alors je vous pose la question, peut-on vraiment attendre que le bouton disparaisse de lui-même ? Qui n’a jamais connu le problème du  bouton qui « travaille » dans la journée ? On part le matin en camouflant tant bien que mal le malotru et quelques heures plus tard on se rend compte que le saligaud a décidé de se dévoiler à la face du monde. Et là on se dit que ça ne serait sans doute pas arrivé si on l’avait tripoté dès le matin. Quel dilemme…

Alors les journalistes beauté, les dermatos, ont-ils vraiment déjà eu des boutons (qu’ils n’ont pas tripotés) ?!

Publicités

8 réflexions sur “Peut-on vraiment ne pas triturer ses boutons ?!

  1. Ha ha, oui le bouton qu’on pense bien cacher sous le maquillage et dont on se rend compte en rentrant chez soi qu’il a triplé de volume (et de couleur, si je puis dire). Moi aussi quand je suis en vacances j’essaie de ne pas percer et de mettre plein de crème pour l’assécher mais c’est moche. Sinon, je perce souvent souvent mes boutons et j’ai aucune cicatrice et aucun problème.

  2. Ah et bien moi au contraire je suis incapable de les percer ! J’ai une peur tellement folle des cicatrices, que tant pis. Je me dis que ma peau finira forcément par m’en être reconnaissante 🙂 Je viens de tomber sur tes tribulations par hasard, et tu es une merveille petite demoiselle.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s