Le come back de l’anxiété

15 Nov

image

Lorsque j’ai écrit mon premier post sur l’anxiété, je le terminais en sachant que ce mal serait toujours mon épée de Damoclès.
Et la revoilà donc… toujours plus forte, toujours plus difficile à gérer, toujours là, pernicieuse.

Alors que faire dans ces moments là?
J’ai 2 solutions : me laisser totalement aller et rester sous ma couette toute la journée en m’évadant devant des séries, ou trouver les côtés positifs de ma vie actuelle et en tirer partie.

J’ai bien sur opté pour la seconde solution. La plus difficile mais celle qui bottera le cul à ces pensées négatives.

image

J’ai donc élaboré des stratégies anti-angoisses.

1) En parler avec mon médecin
Direction mon médecin qui me suit pour mes troubles anxieux pour lui dire que « là, ça ne va pas du tout ». Je sais que la frontière pensées anxieuses et dépression est très mince. C’est à un professionnel de santé de diagnostiquer votre trouble. J’ai la chance d’être suivie par un très bon médecin spécialiste dans les TCC. Il me connait et sait quand j’ai besoin d’une « béquille » médicamenteuse. Une « béquille » car c’est une aide temporaire et m’aide à faire le reste du « boulot anti-angoisses ».

image

2) Reprendre la muscu
Il faut me rendre à l’évidence : une séance d’aquabike par semaine n’est pas suffisant pour m’aérer la tête et pour augmenter ma dose d’endorphines. J’ai donc retrouvé mon coach et j’espère que petit à petit, le sport va porter ses fruits (bon, ok, pour l’instant ce sont les courbatures qui se réveillent…)

3) Respirer / Méditer
Mon médecin me parle depuis des années des bienfaits de la relaxation. Je lui réponds que ça me gonfle, que j’y arrive pas, que ça m’énerve, bref c’est contre-productif (pour moi).
Mais lui me rétorque que ça prend du temps. Que c’est normal que ça ne soit pas naturel au début et que si j’avais commencé sérieusement la relaxation il y a plusieurs mois, j’en ressentirais déjà les bénéfices… il a raison, comme d’hab. Du coup je me force plusieurs fois par semaine à m’endormir avec une séance de relaxation dans les écouteurs.

4) Ecrire que, non, les choses ne vont pas si mal.
Je note tout ce qui va bien (le compliment d’un client, les choses qui se sont améliorées, les kilos perdus même pendant cette période, …) sur un petit cahier. Je note aussi mes pensées négatives et bien sûr, la vérité sur ces dernières. Car les 3/4 de ces pensées sont fausses…. Non, je ne vais pas me retrouver sous les ponts dans quelques semaines, non, je ne vais finir seule, non je ne vais pas me jeter par la fenêtre à la prochaine crise d’angoisse.

5) Prendre l’air
Même si sortir de chez moi provoque encore plus d’angoisses certains jours, je me force à sortir chaque jour. Oui, même le dimanche ! En travaillant en freelance à temps plein, c’est parfois dur de se décoller de son écran d’ordi la journée entière. Le travail en équipe me manque beaucoup.
L’angoisse vous pousse à vous replier sur vous-même. Or, sortir, voir du monde, permet d’évacuer les tensions le temps d’une soirée. Accepter que vos amis vous « trainent » à une soirée. Ils le font pour votre bien.

image

Je ris de moi (et pas que)
J’essaye de continuer à rire de moi. Le rire c’est positif, ça fait du bien.
Quitte à parfois rester dans mon lit, je regarde LA série qui me met de meilleure humeure, celle qui me fait rire : Parks & Recreations.
20 minutes, le temps d’un épisode pour oublier un peu tout ce que j’ai en tête. Je ne regarde pas tous les épisodes d’un coup, je les déguste comme un bon verre de vin !

Je ne sais pas combien de temps cette mauvaise passe va durer. Mais je sais que j’aurais tout mis en place pour ne pas sombrer.
image

Les bons gifs de la semaine

15 Nov

Quand je me réveille un samedi matin en ďécouvrant l’horreur

image

Quand je suis tellement blasée, que plus rien ne peut m’atteindre
image

Quand je pense à toutes mes responsabilités
image

Quand je sais que ma vie ne peut pas continuer comme ça
image

Quand je ressens un sentiment d’échec permanent
image

Quand je rencontre encore un homme qui se fout bien de moi
image

Quand, en freelance, vous déjeunez seule tous les midis…
image

Quand on me demande de résumer ma vie en ce moment
image

Quand j’ai besoin d’aide mais ne sais pas laquelle
image

Paris je t’aime mais tu me fais peur

14 Nov

image

33 ans que j’habite en toute proche banlieue parisienne. Des années que je vais sur Paris la semaine, le week-end, … Pour bosser, faire du shopping, me balader, voir des amis, sortir… Paris c’est de la détente pour moi. Paris c’est ma ville.
Mais comment vivre encore dans une ville qui vous fait peur ? Dans laquelle vous ne vous sentez plus en sécurité ? Où la mort peut frapper à chaque instant ?

Je sais qu’il faut continuer à vivre, à ne pas avoir peur pour ne pas donner ce plaisir aux fous qui nous attaquent mais je pense aux gens directement touchés, à ceux qui ont perdu la vie, perdu un proche,… Comment vont-ils continuer à vivre eux ?

Je suis si triste et si lasse.

Toutes mes pensées vont droit vers les personnes touchées directement ou indirectement par ce drame.

Montrez vos seins et le reste !

28 Oct

tumblr_inline_nrj0xiikG41rea7hl_500

Nous avons toutes entendu parler d’Octobre Rose, fameux mois du cancer du sein. J’aimerais qu’on continue à parler de dépistage au-delà d’octobre.

Entre amies nous parlons souvent de santé. De celle de nos proches, de nos amis, et parfois de la nôtre. Et là je suis tellement en colère d’entendre encore nombre de mes amies me dire qu’elles zappent depuis des années le rendez-vous chez le gynéco. Les filles !!!! Ca dure 15 minutes à tout casser, examen compris et ça peut vous sauver de situations vraiment déplaisantes voire graves. Alors peut-être que vous avez cessé la pilule, que vous n’avez pas de rapport depuis des lustres, mais est-ce que vos seins et votre utérus s’en portent bien ? Depuis quand attend-on d’avoir un homme régulier dans sa vie pour aller consulter un gynécologue de façon régulière ?

36e7641c36121d05ef2cbbbc82d19919

Non seulement il/elle est là pour vous ausculter mais aussi pour répondre à vos questions. Et là encore je suis effarée du manque d’informations sur les MST, sur les nombreuses façons de tomber enceinte dont ne sont toujours pas au courant mes amies trentenaires. Depuis quand la méthode du retrait fait ses preuves ? On est en 2015 ! Réveillons-nous !!!

Une de mes amies a soulevé le fait que si on devait consulter son gynéco tous les ans il devrait en être de même pour tous les spécialistes du genre dentiste, ophtalmo, ….

Bah oui. Alors oui, ça prend du temps (moins d’argent si vous choisissez votre praticien sur le site Ameli qui vous triera les spécialistes conventionnés ou non). Mais il s’agit de notre santé.

A 20/30 ans, on se sent souvent invincibles ou du moins loin de ces préoccupations sanitaires mais un jour la vie nous rattrape : la maladie d’un parent, la mort d’un proche.

Je ne suis pas le modèle à suivre en matière de santé : je fume, j’ai beaucoup de poids à perdre, je bois pas mal en soirée… Mais j’essaye petit à petit de changer ma façon de m’alimenter. Je consulte ma gynéco tous les ans, mon ophtalmo tous les 18 mois environ (myopie oblige), je me fais prescrire une prise de sang annuelle pour cause d’antécédents de diabète. Et surtout, je m’informe !

Je ne suis pas hypocondriaque (même si j’adore le faire croire à ma mère lorsque je lui envoie des textos larmoyants au premier éternuement) mais quand je suis malade, je n’attends pas que les symptômes s’aggravent et que je sois clouée au lit pour me soigner.

sick

Tout le monde se fout de moi avec mes recettes de grand-mère pour traiter un rhume (jus d’orange frais, supplément vitaminique, bouillon de poule, coucher de bonne heure, lavage du nez 3/jour avec du Sterimar®) mais ça fonctionne plutôt pas mal !

Alors pour conclure, prenez soin de votre santé. Personne n’aime aller chez le médecin mais qu’est-ce que 20 minutes pour se soigner et repartir du bon pied ?

Les bons gifs de la semaine

25 Oct

Quand je rencontre mon premier client !!!
image

Quand un pote m’invite à une petite fête chez lui

image

Quand j’explique à une amie pour la énième fois, que, non, je ne n’ai pas d’économies

image

Quand je préfère nier mon célibat
image

Quand je n’arrive plus à gérer mon anxiété

image

Quand je résume ma relation avec la bouffe
image

Quand je dis à mes amis que j’ai déjà 2 clients en free !
image

Economiser… Oui, ça fait chi**

20 Oct
Quand je regarde mes comptes

Quand je regarde mes comptes

Me voilà donc dans ma nouvelle aventure de freelance web. Sans un rond. Sans une économie. Oui je suis super fière de dire qu’à 33 ans je n’ai aucun argent devant moi… Je n’ai jamais eu de gros salaires, je vis seule en location depuis plus de 10 ans, j’ai eu des dépenses imprévues, et je me suis fait plaisir en partant à New-York, bref, la vie.

J’aurais aimé pouvoir mettre de l’argent de coté, me faire un petit pécule (on n’emploie pas assez ce terme je trouve !) mais mes dépenses mensuelles ne me l’ont jamais vraiment permis même si je ne suis pas une dépensière excessive.

Je dois maintenant faire face à un revenu aléatoire en fonction des clients que je vais trouver, des missions que je vais pouvoir assurer, etc…

Il me faut donc faire hyper attention à ce que je dépense et économiser un maximum de sous sous pour les périodes de vache maigre.

Voici donc quelques trucs pour arriver à économiser et à gérer un budget

  • Créer son budget mensuel
Quand je me mets à faire mon budget

Quand je me mets à faire mon budget

Avant d’entreprendre quoique ce soit, voyons un peu où nous en sommes. Un tableau Excel suffit pour y lister toutes vos dépenses nécessaires : loyer, emprunt, EDF, Internet, téléphone mobile, nourriture, assurances, …

Cela vous permettra de fixer un total de vos dépenses. A celles-ci s’ajoutent bien sûr, les dépenses « non nécessaires » : sorties, clopes, fringues, maquillage, …

Si à vos dépenses nécessaires, il vous reste encore du budget, tant mieux ! Sinon, il va falloir couper dans vos dépenses non nécessaires et mêmes dans les nécessaires j’en ai peur.

  • Comment couper dans son budget ?
  • Faites vos courses de nourriture autrement. Avec une liste, à laquelle on se tient. Avant d’aller faire les courses il y a quelques semaines, j’ai déjà inventorié tout ce que j’avais dans mon placard à épicerie et dans mon congélo. C’est là que je me suis aperçue que j’avais plein de trucs périmés, en double, des aliments auxquels je ne touchais jamais… Bref, ça m’a permis de me rendre compte que je pouvais aisément me passer de pas mal de courses pour cette fois-ci.

Ca fait un peu ménagère mais je me suis fait une liste et je coche au fur et à mesure les aliments dont je me sers. Je n’achète donc plus que le nécessaire (enfin, j’essaye).

Faites vos courses ailleurs. Comparez ! Vous êtes habitué des grandes surfaces ? en général on peut y trouver des bons plans mais c’est souvent par lot de 15 et pour les stocker ce n’est pas toujours évident. Et comme me dit toujours ma mère : « Compare toujours le prix au litre/kilo avant d’acheter » : parfois les promos c’est de l’arnaque !

J’ai un Lidl pas très loin de chez moi, alors certes, je ne peux pas faire toutes mes courses là-bas car je n’y trouve pas tous les produits mais y acheter les basiques comme le PQ, les kleenex, les pâtes ou la farine et bien ça fait faire de sacrées économies.

Je vais aussi tenter de me fixer un budget hebdomadaire que je vais retirer en liquide. Pas de carte, pas moyen de dépenser plus !

Carrie

Quand je dis que je fais mes courses chez Lidl

  • Changez d’opérateur téléphonique. Parfois ça vaut vraiment le coup. Avec Free je paye 2€/mois pour sms-mms illimités ainsi que 2h d’appel ce qui me suffit amplement. De même, essayez de renégocier vos assurances, mutuelles, etc. Si on ne demande jamais rien, on n’obtient jamais rien. Idem avec les frais bancaires. Les banques en ligne offrent des prix défiant toute concurrence….
  • Se faire un peu d’argent à côté de son boulot

Avec la crise, les bons plans pour se faire un peu d’argent sont devenus légion.

  • Pourquoi ne pas vendre des fringues, des livres, des bibelots, bref, des trucs encore en bon état mais dont vous ne vous servez pas ?

Il existe des tas de vides dressing sur la toile, choisissez bien le vôtre en fonction des pièces à vendre. Certains sont plus axés grandes marques alors que d’autres sont plus axés sur des fringues « normales » ! En voici quelques un:

Vide-dressing, Dressing en ligne, Le vide dressing.  Et si vous avez un blog, pourquoi ne pas réserver une page à des vêtements que vous souhaitez vendre ?

En ramenant des vêtements usagés vous pouvez obtenir des bons d’achat de 5€ sur un total de 30€ d’achat ou plus.

Ces bons d’achat sont valables durant un bon bout de temps alors pas la peine de vous précipiter pour acheter des fringues dans la minute, n’oublions pas que nous sommes là pour économiser !

  • Revendez vos livres

Lorsque j’achète des livres neufs, ce qui est assez rare, maintenant que je retourne à la médiathèque de mon quartier, je les revends sur Amazon. Attention cependant à ne pas trop baisser vos prix car il vous faudra compter l’enveloppe/colis pour acheminer vos livres ainsi que les frais de port qui ne sont jamais suffisamment élevés.

  • Revendez des meubles, bibelots, matériel high tech

Le site le Bon coin peut vous aider à vendre près de chez vous des objets dont vous n’avez plus l’utilité. Pensez aussi au site Ebay.

L’idée ? Chacune amène les produits cosmétiques dont elle n’a plus besoin ou dont elle ne se sert plus et c’est parti pour les échanges (ça se finit toujours en dons car personne n’a vraiment envie de repartir chez elle avec ses produits !).

  • Quid des sorties

Même si on fait des économies, on ne peut pas vivre en nonne et ne plus sortir de chez soi pour autant. Avoir des problèmes de fric c’est déjà angoissant, rester toute seule à cogiter, ça l’est encore plus !

  • On choisit ses restos. J’ai une amie qui tient un super blog sur les restos asiatiques. Et croyez-moi, pour en avoir tester plus d’un (de force !) entre potes, on s’en sort pour environ 12€ par personne en ayant l’estomac plus que rempli !
  • On profite des happy hours. Honnêtement, sur Paris, 10/12€ le cocktail c’est assez abusé non?! les happy hours c’est souvent 50% sur l’addition, un prix « normal » quoi !
  • On organise un apéro dinatoire à la maison. Chacun ramène de quoi boire et manger et on passe une super soirée. Ok, pas de super serveuses à l’horizon pour mes potes mais au moins on peut se lâcher !

Il faut aussi être un peu réaliste et quand on est dans le rouge, sortir tous les soirs, faut oublier. Alors il vaut mieux se faire une bonne soirée par semaine et le reste du temps on mange de la soupe, bah quoi, c’est bon pour la santé et puis c’est bientôt l’hiver en plus !! Et puis il y a toujours les potes sympas pour vous inviter à dîner chez eux ;)

apéro pote

Quand je profite d’un apéro chez un pote

  • Quid des achats « non nécessaires »
  • Là encore on fait un tri. Et on remarque tous ces beaux produits qui trainent et dont on ne s’est jamais servi…
  • Il va falloir se serrer la ceinture donc on utilise enfin ces échantillons qui trainent un peu partout dans la salle de bain
  • Il va falloir se demander si on a besoin d’un énième vernis à ongles ? Là encore, j’ai fait le tri et j’en ai donné quelques un à une amie vernis addict. Et je sais que je peux lui emprunter un de ses vernis que je ne porterai que pour une occasion.
  • Il va falloir revoir ses habitudes de consommation. Fini les gels douche qui coûtent un bras sous prétexte qu’ils exfolient/rendent la peau douce/ attirent la gente masculine, etc… Je prends des gels douche de sous-marque et ma peau sèche s’en satisfait totalement ! Mon exfoliant ? Fait maison !
  • On termine tous ses tubes de rouge, de mascara, ses blushs, ses fards, avant d’en acheter de nouveaux ! Oui la pub me donne envie d’acheter ce nouveau mascara qui fait des cils de folie mais j’en ai déjà 5…. Honte à moi, en plus je les aime tous !
  • Idem pour les babioles : bijoux, écharpes, …. Là encore j’ai fait le tri dans mes bijoux. Je les ai mis bien en évidence et maintenant je porte enfin des boucles d’oreilles chaque jour (certaines n’avaient jamais été portées…).
box of shame

Quand je fais le tri de tous les trucs inutiles chez moi…

Bref, il y a plein d’astuces pour gérer au mieux son budget mais le tout est de s’y tenir. Tenez vos comptes régulièrement, ne vous laissez pas aller aux dépenses faciles, sachez dire non quand vous n’avez pas besoin de cet achat.

Lorsque j’ai commencé à rédiger cet article, je suis tombée, à la médiathèque (et oui économie oblige), sur ce petit livre regorgeant d’astuces pour les fauchées. Je vous le conseille !

wpid-image_82-g.jpg

 

Si vous aussi vous galérez mais que vous avez vos propres astuces, n’hésitez pas à en faire part dans les commentaires !

Les bons gifs de la semaine

29 Sep

Quand on me demande quel âge ça me fait

image

Quand je lui promets de respecter ses conditions

image

Quand on me demande quel sport je préfère en complément d’un régime
image

Quand je fais des cauchemars répétitifs
image

Quand je sors de chez mon coiffeur, Cyril
image

Quand on me demande ce que je vais faire en freelance
image

Quand ma balance m’indique 1 kilo de moins
image

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 240 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :