Une acceptation impossible

Une acceptation impossible

Campagne Dove... Un pas vers une acceptation ?

J’ai commencé mon nouveau boulot il y a 15 jours et depuis 15 jours je me demande tous les jours pourquoi, mais pourquoi j’ai autant grossi ces derniers mois. Où plutôt comment j’ai pu me laisser aller à grossir ces derniers mois. Car depuis 15 jours je suis entourée de filles minces, voire extrêmement minces qui parlent bien trop souvent de régimes et de sport pendant la pause déjeuner.

 

Je pensais jusqu’à présent être assez bien avec mon image et de pouvoir passer outre les dictats de la minceur. Mais non, j’avoue, je n’ai qu’une envie : maigrir. Maigrir pour être de nouveau à l’aise dans mes fringues, maigrir pour être de nouveau à l’aise devant les autres, maigrir pour être comme les autres.

 

Alors pour moi, il n’y aura pas d’acceptation. Non, je ne peux m’accepter tant que je ne pourrais pas me considérer comme une « vraie » fille, ou tant que je ne peux plus me regarder dans ce satané miroir. Un miroir qui me renvoie une image que je ne reconnais pas. Mon vrai corps pourrait-il se dissimuler sous tous ces kilos ? Sous cette putain de combinaison adipeuse…

 

Je me sens assez faible d’écrire ces lignes. Faible de céder à cette pression latente de la minceur, qui ne m’a pourtant jamais été clairement balancée en face.

Moi qui prône l’intégration des rondes comme de toutes les autres femmes… J’aimerais pouvoir croire que c’est possible mais lorsque j’entends encore des inepties du genre « y’a que les grosses qui portent un 42 », Je sais qu’on est loin d’y arriver.

 

Je suis admirative des filles, grosses, minces ou maigres, qui passent outre le regard des autres et se foutent bien de ce qu’on pense d’elles.

 

Je sais aussi que j’ai sûrement tort de penser qu’en perdant du poids, toute ma vie basculera au pays des Bisounours. La minceur est un leurre mais je suis cependant convaincue qu’elle me rendra plus libre. Etrange…

 

En attendant, ce dont je suis sûre, c’est que si on ne s’accepte pas, on ne sera jamais accepté par les autres….

11 réflexions sur “Une acceptation impossible

  1. ALORS UN PETIT COUP DE MOU!!!!REPRENDS TOI TU TRAVAILLES DONC TU VAS BOUGER UN PEU PLUS ET CESSES DE PENSER A TON POIDS ET TU VERRAS QUE TU MAIGRIRAS SANS T EN RENDRE COMPTE;TES COLLEGUES ONT PEUT ETRE DES CURES DENTS EN GUISE DE JAMBES MAIS TOI TU ES JOLIE INTELLIGENTE ET PLEINE DE CHARME ALORS HAUTS LES COEURS ET PLUS DE BLUES S IL TE PLAIT!!! AH MAIS

  2. Bravo pour avoir eu le cran d’écrire ça! pas facile.. et le principal est de trouver le poids qui te convient pour te sentir bien. Le 36 n’est pas non plus LA référence… ça ne fait pas tout et tu as bien d’autres atouts que certaines en 36 n’ont pas et ne pourront jamais avoir… bizzz

  3. Bravo pour avoir eu le courage de dire tout ça…
    De toutes façons quoi qu’on pèse on a toutes nos complexes… Le plus dur est de s’accepter telles que l’on est sans craindre le regard des autres.
    Mais ça viendra j’en suis sûre… peut-être qu’un chéri viendra participer à cette acceptation ?

    1. L’acceptation est un dur chemin pour nous toutes… Et puis il y a toujours des jours avec et des jours sans. Des jours où on se sent moche, des jours où on se sent tellement désirables! Le tout, c’est d’avoir plus de jours avec….!

  4. hier dans la salle des maitres à l’école, à midi ‘évidemment quand tu manges….) elles n’ont parlé que de régimes (et encore évidemment je suis la plus grosse de toutes… et là encore quand t’écoutes c’est connerie sur connerie: faut pas manger ceci, faut pas manger cela…moi qui fait WW ça m’a fait rire . je me suis remotivée quadn mon animatrice m’

  5. oups erreur! quand mon animatrice m’a dit: le plus dur c’est pas de perdre les kg mais de pas les reprendre: chaque kilo perdu correspond à 1 mois de stabilisation!!! du coup je me suis dit: bon bah vu que là tu fais le plus facile, y a pas de raison que t’y arrives pas!!! et oui! je vais réussir et j’e……de les minces qui se plaignent! parce que oui la vie est plus facile quand on est mince! celui qui dit le contraire n’a jamais été gros!

  6. Je sais que ton article date mais je découvre ton blog depuis une heure et je remonte tes articles … Je n’écris pas bcp sur les blogs mais des fois certains articles m’interpellent ..!!
    Je ne sais pas non plus où tu en es dans ta relation avec ton corps et tes kilos, j’ai juste vu que tu suivais les conseils du Dr Zermati!
    Je voulais juste te dire que tu as raison que malheureusement nous vivons dans une société d’image et d’apparence… où les « rondes » n’ont pas tjs leur place et ne sont pas jugées de la même manière mais ….. sache que perdre du poids ne fait pas tout !!!!!
    Je viens de perdre plus de 50kg en un peu plus d’un an …. et crois moi que je ne suis pas spécialement mieux dans ma peau…
    Ce qui est certain c’est que maintenant je peux me fondre dans la société et que les regards ne sont plus les mêmes mais on est jamais satisfait de ce que l’on est !!!
    Le bien être doit être ailleurs et la joie de vivre aussi …
    Mon message ne t’apportera rien mais j’avais juste envie de te dire que le chiffre plus faible sur ta balance ne fera pas tout !!!!

    1. Merci beaucoup pour ton message. Effectivement, il est facile de croire qu’avec mes kilos en moins je serais mieux dans ma peau, plus active, plus ceci, plus cela… Or je sais que ce ne sera pas forcément le cas. J’en ai bien conscience mais je suis toujours tiraillée entre l’envie d’être plus mince pour pouvoir faire « plein de choses » et l’envie de les faire maintenant. Car après tout, il ne faut pas s’empêcher d’accomplir des choses et attendre une perte de poids hypothétique pour vivre sa vie! Je te remercie pour ton témoignage car tu me confortes dans l’idée que je dois dépasser mon poids pour vivre ma vie et surtout arrêter d’être constamment fixer sur lui !

  7. j’aime beaucoup la dernière phrase que tu as écrite dans cet article car c’est bien vrai si on ne s’accepte pas on verra toujours le jugement des autres. j’ai envie de dire aussi qu’il y a très peu de filles rondes qui sont bien dans leur peau ou alors ça cache peut être quelque chose.

    1. La société ne te fait pas de cadeau quand tu es ronde. Tu es taxée de feignasse, de grosse mangeuse, de celle qui n’a aucune volonté… Si les gens savaient le nombre de régimes que j’ai fait… C’est très dur d’être bien dans son corps. Déjà, quand j’étais mince, je me trouvais trop grosse alors maintenant….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s