Normalité

Normalité

En novembre prochain, cela fera 8 ans que j’écris mes Tribulations féminines. 8 ans à vous raconter mes expériences, mes envies, mes idées noires, mes rencontres, mes réussites, mes échecs.

Lorsque j’ai ouvert ce blog, je pouvais écrire tous les jours. Or, depuis quelques temps je ne blogue plus qu’aléatoirement. Pourquoi ? Car j’ai peur de me répéter.  Je sais que beaucoup de choses ont changé depuis que j’ai écrit sur tel ou tel sujet. Mais j’ai peur que ça ne soit pas intéressant, que les gens me reprochent d’écrire sur les mêmes thèmes.

C’est un peu idiot car je n’ai pas les mêmes lecteurs aujourd’hui. J’ai pu changer d’avis sur certaines situations. Les produits parfois présentés ont évolué. Et puis, j’ai vieilli tout simplement !

Il y a aussi le fait d’être un peu trop avide de réseaux sociaux. Je me compare donc (même involontairement) à toutes ce nanas dont la vie a l’air si parfaite et surtout extrêmement remplie.

Moi, je ne fais pas de sport à outrance, j’abandonne même pendant plusieurs mois, je n’ai pas de chéri fixe avec qui prendre de jolies poses, mes assiettes ne sont jamais bien présentées, je ne rentre pas dans un 38, je ne sais pas faire de jolis DIY, je suis nulle en déco… Bref, je suis une fille lambda qui n’a pas une vie à 100 à l’heure et qui partage non pas ses vacances de rêves dans un pays exotique mais ses petites joies quotidiennes. Du coup, mes écrits me semblent moins intéressants !

Mais cependant j’aime tellement écrire que je me vois mal arrêter sous prétexte que je ne me lève pas à 5h du mat pour le miracle morning, que je ne tiens plus de bullet journal à défaut d’avoir des rendez-vous à la pelle et que je suis tout simplement « normale ».

Car, après tout, la normalité ce n’est pas si mal !

Les bons gifs de la semaine

Les bons gifs de la semaine

Quand j’ai repris du poids mais que je le joue cool quand même

Quand j’essaye de combattre mes angoisses

Quand je tente de manger en pleine conscience

Quand mon naturel reprend le dessus

Quand je tente de me remettre au sport

Quand ma mère et ma soeur me préparent trop de bonnes choses à manger

Quand tous les 2 jours je décide de me reprendre en main

Quand j’essaye ds me rassurer en matant instagram

Mascara Paradise Extatic de L’Oréal

Mascara Paradise Extatic de L’Oréal

Mascara L’Oréal Paradise

Depuis que j’ai entendu parler du dernier né des mascaras L’Oréal, je n’ai eu de cesse de le chercher en magasin. J’ai arpenté les Leclerc, Carrefour et autre Intermarché, sans succès !

J’ai donc commandé le mascara Paradise sur le site de L’Oréal pour 13.90€ afin d’assouvir au plus vite cette envie cosmétique …

Les rares avis et vidéos que j’ai pu trouver sur le net me promettaient de découvrir un dupe du mascara Better than sex de Too Faced. N’ayant jamais essayé ce mascara qui coûte la bagatelle de 25€ environ, je ne peux comparer. Pourquoi l’avoir acheté alors me direz-vous ?! Que celui qui comprenne ma lubie des mascaras lève la main !

J’ai reçu le mascara le surlendemain (sans les échantillons promis par L’Oréal !) et sitôt reçu, sitôt testé.

Il fait bien son boulot en donnant volume et longueur aux cils. Sur les photos, j’ai mis 2 couches sans pour autant tartiner mes cils. Pas de paquet à l’horizon, ce qui est plutôt rare pour un nouveau mascara. Je suis plutôt satisfaite du résultat !

Je pense qu’après quelques jours d’usage, ce mascara sera encore plus facile à appliquer.

Alors mérite-t-il son doux nom de Paradise Extatic ? Je dirais que pour son prix, oui !

A quand la nouvelle pub L’Oréal mettant en scène une superbe fille aux faux cils clinquants pour promouvoir ce nouveau né ?!

Des petits-déjeuners Weight Watchers

Des petits-déjeuners Weight Watchers

J’adoooore le petit-déjeuner. Je crois que c’est mon repas préféré. Surtout le week-end où je peux prendre mon temps.

Quand je me suis mise à WW il fallait que je trouve de bons petits déjeuners mais qui ne me bouffent pas tous les points de la journée (même si j’en ai pas mal mais c’est le début !)

 

En semaine, ça doit être assez rapide et tenir au corps jusqu’à 12h30. Je privilégie le gras au lieu du sucré. J’avais lu ça dans un bouquin sur la chrononutrition (oui je suis calée dans toute sorte de régimes !). Et effectivement si je mange plutôt du fromage le matin je serais bien calée, contrairement à la confiture. Alors même si je suis plutôt un bec sucré, je prends sur moi. Mais pas question de faire l’impasse sur mon jus d’orange. Avant je prenais du 100% pur jus histoire de limiter les dégâts mais on est à 4/5 points le verre… J’ai donc ressorti mon presse agrume et me fais 2 oranges pressées le matin. Je compte 2 points.

Muffin – fromage

Muffin complet : 4SP

2 oranges pressées : 2SP

30g de fromage allégé type Triballat Noyal Merzer : 2SP

1cc de beurre allégé : 1SP

Total : 9 SP

Bagel – beurre de cacahuètes

Un Bagel Picard : 6SP

1cc de beurre de cacahuètes : 2SP

2 oranges pressées : 2SP

Total : 10 SP

 

Le week-end, je me lâche. Je dilapide plus facilement ma réserve hebdomadaire ! Je déjeune plus tard donc mes envies de sucré peuvent être rassasiées.

 

Pancakes – Fruits frais

J’avais fait une croix sur des pancakes à 1 smartpoint l’unité. Impossible de trouver une recette ! Mais c’était sans compter sur l’aide de mon super groupe Facebook ! Du coup je me fais de nouveau des pancakes mais plus petits pour les comptabiliser en 1 SP.

6 petits pancakes : 6 SP

2 oranges pressées : 2SP

Total : 8 SP

 

Le bowlcake

Depuis le temps que je voyais des bowlcakes fleurir sur la toile, j’avais trop envie d’y goûter. Mais pas de micro-ondes chez moi ! J’ai donc trouvé comment le faire cuire au four traditionnel. Certes, ça met plus de temps, je ne peux donc pas m’autoriser ce petit-dej en semaine.  Je les ai fait cuire dans des moules à muffins et le résultat est pas mal du tout !

1 bowlcake : 7SP

2 oranges pressées : 2SP

Total : 9 SP

Le banana Bread

J’ai trouvé une recette que je vous livrerai bientôt pour des parts de banana bread à 1SP.

4 parts de banana bread : 4SP

2 oranges pressées : 2SP

Total : 9 SP

C’est reparti !

C’est reparti !

 

Appelez-moi Mademoiselle Yoyo ! 13 kilos de perdus, 15 de repris, 8 kilos de reperdus, 6 de repris, 10 kilos de re-reperdus, bref, je vous laisse imaginer la suite !

Avec mon hiver de déprime, je me suis complètement laissé aller niveau poids… Encore une fois, j’ai réduit tous mes efforts passés à néant. Je me connais, dès que je perds un peu, je me relâche car je me sens mieux dans ma peau (alors que je devrais poursuivre mes efforts mais que voulez-vous ?!!)

Mais il faut faire face à la réalité : je vais bientôt avoir 35 ans et il est sérieusement temps que j’arrête les conneries kilotesques. Je commence à faire des projets pour l’avenir et j’aimerais les réaliser dans un corps qui me convient mieux.

Et puis l’arrivée des beaux jours facilite le travail. Je me suis remise à sortir et à cuisiner et mon hibernation est derrière moi.

J’ai donc fait quelques jours de protéines pour choquer un peu mon corps et même si le résultat escompté (perdre 30 kilos en 1 semaine !) n’est pas au rendez-vous, je me suis délesté des premiers kilos !

Mais soyons honnête, impossible de suivre ce type de régime sur la durée. Mauvais pour la tête et le corps.

J’avais en tête de parcourir mon petit bonhomme de chemin toute seule en mélangeant toutes les « techniques » apprises jusqu’alors : un zest de Zermati, une pincée d’IG bas, un soupçon de protéines… Mais je ne savais pas vraiment par quel bout commencer.

Je me suis donc (re) tournée vers Weight Watchers lorsque j’ai vu une offre à 35€ pour 3 mois sur le site Vente Privée. L’offre se terminait le lendemain. Pas trop le temps de réfléchir, je me suis lancée.

J’avais déjà testé leur appli auparavant et je ne l’avais pas trouvé au top. Là je trouve qu’ils ont fait un réel effort. Par contre, on ne compte plus en propoint mais en smartpoint. Et là, je les ai sentis passer en mangeant un activia qui allait être périmé : paf, prends-toi 6 points dans la tronche !

Autant vous dire que les 2 premiers jours ont été difficiles et que je dépassais mon solde de points à tout va.

Mais petit à petit j’ai trouvé des recettes, j’ai intégré plus de légumes et je commence à pas mal m’en sortir (même si tout ce qui compte plus d’1 point me semble énorme !!!)

 

Alors je ne sais pas combien de temps je suivrai cette méthode, je ne sais pas si mon corps acceptera une nouvelle fois de maigrir, je ne sais pas si je vais résoudre mes problèmes d’hyperphagie, mais il faut bien (re) commencer quelque part. Et j’aimerais tellement me prouver que je suis capable de le faire. Que je peux y arriver sans chirurgie, «juste » avec ma volonté.

Des robes plus size pour un mariage

Des robes plus size pour un mariage

Mon frère se marie cet été et je dois me trouver la robe idéale: celle dans laquelle je me sentirai bien tout en étant sur mon 31… Or, quand on est grassouillette, c’est une mission compliquée que de trouver une jolie robe confortable…

Me voilà donc à chercher dans mes sites mode favoris. J’aurais pu vous en montrer plus mais j’ai mes critères… Manches pour cacher les bras, assez longue pour cacher les genoux, pas trop couvrante, bref, j’ai eu du mal à faire cette sélection !

Je compléterai cette sélection avec mes nouvelles trouvailles! et N’hésitez pas si vous connaissez des bons plans pour de jolies robes !

(Cliquez sur les légendes pour accéder aux sites)

Robe cache-cœur Mango-Violeta 89.99 €
Robe dentelle Boden 80€
Robe Asos 73.99 €
Robe Asos 113.99 €
Robe Persun 121.50 €
Rober Forever 21 27€
Marks and Spencer 99.95 €

 

Je rajoute une robe, certes sans manche mais si adorable du site Lindy Bop conseillé en commentaire par Big boop and Little toes !

Robe Lindybop environ 38 €
L’amour encore

L’amour encore

Suite à une discussion très sérieuse avec un ami proche, je me suis vraiment demandé si je ne vivais pas encore dans le monde des bisounours de l’amour.

Il m’expliquait en effet, que l’amour le rendait un peu « fou », qu’il en avait trop souffert et qu’il préférait vivre une relation « sereine » avec une jeune femme que certes il n’aime pas d’amour mais avec laquelle il est très complice.

Alors, doit-on, après un certain nombre de relations amoureuses plus ou moins foireuses, faire le deuil du sentiment amoureux pour se contenter d’une relation avec une personne pour qui on ressent « juste » de la tendresse, de l’amitié, voire un certain attachement ?

En bref, vaut-il mieux sortir avec un(e) bon(ne) ami(e) que de continuer à rechercher le grand amour ?

Vous m’auriez posé la question il y a encore peu et j’aurais bondi : bien évidemment qu’il faut attendre le grand amour, je ne vais pas me mettre avec un mec uniquement pour ne pas être seule !

Je bondis encore mais je suis plus modérée car je comprends maintenant que le sentiment amoureux peut en effrayer plus d’un.

Mais pourquoi cette peur ? Parce que l’amour nous bouleverse, que nous ne sommes plus tout à fait nous-mêmes, que nos certitudes volent en éclats, que nous sommes tout entier tourné vers une personne ? Et surtout parce que nous avons déjà souffert ?

C’est vrai que ça peut parfois donner le vertige. Mais en écrivant tout cela, je ne peux que rester sur mes positions : que c’est bon d’être amoureux.

Alors bien que cette conversation m’ait fait réfléchir et qu’elle continue de me trotter dans la tête, je ne me vois pas (du moins, pas encore !) me mettre en couple avec une personne pour laquelle je n’aurais pas de vrai sentiment amoureux.

Je crois que je m’en voudrais. Que je ne me sentirai pas légitime. Qu’au fond de moi je n’arriverais pas à me  « contenter » de cette situation. J’en veux plus. Je veux des papillons dans le ventre, je veux être bouleversée, je veux croire qu’il y a une personne pour moi et qu’aucune autre ne pourra la remplacer.

Est-ce que je vis dans un monde irréaliste pour autant ? Je ne pense pas. Je sais que l’amour change. Qu’on n’aime pas à 20 ans comme on aime à 40. Mais l’amour est là. Et l’amour aucun sentiment ne peut le remplacer dans un couple.

Je pourrais être avec quelqu’un, ne plus supporter la solitude quand elle fait mal, retrouver le soir une personne à qui parler, faire plus de trucs le week-end. Et tant pis si je ne l’aime pas vraiment. Il est sympa après tout, je ne souffrirai plus des affres de la passion…

Oui, j’aurais pu prendre cette décision de me mettre en couple car c’est la norme. Car ce n’est pas bien vu d’être seule à mon âge. Car ce serait chouette de dire « nous ».

Mais non. Si je suis seule aujourd’hui c’est que je n’ai pas encore rencontré celui qui me renverse. Celui qui sort du lot. Celui qui est certes un ami mais bien plus encore. Celui avec qui je souhaite prendre des risques et tant pis si je fonce droit dans un mur.

Alors oui, j’avoue : je suis sans doute trop fleur bleue mais je n’arrive pas à changer au fond de moi : je veux le grand amour !

Que celui qui n’en rêve plus au fond de lui me jette le premier stylo !