Brune / blonde, l’expo

Brune / blonde, l’expo

Brune ou blonde?

 

La beauté du ciel est dans les étoiles, la beauté des femmes est dans leur chevelure.

Proverbe Italien

Hier, je suis allée visiter l’exposition Brune, blonde à la cinémathèque française.

Je n’ai pas vraiment parcouru d’articles sur l’expo avant de m’y rendre, le seul titre me donnant envie d’y aller.

Je pensais y trouver des extraits de films et autres archives sur les dissensions entre les brunes et les blondes dans l’histoire du cinéma mais c’est une ode à la chevelure féminine que j’ai découverte. Et ce n’est pas plus mal! Car ce n’est pas tant la couleur des cheveux qui est importante mais la façon d’en jouer.

Les extraits de films projetés nous replongent dans des morceaux d’anthologie du cinéma.

On retrouve Louise Brooks et son carré noir légendaire, Catherine Deneuve et ses cheveux blonds de poupée, Rita Hayworth et son roux flamboyant.

Rita Hayworth, Gilda

Les réalisateurs ne sont pas en reste lorsqu’il s’agit de filmer la chevelure des femmes. D’Hitchcock à David Lynch, tous ont une fascination pour la chevelure des femmes, vivante, séductrice, faussement naïve,bref, fatale!

Sur un plan purement pratique, les salles ne sont pas très bien insonorisées. Il est malheureusement parfois difficile de se concentrer sur la vidéo en cours. Mais beaucoup d’écrans sont équipés d’écouteurs individuels.

Les tableaux et photographies complètent cette exposition ainsi qu’une étrange sculpture composée de milliers de cheveux de poupée… Etrange!

Alice Anderson, The isolated child

On découvre que plus qu’une mode c’est une évolution de la société que contient la chevelure des femmes au travers des âges.

Et on comprend alors comment les cheveux courts deviennent un symbole de résistance face à la domination des hommes désormais révoquée par les femmes de toute une génération qui marque la mienne encore aujourd’hui.

Angela Davis, militante féministe

J’ai flâné pendant 1h30 dans l’expo et terminé par la salle de cinéma projetant des courts métrages sur le thème des cheveux écrits par 6 réalisateurs contemporains.

J’ai particulièrement apprécié le film de Kiarostami (si je ne me trompe pas),dans lequel une adorable fillette est tiraillée entre le choix de devenir actrice et celui de raser ses précieux cheveux longs pour l’occasion. Devinez ce qu’elle choisit?!

Brigitte Bardot, Le Mépris

Sur le site de la cinémathèque vous trouverez un lien vers l’exposition virtuelle qui m’a permis de voir des vidéo que j’ai pu manquer.

Qu’on porte les cheveux longs ou courts, blonds ou bruns, l’important c’est de comprendre la sensualité qui s’en dégage, et pourquoi pas, d’en jouer, ne serait-ce pas là un de nos privilèges?

Où?

Médiathèque

51, rue de Bercy

Paris 12

M°Bercy (L.6 ou 14)

http://www.cinematheque.fr/fr/expositions-cinema/brune-blonde/

2 réflexions sur “Brune / blonde, l’expo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s